Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chien : La luxation du cristallin chez le chien

Le cristallin est la lentille qui joue un rôle essentiel dans la vision. Il est normalement situé derrière l’iris et maintenu par des fibres. Celles-ci le gardent dans sa position normale. Dans certains cas, à cause des défauts de ses fibres, le cristallin est délogé de cette position et passe dans la chambre postérieure ou antérieure de l’œil. Ici, on parle de luxation du cristallin. Ce dernier devient mobile, ce qui conduit à une augmentation de la pression dans l’œil, à des décollements de la rétine, à des hémorragies et finalement à une perte de vision.

La luxation du cristallin est une maladie très fréquente, parmi certaines races de chiens en Europe. Ils sont porteurs d’une mutation génétique. Il s’agit surtout du Chien chinois à crête, car environ 43 % sont porteurs de la mutation. La seconde race concerne les Jack Russels, d’origine anglaise. Environ 27 % de la race est porteuse. Ainsi, un éleveur peut accoupler, sans le savoir un mâle porteur et une femelle porteuse et engendrer une portée avec des chiots atteints. Lorsque qu’un chien est atteint par la luxation du cristallin, cela signifie que ses deux parents sont porteurs sains. Toutefois, ils peuvent également être atteints, sans symptômes encore visibles. Seulement, les chiots atteints ne présenteront pas les symptômes, avant l’âge de 3 ans.

Il existe deux types principaux de la luxation du cristallin : primaire et secondaire.
• La luxation primaire concerne des races bien déterminées et un âge bien défini. Elle attaque les deux yeux au moment où le chien ne souffre d’aucune maladie oculaire, pouvant être responsable du problème. Elle correspond à un défaut de développement ou une dégénérescence précoce des fibres de la zonule. Une transmission héréditaire de la maladie a été démontrée chez un certain nombre de races. Il s’agit du Chien chinois à crête, Chihuahua, Jack Russell terrier, Parson Russell terrier, Pinscher, Terrier australien, etc.
• la luxation du cristallin secondaire est une autre affection intraoculaire. Elle peut représenter une complication suite à un glaucome, une cataracte, une uvéite ou encore une tumeur intraoculaire.

La luxation du cristallin affecte tous les types de vision. Ainsi, la luxation de cristallin dans la chambre antérieure est le cas le plus fréquent. Elle se complique, à moyen terme, pour être un glaucome aigu, sur plus de 3 cas sur 4. Les cas d’élévation de pression intraoculaire peuvent entraîner assez souvent la cécité. Cela survient par la dégénérescence du nerf optique en l’espace de quelques jours.

Le cristallin est tenu en place par des fibres. À cet effet, la luxation du cristallin survient lorsque ces fibres n’assument plus leurs fonctions. Pour le cas des Terriers, ces fibres sont trop faibles. Il s’agit notamment des fibres basses. Si la tension est insuffisante, le cristallin va être plus bombé. Cela permet d’en voir le bord, lorsque la pupille est complètement ouverte. Une autre conséquence est que le cristallin n’est pas placé d’une manière ferme dans le creux avant de la fosse patellaire. Cela irait jusqu’au déchirement des zonules qui tiennent le cristallin en place. Ici, on parle de subluxation. Ainsi, le cristallin se déplace légèrement, surtout vers le bas. Au bord supérieur du cristallin, une fente apparaît à travers laquelle on peut regarder directement la rétine. Et quand la subluxation est très prononcée, une augmentation de la pression dans l’œil se fait sentir. Dans le cas où le cristallin n’est plus tenu en place et bascule, le phénomène devient une luxation du cristallin.

Le déplacement du cristallin dans l’œil provoque toute une série de conséquences négatives pour le chien. C’est donc une affection qu’un vétérinaire doit impérativement consulter. Il faut tenir compte du fait que cela met en péril, à très court terme, la vision du chien. En plus, c’est très douloureux pour l’animal. En plus des douleurs, la luxation peut entraîner une modification de l’aspect de l’œil qui peut alors devenir brumeux ou opaque. C’est dû au basculement du cristallin. S’il bascule dans la chambre oculaire antérieure, c’est une luxation antérieure. Quand c’est vers l’avant, mais il reste derrière l’iris, il va pousser ce dernier vers l’avant. Enfin, il se peut que le cristallin bascule en arrière et descende dans la chambre oculaire postérieure. C’est une luxation du cristallin postérieur. En réalité, il est constaté plus de luxations antérieures que postérieures.

Il est aussi possible que le cristallin se déplace au travers de la pupille et frotte la cornée. Dans ce cas, il endommage les cellules de la couche interne de celle-ci. Le résultat est l’apparition de l’œdème de la cornée. Si plus tard la cornée devient plus ou moins blanche, le chien a mal et larmoie en se frottant l’œil. Le meilleur moyen d’identifier la luxation du cristallin est de faire un test ADN. C’est facile à réaliser par un rapide prélèvement de frottis buccal par le vétérinaire. Celui-ci est envoyé au laboratoire et le résultat est délivré en quelques jours. Il va indiquer si le chien est sain, porteur ou atteint de la luxation.

Afin d’identifier les premiers symptômes de la luxation du cristallin, la pupille doit être complètement ouverte. Si le cristallin tremble légèrement quand le chien bouge sa tête, c’est le premier signe de sa mobilité limitée. Ce ne sera que plus tard qu’il sera possible de voir l’iris qui tremble. C’est symptomatique pour une luxation du cristallin. Les zonules se déchirent plus tard. Le vitré peut se déplacer dans les fentes entre les zonules. Il est donc très important de contrôler régulièrement l’œil sain pour constater, au plus tôt les premiers signes. Il se peut qu’exceptionnellement, le problème affecte les deux yeux en même temps.

Le traitement de la luxation du cristallin est un traitement chirurgical qui consiste à retirer de l’œil le cristallin. L’intervention est souvent pratiquée en urgence pour éviter la survenue d’un glaucome aigu ou d’autres complications qui pourraient entraîner la perte complète de la vision du chien. Dans des cas exceptionnels, on enlèvera le cristallin préventivement lors de premiers signes d’une subluxation.

Quand l’œil est aveugle et la pression trop élevée, deux possibilités sont offertes. Soit une injection dans l’œil, sous anesthésie totale, pour calmer l’organe producteur de l’humidité et pour faire baisser la pression. Soit une intervention chirurgicale, plus conséquente pour enlever complètement l’œil. Dans ce cas, l’enlèvement seul du cristallin ne sera pas suffisant pour faire diminuer la pression dans l’œil.

Toutefois, il est nécessaire de déterminer si la vision est atteinte ou non. Ainsi, elle peut être fortement dérangée si le chien souffre depuis un certain temps de la luxation du cristallin. Surtout si l’augmentation de la pression dure plus de 3 jours. Par contre, si la luxation est récente et que la cornée n’est pas trop endommagée, la vision peut être sauvée par une intervention chirurgicale. Dans le cas d’un cristallin uniquement subluxé, des médicaments sont délivrés, pour éviter un agrandissement de la pupille. Malheureusement, si après l’examen de la cornée, il est constaté un endommagement du nerf optique, la vue ne se rétablira jamais.

Afin de participer à la baisse de la luxation du cristallin, il faut avant tout éviter de faire naître des chiots atteints. L’éleveur, qui souhaite sécuriser son élevage et ne pas prendre le risque de faire naître des chiots atteints, peut dépister les reproducteurs par un test ADN. C’est également indiqué lors de l’acquisition d’un chiot pour la reproduction ou de l’utilisation d’un étalon pour une saillie.

Après un dépistage ADN de la luxation du cristallin avec le test PLL-A, il est facile de faire son choix en vue d’une reproduction saine de la race. Prenons l’exemple avec un Jack Russel. Si les résultats donnent « Homozygote normal sain », le chien n’est pas porteur de la mutation. Il est donc possible de l’accoupler avec un autre chien sain ou porteur. Avec un « Hétérozygote porteur », l’accouplement est uniquement possible avec un autre chien sain. Quant au « Homozygote muté atteint », aucun accouplement n’est recommandé.