Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Chien malade diarrhée -Que faire ?

Les chiens sont des animaux qui aiment manger tous ceux qui se trouvent par terre. Ils sont donc très sensibles aux microbes et surtout à la diarrhée. Voici alors quelques astuces afin qu’on soit prêt à faire face à cette maladie de nos petits compagnons.

Chez les chiens, la diarrhée peut provenir de plusieurs sources. Elle peut être d’origine parasitaire, virale, bactérienne ou alimentaire. Dans tous les cas, les signes de la diarrhée sont à peu près pareils. Les chiens atteints de cette maladie ont des selles fréquentes, molles voire même liquides. Toutefois, il convient de noter que les diarrhées ne s’accompagnent pas de fièvre. L’animal reste vif et s’alimente toujours. Dans certains cas, le chien présente aussi des vomissements. Dans ce cas, on parle alors de gastro-entérite. Il est par ailleurs possible que le ventre du chien peut émettre des bruits digestifs anormaux de type gargouillement. Souvent, l’animal a également des spasmes digestifs (coliques) et peut avoir le ventre dur.

Les diarrhées sont très fréquentes chez les chiens. Elles peuvent être causées par beaucoup de facteurs. Tout d’abord, le changement brutal du régime alimentaire du chien peut entraîner un épisode de diarrhée. En effet, le tube digestif du chien s’adapte beaucoup moins bien que ceux des humains aux brusques changements de nourriture. Cette diarrhée dite d’adaptation est fréquente chez le chiot lors du sevrage ou lors du changement brutal de son alimentation à son arrivée dans sa nouvelle famille. Tout changement important dans l’alimentation d’un chien ou d’un chiot doit se faire de façon progressive.

Ensuite, il est aussi possible que la diarrhée soit due à un excès alimentaire. Les chiens qui mangent trop risquent de présenter une diarrhée, surtout si on leur donne les restes de repas. Ces aliments ne sont pas faciles à digérer. Il y aussi le cas typique du chiot ou du chien adulte qui boit du lait de vache. Ce dernier ne convient pas aux chiens car il ne possède pas les enzymes qui lui permettent de le digérer. Il en est de même pour les aliments riches en amidon, les chiens n’arrivent pas à les digérer et cela provoque également des diarrhées. Les aliments contenant des protéines de mauvaise qualité comme les déchets de viande ou bien les aliments industriels préparés avec des viandes riches en cartilages et en os provoquent aussi des incontinences chez l’animal.

Par ailleurs, certains parasites et virus peuvent causer la diarrhée. Les parasites du tube digestif irritent la muqueuse digestive et peuvent entrainer des diarrhées surtout lorsqu’ils sont nombreux. Des virus comme les rotavirus, les parvovirus ou les coronavirus, ainsi que des bactéries comme les salmonelles ou les Campylobacter peuvent aussi causer des troubles digestifs. Enfin, lorsqu’on achète les croquettes ou pâtés pour chien, il faut veiller à ce que les aliments ne contiennent pas de produits toxiques pour la bête comme par exemple le latex des ficus ou encore le laurier.

Pour soigner les chiens atteints de la diarrhée, il y a plusieurs modalités : les traitements hygiéniques et les traitements médicaux. Pour le traitement hygiénique, la principale mesure à prendre est une diète de 24 à 48 heures selon le cas et le chien. Ce jeûne permet de laisser la muqueuse intestinale au repos et d’enlever les toxines. Le chien doit également boire de l’eau mais en petite quantité à la fois. Néanmoins, un simple jeûne au cours des 12 à 24 prochaines heures est probablement suffisant comme traitement.

Il convient de noter que la reprise de l’alimentation se fait de façon progressive avec des aliments très digestibles comme le poulet et les carottes cuites. Et ces aliments devront être donnés en plusieurs petits repas répartis sur la journée. Dès que le chien aura des selles moulées, on peut réintroduire son alimentation normale mais toujours de manière progressive. Si l’animal ne montre aucun signe de diarrhée, on incorpore graduellement sa nourriture habituelle avec un mélange de riz et de viande sur plusieurs journées consécutives. Toutefois, il faut être patient car un retour trop rapide à sa nourriture habituelle pourrait faire réapparaitre la diarrhée.

Pour le traitement médical, on vous conseille vivement de consulter un vétérinaire. Ce dernier prescrira des traitements adaptés à la gravité de la maladie. Les topiques ou pansements intestinaux sont donnés par la bouche, vont tapisser la paroi du tube digestif, et absorber les toxines bactériennes. Les régulateurs du transit sont utiles lorsque la diarrhée est sévère pour éviter que l’animal ne continue à avoir des diarrhées profuses. Les antibiotiques ne sont pas toujours nécessaires sauf dans le cas d’une diarrhée d’origine bactérienne. Certains vétérinaires proposent même des antiseptiques intestinaux au lieu des antibiotiques car ils conviennent mieux aux animaux domestiques. La réhydratation ne sera nécessaire que dans le cas des diarrhées aigües et sévères chez les chiots. Elle peut se faire par voie orale mais dans les cas les plus sévères, une perfusion pourrait être nécessaire. Le traitement antiparasitaire spécifique est conseillé si le chien n’est pas vermifugé régulièrement.

La diarrhée est une maladie fréquemment rencontrée chez le chien. En vermifugeant régulièrement le chien et en le vaccinant, on peut éviter certains de ces troubles digestifs. En premier lieu, il faut donner une alimentation de bonne qualité au chien et ne pas modifier brutalement ce régime. Il ne faut pas lui donner d’aliments qu’il n’a jamais consommés pendant que l’on traite sa diarrhée. Il convient également de noter que la diarrhée aqueuse chez les chiots est mortelle si on ne la traite pas immédiatement.

Une diarrhée verdâtre chez les chiots peut être un signe de coccidiose. Il est donc nécessaire de consulter le vétérinaire. De plus, lorsqu’on change l’alimentation des chiens, il faut le changer au fur et à mesure, sinon, il tombera malade ou aura davantage de diarrhée. Après, les professionnels du monde animalier conseillent de nourrir le chien et le chat avec une alimentation naturelle bien équilibrée ayant tous les suppléments naturels essentiels comme les vitamines, les minéraux et les enzymes.

On doit aussi éviter les excès de nourriture et éviter de lui nourrir des restes de table ou des collations qui contiennent du sucre, des lipides ou du lactose. De plus, on ne doit jamais opérer des changements brusques à son régime alimentaire. Si on a l’intention de changer la nourriture de notre animal, faisons-le progressivement. Sur 5 à 7 jours, on échangera progressivement sa nourriture habituelle contre un peu de la nouvelle préparation jusqu’à ce que le changement soit assimilé. On doit aussi examiner les selles régulièrement pour apercevoir les anomalies telles que les selles molles, la présence de vers intestinaux, de sang ou de mucus. Enfin, on ne doit pas oublier de mettre le couvercle sur la poubelle pour cacher les restes et les ordures.

Par ailleurs, il est possible d’avoir recours aux remèdes et préventions naturelles. Il en est ainsi de l’orme rouge qui est la plante médicinale contre la diarrhée. Cette plante apaise et protège les membranes muqueuses et contient des nutriments précieux. Présenté sous forme de poudre d’écorce, l’orme rouge est disponible dans de nombreux magasins d’alimentation.