Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Comment prendre soin d’un chiot jusqu’à l’âge de 6 mois ?

Comme tout animal de compagnie de jeune âge, les chiots ont aussi besoin qu’on prend soit d’eux surtout jusqu’à ce qu’ils aient 6 mois. En effet, c’est durant cette période que tout maître devra assurer leur meilleur développement tout en essayant de leur apporter une base solide en matière d’éducation. En plus, prendre soin d’un chiot dépend non seulement de sa taille mais surtout de sa race. Alors, comment y arriver ? Certes que cela n’est pas chose facile mais en suivant les conseils et étapes ci- après, c’est sûr que votre petit boule de poils deviendra un adorable chiot bien éduqué.

Avant d’entamer quoique ce soit, comme on l’a précisé, il est important de connaître la race d’un chiot. Cette étape est capitale pour pouvoir prendre en considération tous les spécificités et caractères d’un animal. En outre, il est à noter que durant ses premiers mois, un chiot est encore très fragile. C’est ainsi que sa mère veille sur lui autant et elle peut même devenir agressive quelques fois. Pour qu’il puisse prendre du poids normalement, il faut qu’il tète régulièrement. En cas de problème, il serait idéal de lui faire prendre un biberon pour chiot contenant du lait maternisé. Seul un vétérinaire est en mesure de prescrire ce qui convient le plus à un chiot nouveau-né.

De 4 à 8 semaines, on peut commencer à donner à un chiot des poudres de croquettes. En effet, c’est durant cette période que le petit commence à imiter sa mère. Alors, il va être tenté de goûter aux croquettes si ces derniers sont placés près de la chienne qui va en manger aussi. Cependant, rien ne sert de changer tout le temps la nourriture d’un bébé chien. Plus exactement, il faut la changer progressivement afin que son estomac ne soit pas bouleversé et n’en choisir que des nourritures de qualité ou à base de viande pour une nutrition adaptée.

Petit à petit, il va se débarrasser du lait maternel et de sa mère. Dès qu’un chiot est en phase de sevrage, il faut toujours ajouter un peu d’eau dans sa nourriture afin qu’il puisse mâcher facilement. Par ailleurs, il est recommandé de lui offrir même s’il est encore très petit un endroit où dormir. Ainsi, quand il sera beaucoup plus grand, il n’aura pas tendance à dormir n’importe où dans la maison. Par ailleurs, il est très conseillé de ne jamais intervenir à chaque fois que la chienne essaie de recadrer son petit. En effet, jusqu’à ses 2 mois, c’est sa mère qui s’occupe de d’éducation d’un chiot.

Dès qu’un chiot a atteint ses 2 mois, il ne peut plus être sous les ailes de sa mère. C’est dans ce sens qu’il va falloir lui faire vacciner et l’identifier afin qu’un vétérinaire puisse lui accorder son premier certificat de bonne santé. Il est également temps qu’on accorde plus d’attention à lui. En effet, il va chercher quelqu’un à qui il peut s’attacher comme si elle était sa seconde mère. Cette étape de socialisation devrait commencer dès que le chiot ait 3 mois. Comme il commence à se familiariser à tout ce qui l’entoure, on devrait lui apprendre le monde extérieur. Par exemple, il faut lui emmener un peu partout. Le but est de lui faire rencontrer d’autres personnes et d’autres animaux qui font partie de son entourage. Il est également temps que son maître commence à l’éduquer.

Le chiot devrait maintenant connaitre son nom. Pour qu’il soit habitué à cela, il faut l’appeler souvent d’un ton enjoué. En plus, le chiot doit maintenant savoir être manipulé et savoir obéir à son maître. Il ne faut pas alors hésiter à lui dire non dès qu’il essaie de faire quelque chose de mal comme mordre quelqu’un dans la maison par exemple. Il faut aussi lui interdire de quémander à chaque fois qu’il n’est pas d’accord avec son maître. Certains chiots n’aiment pas qu’on lui fasse prendre un bain ou qu’on lui brosse les dents. Il faut lui habituer à être propre et ne pas avoir peur qu’on lui manipule. Quant à son alimentation, il faut lui donner à manger 3 à 4 fois par jour. Il serait judicieux de favoriser les aliments spéciaux qui permettent d’assurer sa croissance.

À partir de ses 4 mois, c’est le temps de tout apprentissage d’un chiot. Il faut alors que son maître accorde beaucoup plus de temps à son petit compagnon pour lui faire connaître les mille et unes bonnes manières qu’un animal domestique doive impérativement suivre à la lettre. Parmi elles, il faut lui apprendre à obéir à chaque fois qu’on lui demande par exemple de rester assis, de se coucher ou encore de ne pas bouger. Il est également temps qu’il connaisse où il peut dormir et où il peut faire ses besoins.

De plus, c’est en cette période qu’il faut lui apprendre à ne pas voler quelque chose et à ne pas sauter sur toutes les personnes qui lui caressent ou qui lui donnent à manger. Autrement dit, il doit commencer à savoir respecter et suivre les ordres de son propriétaire. À titre de remarque, un chiot de 6 mois n’est plus un bébé. En effet, il s’agit d’un être humain, il doit avoir 16 ans. C’est pourquoi, le maître doit faire preuve d’autorité puisque l’animal va sûrement le tester à tout moment. En outre, si des voyages sont à prévenir ou encore des déplacements de longue durée, il est temps qu’on lui familiarise avec une voiture afin qu’il ne soit pas stressé en cas de balade en voiture.

S’occuper d’un chiot peut être presque semblable à s’occuper un bébé. C’est ainsi que son maître devrait mettre loin de son petit compagnon tout objet qui pourrait lui être dangereux. En voici quelques-uns.

  • Il faut mettre dans un endroit que le chiot ne peut pas atteindre tout objet coupant puisque un bébé chien aura toujours tendance à mâcher tout ce qu’il croise.
  • À part les objets coupant, il faut aussi bien vérifier la place des câbles électriques et tout conducteur de courant. En effet, l’animal risque d’être électrocuté d’un moment à un autre vu qu’il veut de temps en temps faire de nouvelle découverte.
  • Puisque les chiots comme les chiens d’ailleurs, aiment manger les plantes. Il s’avère judicieux d’enlever toutes les plantes qui contiennent des substances toxiques. Parmi ces plantes, on peut relever les caladiums, les philodendrons ou encore les dieffenbachias. Certains arbustes et plantes de jardin comme le laurier-rose peuvent être également dangereux voire fatales pour un chiot qui se promène un peu partout.

En outre, il ne faut pas placer dans un endroit que le chiot peut atteindre, tous les médicaments et tous les produits dangereux notamment les insecticides et les produits de ménage. Enfin, il ne faut en aucun cas oublier qu’un bon nombre d’aliments humains ne sont pas adaptés pour un bébé chien. Par exemple, les chocolats, les chewing-gums, les raisins, l’oignon, l’ail et même le sel et le sucre peuvent nuire à la santé d’un chiot.