Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Comment prendre soin d’un chiot nouveau-né ?

Prendre soin d’un chiot de quelques jours est comme prendre soin d’un tout petit bébé nouveau-né. En effet, il est encore très fragile et il nécessite ainsi qu’on lui accorde beaucoup plus d’attention par rapport à un chiot de quelques semaines. Il est à noter qu’à ce stade, il n’est pas en mesure de lutter contre sa survie et pourrait succomber aussi facilement à une moindre circonstance imprévue. Alors, quels sont les besoins nutritionnels d’un bébé chiot ? Quels sont les soins adaptés aux chiots nouveaux nés ? Qu’en est-il de l’hygiène de cette petite boule de poils ?

D’habitude dès qu’un chiot vient de naître, sa mère lui coupe le cordon ombilical et nettoie son petit. Mais, en cas d’une mère agitée ou qui n’a pas encore d’expérience, il se peut qu’elle ne s’en occupe pas. Dans ce cas, c’est au maître du chiot de lui prendre en main. Pour ce faire, rien de mieux que de recourir à un produit désinfectant comme le Bétadine pour nettoyer les cordons. En outre, il faut protéger le petit contre les courants d’air et le froid. Étant donné qu’il est encore tout petit, il n’a pas la capacité d’augmenter lui-même sa température corporelle. C’est ainsi qu’il est primordial de le garder dans un lieu chaud d’une température d’environ 25°C au minimum. Cette température est à respecter jusqu’à ce que la petite boule de poils dépasse ses 10 jours d’existence. Au cas où cette condition ne soit pas respectée, il se pourrait que le petit ne grandisse pas convenablement ou qu’il soit très affaibli et certains chiots peuvent même mourir subitement s’ils ont trop froids.
À part cela, il faut que l’animal commence à téter le plus vite possible après sa naissance. En effet, les premières gouttes de lait de sa mère contiennent du colostrum, un élément clé pour défendre le corps du petit chiot contre l’invasion des microbes. Autrement dit, il sert d’anticorps pour le chiot qui n’a pas encore assez de force pour lutter soi-même contre sa survie.

Le respect de l’hygiène est un point très important pour garder un chiot en bonne santé. Ainsi, dès qu’on remarque que la chienne va mettre au monde des chiots, il faut bien préparer l’endroit où elle va procréer. Il faut que ce soit sur un sol qu’on peut facilement nettoyer et qu’il soit propre. Pour le confort de la mère et la sécurité du petit toutou, il est préférable de placer des linges propres au-dessous de la chienne avant qu’elle prenne place.
Une fois qu’un chiot est né, sa mère va lécher petit à petit son chiot. Elle va commencer par les parties génitales, ensuite l’anus, puis les pattes pour en finir avec tout le reste du corps du nouveau né. Au cas où elle ne s’en occupe pas comme il se doit ou encore si elle se sente encore très fatiguée, il faut veiller à ce que la petite boule de poils soit décoiffée de ses annexes et que le chiot soit bien propre. Pour ce faire, il faut se servir d’un linge propre pour frotter délicatement le corps du petit chiot. Non seulement, il est crucial de respecter l’hygiène de l’animal mais aussi et surtout du lieu où il se couche. C’est pour cette raison qu’il est indispensable de bien nettoyer le lieu de naissance plusieurs fois par jour de manière à enlever les excréments du chiot. Rappelons que ces derniers sont en quantité durant ses premiers jours de survie.

Durant les premiers semaines de vie d’un chiot, les tétés de la chienne peuvent suffire pour bien nourrir son petit. Sa mère lui en donne dès qu’il en a envie. Par contre, si la chienne n’arrive pas ou a un problème pour allaiter son petit, il faut recourir à l’allaitement artificiel. Dans ce cas, il faut nourrir le chiot tous les 3 heures jusqu’à ce qu’il atteint ses deux semaines. À partir de là, 7 biberons par jour suffisent. Il est à noter que plus le chiot grandit, plus la fréquence d’allaitement diminue.
Quant au type de lait qu’on peut donner à un chiot âgé de quelques jours, l’idéal est celui de sa propre mère mais si ce n’est pas possible, il faut recourir à un lait artificiel notamment du lait maternisé en poudre. Il faut le mélanger avec de l’eau propre, le réchauffer à 37°C, soit équivalent à la température corporelle du chiot nouveau-né et c’est prêt. On en trouve soit chez un vétérinaire soit auprès d’une pharmacie. Il est à souligner que le lait de vache n’est pas en mesure de substituer au lait maternel d’une chienne. Il est d’ailleurs déconseillé d’en recourir qu’en cas d’urgence. Dans cette situation, il faut le mélanger avec un jaune d’œuf afin que le lait soit beaucoup plus riche en protéines et en acides gras.
Afin de s’assurer qu’un chiot grandit convenablement, il est important de le peser à la même heure, tous les jours. Normalement, un chiot de grande race devrait prendre à peu près 150 g par jour. Pour un chiot de race moyenne, il grandit d’environ 50 g par jour. Quant aux chiots de petites races, ils doivent prendre au moins 20g par jour. Au cas où la petite boule de poils ne prend pas assez de poids, il s’avère d’une importance capitale de consulter l’avis d’un vétérinaire. Et d’ailleurs, il est crucial de prendre cette situation au sérieux faute de quoi, le chiot pourrait mourir d’un mal nutrition.

Étant donné qu’un chiot de quelques jours a besoin d’assez d’énergie pour qu’il puisse développer son ossature convenablement, il faut bien surveiller sa nourriture. Plus exactement, il faut que ses aliments soient riches en phosphore et en calcium, des éléments indispensables pour le bon développement de son ossature. À 1 mois, sa mère va commencer à se détacher petit à petit de lui alors que le petit n’a pas encore une défense immunitaire optimale. C’est pourquoi, il serait préférable de lui donner des nutriments contenant des vitamines favorisant son système immunitaire. Citons entre autres les aliments riches en vitamines C et E. Les lutéines et taurines sont également conseillés pour bien prendre soin d’un chiot nouveau-né.
Quant à son lieu de couchage, un chiot qui vient de naître doit dormir dans un lieu calme où il peut s’allonger tranquillement. En effet, pour grandir normalement, un chiot qui vient de naitre doit dormir de temps à autre. Cependant, il faut éviter de mettre son couchage dans un endroit à risque, notamment en hauteur ou dans un angle. Il risquerait de tomber à tout moment.
Enfin, il se peut que durant ses premiers jours, le petit toutou ait tendance à pleurer. Dans ce cas, il n’est jamais conseillé de lui prendre dans les bras. En effet, cela ne va qu’augmenter son mal être. C’est ainsi qu’il serait préférable de le laisser là où on l’a placé comme si on l’ignore complètement si non, il ne s’adaptera pas à son lieu de couchage même lorsqu’il serait grand.