Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Le diabète sucré du chien

Le diabète sucré est une maladie endocrinienne assez fréquente chez les chiens. Environ, 0,5 % des chiens souffrent de cette maladie. Pourtant, arrivée à un stade de maladie chronique, il ne serait plus possible de le guérir. Pourquoi un chien devient-il diabétique ? Comment le prévenir ? Quels sont les symptômes d’un diabète sucré chez un toutou et comment le traiter ? Les paragraphes ci-après donneront d’amples informations sur ces propos.

Le diabète sucré affecte aussi bien les hommes que les animaux de compagnie comme les chiens et chats. Pour les toutous, ce sont surtout ceux qui sont d’âge moyen et âgés qui sont les plus concernés par cette infection grave. Les femelles non stérilisées sont aussi les plus vulnérables au diabète sucré. Il est à noter que, cette maladie se développement lentement et parfois, elle passe inaperçu jusqu’à ce qu’elle devienne assez grave. Le diabète sucré peut être source de multiples complications dramatiques voire d’un décès prématuré s’il n’est pas traité convenablement à temps. Le diabète sucré est une maladie hormonale assez complexe voire grave qui nécessite non seulement un dépistage précoce mais aussi une prise en charge qui s’étale sur le long terme.
Même si tous les chiens peuvent être affectés par le diabète sucré, il existe certaines races qui présentent un risque accru dont : les caniches, les beagles, les labradors retrievers, les teckels, les dobermans, les goldens retrievers, les cockers anglais, les pinschers nains, les west highland white terriers, les spitz-loups et les cairns terriers.

Le diabète sucré vient d’un manque d’insuline. Ce manque vient soit de l’insuffisance d’insuline suite à une maladie du pancréas de l’animal ; soit ses cellules n’arrivent pas à répondre à l’insuline. Par conséquent, le toutou ne sera plus en mesure de contrôler sa glycémie. Plus exactement, chez un chien, sa nourriture se désintègre en composant et le sucre rentre dans ses cellules pour fournir de l’énergie nécessaire à tout son organisme. Mais pour que cela soit possible, l’hormone, l’insuline qui est secrétée par le pancréas tient un rôle important faute de quoi les sucres vont alors s’accumuler dans le sang et sont sources de diabète sucré. Donc, le diabète sucré est le résultat d’un taux élevé de glucose dans le sang.
Pourtant, dès que les concentrations en glucose deviennent assez importantes dans le sang, elles dérèglent l’organisme. Dans ce cas, on parle d’hyperglycémie. Il est cependant à souligner que l’origine d’un diabète sucré est plutôt multifactorielle. Autrement dit, cette maladie n’apparaît qu’après l’association de multiples causes comme les prédispositions familiales d’origine génétique qui s’associent à des troubles de cycles hormonaux ou d’obésité.

Dans un premier temps, le diabète sucré se limite à une baisse de forme qui ne paraît pas aussi alarmante. Petit à petit, l’animal affecté par cette maladie commence alors à maigrir considérablement alors qu’il ne perd pas l’appétit. Cette situation est due au déficit de ses cellules en glucose. En outre, le chien demande fréquemment à boire. En effet, quand un animal de compagnie souffre d’un diabète sucré, ses reins sont en dysfonctionnement. Par conséquent, il urine beaucoup plus fréquemment et il fait face à une déshydratation. Afin de compenser les pertes d’eau, il ressent un besoin de boire plus que d’habitude. A partir de là, l’évolution du diabète sucré se fait beaucoup plus rapide et il se peut que l’animal souffre d’une cataracte diabétique. Plus concrètement, le chien perd brutalement sa vision alors que ses yeux ne deviennent ni rouges ni douloureux au début et deviennent blancs quelque temps après. Dans un cas beaucoup plus grave, le chien pourrait tomber dans le coma diabétique. Ainsi, une intervention rapide et une réanimation d’urgence sont nécessaires sinon, le chien pourrait ne plus se remettre et il pourrait même perdre sa vie.
A titre de remarque, l’évolution d’un diabète sucré peut se compliquer et entraîner la maladie de Cushing quand il y a des interactions entre ses systèmes hormonaux. Par conséquent, le chien commence à perdre ses poils et une fonte musculaire est aussi remarquée.
Par ailleurs, tous ces signes peuvent révéler d’autres problèmes de santé d’un chien mais pas seulement d’un diabète sucré. C’est dans ce sens que le diagnostic d’un vétérinaire reste la meilleure option à prendre afin d’en être sûr qu’il s’agit d’un diabète sucré et de pouvoir le traiter à temps avant que le cas se complique davantage.

Le vétérinaire commencera le diagnostic d’un diabète sucré chez un animal de compagnie par des questions relatives au passé médical du toutou. Ensuite, il proposera des examens complets du chien. En principe, il commencera par l’évaluation d’une déshydratation. Il procédera par la suite par une auscultation des bruits pulmonaires et cardiaques de l’animal tout en palpant l’abdomen de ce dernier. Après ces étapes, il passera par un prélèvement d’urine. Cet examen permet entre autres de déterminer la présence de glycosurie et d’une infection urinaire chez l’animal de compagnie. Par la suite, il se pourrait qu’il procède à un prélèvement d’un échantillon de sang du chien. Cet examen permet de confirmer la concentration en glucose dans le sang du toutou, plus exactement, la présence ou non de la glycémie. En cas de doute, il est probable que le vétérinaire propose d’autres analyses afin d’éliminer la possibilité d’autres maladies présentant les mêmes symptômes que le diabète sucré. Cette dernière étape tient également un rôle important pour identifier d’éventuelles maladies et infections qui pourraient faire obstacle au traitement de cette maladie endocrinienne.

Dans la majorité des cas, un vétérinaire commence le traitement d’un diabète sucré chez un animal de compagnie par la fixation des objectifs à atteindre. Il s’agit plus exactement de faire disparaître les symptômes en réduisant entre autres la soif et les accidents que la maladie pourrait générer. Il proposera également des traitements visant à éviter toute complication du diabète comme la venue d’une cataracte, d’un coma diabétique et surtout d’un décès prématuré de l’animal. Il donnera aussi des solutions pour prévenir les diverses malaises qui accompagnent le manque de sucre ou l’hypoglycémie. Il proposerait également des conseils permettant de garder l’animal joyeux et à l’aise au quotidien même s’il est affecté par un diabète sucré.
Outre les traitements médicamenteux, l’adaptation de l’hygiène de vie d’un chien diabétique est d’une importance capitale pour le soulager de sa maladie. Entre autres, il est conseillé de stériliser les chiennes pour équilibrer davantage la maladie. Un régime alimentaire équilibré et adapté est aussi à ne pas négliger pour tout chien touché par le diabète sucré. À titre d’exemple, toute alimentation riche en glucides est à éviter. De plus, les efforts physiques comme les chasses ou les longues randonnées sont aussi déconseillées. En effet, ces dernières pourraient engendrer des accidents hypoglycémiques chez un chien souffrant de diabète sucré. Enfin, il faut respecter les heures de repas et de sorties du chien. Autrement dit, il est important de donner le repas à la même heure tous les jours et pareil pour les heures de sortie afin de bien régler la vie quotidienne de l’animal.