Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Maladies de chiens âgés

Tout comme l’homme, les animaux sont également sujets à une diminution de force physique, de facultés et du système immunitaire dus à un processus de vieillissement. Chez cet animal de compagnie, les signes de maladies apparaissent graduellement environ dans son septième âge en fonction de sa race. Des problèmes digestifs et cardiaques, des affections de l’appareil respiratoire et de l’appareil urinaire peuvent alors survenir. La dégénérescence du cerveau, du système nerveux et des yeux peut également être décelée. Un propriétaire soucieux de la santé de son animal ne manquera pas de remarquer ces signes visibles de déficiences. Ils se traduisent par des difficultés respiratoires, une mauvaise vue, un manque de vitalité, un excès de sommeil, un amaigrissement, des raideurs et bien d’autre encore. Pour s’assurer si le changement de comportement de l’animal n’est pas causé par des maladies de chiens seniors, il est conseillé notamment de faire une consultation chez son vétérinaire. Mais voici notre guide pour vous aider à connaître l’apparition des symptômes de maladies les plus fréquents de chiens âgés afin que vous puissiez lui donner un traitement médical approprié.

Le plus souvent, les chiens âgés souffrent de problèmes de cœur et de respiration. Dans ce cas, ils se fatiguent rapidement et toussent après un exercice. Le malaise pourrait s’aggraver jusqu’à la syncope ou l’œdème du poumon si le cœur est très fatigué. Ces troubles de performances physiques sont consécutives à l’affaiblissement de leur muscle cardiaque. Soulignons aussi que certaines races d’animaux comme les retrievers sont prédisposés à une anomalie cardiaque dès leur naissance. Le vétérinaire pourrait aider l’animal vieillissant à alléger cette indisposition grâce à un traitement médicamenteux adéquat. Mais de son côté, le propriétaire doit aussi éviter des promenades en période d’été torride à son chien.
D’autre part, il n’est pas aussi rare de déceler des kystes et des nodules chez les chiens seniors. Qu’ils soient mâles ou femelles, ce phénomène est légion chez nos animaux de compagnie âgés. Chez les vieilles chiennes, il s’agit en général de développement de kystes mammaire. Cela pourrait apparaître quand le propriétaire a oublié de stériliser l’animal dès son plus jeune âge. Pour ce, la radiographie et le prélèvement d’une partie du nodule peuvent déterminer l’innocuité de la tumeur et éviter la métastase. En effet, si la tumeur est maligne, le vétérinaire pourrait aller jusqu’à enlever toute la chaine mammaire, augmentant ainsi la durée de vie de l’animal. Par ailleurs, lors du diagnostic, le médecin des animaux peut également dépister des tumeurs de foie, de poumons etc. Chez le vieux chien, les kystes et tumeurs de prostate peuvent également se former s’il n’a pas été castré. Dans ce cas, seul l’échographie et la chirurgie peuvent déterminer la gravité de la pathologie et les thérapeutiques nécessaires. Pour prévenir la dégradation des symptômes inquiétants, le propriétaire doit se méfier si l’animal vomit plusieurs fois ou fait des diarrhées répétitives ou s’il constate un nodule sur la peau ou sous la peau du chien.

Les douleurs articulatoires d’un chien vieillissant peuvent se focaliser au niveau de la hanche, des genoux etc. Vous avez pu observer peut-être dans votre entourage un chien boiteux car il souffre d’une rupture de ligament croisé. En effet, pour cet animal, une diminution de la densité de l’os du chien se fait voir avec l’âge, le rendant ainsi prédisposé à cette affection. Les malformations des articulations qui apparaissent dès le plus jeune âge chez certaines races de chiens est également un facteur favorable de cette maladie. Ces faiblesses peuvent entraîner des fractures, des crises d’inflammation des articulations ou des entorses. Ils peuvent s’aggraver jusqu’à la paralysie s’il n’y a pas de soins appropriés. Pour y remédier, le vétérinaire peut atténuer la douleur arthrosique grâce à des comprimés anti-inflammatoires. Mais la prise de ce remède n’est prudente que si le cœur, le foie, et les reins de l’animal sont en bonne santé. Sinon, pour aider ce dernier à avoir un certain confort avec ses articulations, le vétérinaire peut également prescrire des suppléments alimentaires permettant de réduire les désagréments de cette pathologie. A noter qu’on ne doit pas permettre à un animal souffrant de l’arthrose de faire une promenade éprouvante même s’il s’agit d’un chien sportif. Si vous souhaitez prévenir l’apparition de ces signes, veuillez donner une ration adaptée à l’âge de l’animal et un complément alimentaire pour les animaux actifs. Car il faut comprendre que cette maladie est déclenchée par l’embonpoint et la manque de mobilité.

Côté yeux, la maladie la plus connue d’un chien vieillissant est la cataracte. A partir de sa neuvième année, le cristallin devient opaque et obstrue la vision, rendant ainsi l’animal presque aveugle. Cette maladie peut survenir plus tôt pour les animaux souffrant de diabète sucré ou d’une tare congénitale. C’est pourquoi il importe de bien soigner les anomalies d’un chien dès son plus jeune âge. Grâce à une opération, le vétérinaire peut redonner la vue au chien, si l’intervention est réussie. D’autre part, les risques de dégradation du système nerveux ne sont pas aussi à écarter pour un chien âgé. Du point de vue comportement, ce dernier se montre moins prompt dans l’exécution des ordres, il aboie plus souvent sans raison apparente, devient plus sensible au stress et fait preuve d’agressivité. Il peut également marcher d’une façon inaccoutumée et est sujet à des convulsions. Tout cela est causé partiellement par une mauvaise irrigation sanguine du cerveau. L’accident vasculaire cérébral peut aussi arriver à un chien senior. D’une façon générale, le traitement de prévention consiste à apporter une alimentation riche en oligoéléments quand l’animal avance en âge.

Les reins ont pour fonction d’éliminer les déchets du métabolisme via l’urine. Si ceux-ci sont atteints, l’animal peut montrer des signes d’anorexie, se montre abattu et son estomac refuse ce qui y entre sans tarder. Une envie de boire excessive, des diarrhées fréquentes ainsi qu’une haleine spéciale peuvent être également des indicateurs de l’insuffisance rénale. Pour éviter cette maladie, il importe d’éviter une alimentation trop riche en protéines pour son chien. Dans le cas d’une crise aigüe, le vétérinaire peut alléger la douleur de l’animal en le réhydratant sous perfusion. Mais la prescription d’un traitement diététique approprié pour le chien contribue également à calmer la crise. Concernant l’insuffisance hépatique, cette maladie peut se traduire par des selles et des muqueuses jaunâtres et une anorexie. Pour le traitement, le vétérinaire prescrit une alimentation équilibrée visant à améliorer la fonction hépatique. Enfin, les troubles de l’élimination comme l’incontinence ou la difficulté d’uriner peuvent également apparaître à un chien vieillissant. Les causes de ces problèmes peuvent être liées à un stress, inflammation de la vessie, problèmes hépatiques et rénales, diabète etc.

Tout comme le métabolisme humain, les maux de dents du chien peuvent engendrer des affections de l’appareil digestif. Les vieux chiens sont souvent souffrants de tartres et de caries parce qu’ils n’ont pas reçu une bonne hygiène dentaire. Pour ficeler son budget tout en évitant les complications, la visite chez le vétérinaire s’impose au moins une fois par an. L’augmentation de l’espérance de vie de notre compagnon à quatre pattes est aussi assurée par ce moyen.
En conclusion, la suivie vétérinaire ainsi que les progrès en diététique aident à offrir à notre chien une vieillesse sereine, quand leurs conditions physiques ne seront plus performantes.