Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Mon chien est malade en voiture. Que faire ?

Se déplacer en voiture avec un chien n’est pas aussi facile aussi bien pour l’animal que pour son maître et nombreux en sont ses causes. En effet, la majorité des chiens ne supportent pas voyager, plus exactement, ils souffrent d’un mal de transport. Les plus concernés sont les chiots mais, pour d’autres, il se peut que ce problème ne disparaisse pas avec l’âge. Si certains n’arrêtent pas de s’agiter, de gémir et de vomir durant le trajet, que ce dernier soit court ou long, d’autres restent prostrés. Ils tombent même malade. Alors, que faire pour arriver à emmener un animal de compagnie avec soi en voiture sans problème ? Les paragraphes suivants essaieront de dissoudre cet embarras.

Nombreux sont les facteurs qui pourraient rendre un chien malade en voiture. Dans la majorité des cas, ce sont le stress et l’anxiété qui en sont ses principales causes. En effet, c’est normal que votre toutou se sente mal puisque non seulement, cet engin à quatre roues bouge mais en plus, il va vite et fait tant de bruits. Une mauvaise expérience peut également être une source de mal de transport. Il se peut que l’animal se souvienne de la manière dont son maître a procédé durant son dernier parcours en véhicule. Ce cas se présente souvent quand il n’aime pas qu’on lui attache ou qu’on lui mette dans un filet de transport. Il faut alors faire en sorte que la voiture ne soit pas comme un lieu de torture. Enfin, une mauvaise destination répétée rend un chien malade en voiture. En effet, si son maître ne l’emmène en voiture que pour les rendez-vous chez un vétérinaire ou chez un toiletteur, l’animal de compagnie serait toujours terrifié dès qu’il rentre dedans de peur d’être ramené à nouveau là chez qui il n’a pas envie d’aller.

Le stress est l’un des facteurs importants qui pourrait causer le mal de déplacement d’un animal de compagnie. Il s’avère ainsi judicieux de trouver une solution à cela. L’idéal est alors de l’habituer à la voiture dès son jeune âge. En effet, son stress vient du fait qu’il a peur d’entrer dans un moyen de transport vu que l’endroit ne lui est pas familier. Ainsi, pour qu’il ne s’inquiète pas autant, il serait préférable de laisser de temps à autre la porte de la voiture ouverte lorsqu’on le place devant chez-soi. Il faut également trouver quelques astuces pour l’inciter à y monter sans que cela lui rende mal à l’aise.

Par exemple, on peut mettre, en sa présence aux alentours, des nourritures ou un de ses jouets préférés dans la voiture. Une fois qu’on voit qu’il semble être en confiance, il faut plusieurs séances durant laquelle le moteur sera en marche et la dernière étape se fera quand l’animal est à l’aise dans la voiture. Il serait alors temps de lui emmener faire un tour en voiture. Le trajet devrait être de plus en plus long. Comme le but est d’arriver à l’habituer, cette solution ne serait jamais adéquate si on ne l’applique que le jour même du déplacement !

Seulement, il se peut qu’on n’ait pas assez de temps pour le familiariser au voyage en voiture. Dans cette situation, il est important de recourir à un médicament anti-stress pour chien en cas de trouble anxieux mineur. En effet, ces médicaments sont recommandés en cas de changement de situation afin que l’animal ne soit pas anxieux. Pour qu’un anti-stress soit efficace, il faut lui faire administrer 2 heures avant le départ. Le comprimé anti-stress pour chien le plus utilisé est l’Adaptil. Mais il serait tout de même préférable de demander l’avis d’un vétérinaire et de suivre sa prescription avant de donner à l’animal un quelconque comprimé.

Effectivement, on peut aider un chien à surmonter un mal de transport. Le plus important est de préparer à l’avance l’animal à voyager. Pour cela, il est préférable de ne pas lui donner à manger juste avant le départ. Évitez également de lui faire boire autant. Il ne faut pas oublier que durant le trajet, tout ce qu’il a avalé va se balloter dans son ventre et que, même pour les hommes, estomac plein et secousses ne feront jamais bon ménage. C’est alors normal qu’il va vomir dans cet engin à quatre roues. Afin d’en être sûr qu’il ne va pas vomir durant le parcours, on peut lui donner un antiémétique avant le départ.

D’autres précautions sont également à prendre mais cette fois-ci pendant le voyage même. Entre autres, si le trajet est long, il est conseillé de s’arrêter au moins tous les deux heures. Une fois arrêter, il faut donner à boire au chien. Le faire courir un peu est également suggéré surtout si le voyage va encore durer des heures pour qu’il se détende. Aussi, afin que le chien soit bien à l’aise, il faut maintenir la température dans la voiture à environ 20°C. En d’autres termes, il faut que la voiture soit bien aérée et qu’à l’intérieur votre toutou ne sentira ni trop froid ni trop chaud. Enfin, comme si on conduit un bébé à bord, il est toujours conseillé de rouler tranquillement et avec prudence afin d’éviter les secousses.

Il se peut qu’un chien tombe malade en voiture s’il est mal installé dedans. En effet, c’est normal que l’animal ait peur durant le trajet. Même s’il a l’habitude de voyager, il n’arrête pas de secouer et de garder son équilibre dans un véhicule. Afin qu’il ne s’agite pas trop et pour sa sécurité, un maître peut adopter pour l’une des options suivantes. Soit il choisit de mettre son animal de compagnie sous le harnais de sécurité. De cette façon, l’animal sera bien placé et comme les passagers, il faut lui rattacher par la ceinture de sécurité. Soit il est préférable de recourir à un filet de sécurité.

Comme le principal objectif est d’aider le chien à ne pas avoir peur afin qu’il ne soit pas malade en voiture, on peut l’installer confortablement à l’intérieur d’un coffre isolé côté passager en utilisant une grille de sécurité. Cette solution est plus appropriée si on dispose d’un break. Certains choisissent par ailleurs de recourir à une caisse de transport. Il suffit alors de mettre l’animal de compagnie dedans et de l’enfermer. Il ne reste plus qu’à placer la caisse soit dans le coffre de la voiture, soit entre le siège passager et celui du conducteur, au sol. Il est toutefois à noter qu’aussi confortable qu’il soit, cet emplacement pourrait rendre l’animal beaucoup plus agité. Cela pourrait ainsi distraire la personne qui se trouve au volant. En effet, la plupart des chiens n’aiment pas être enfermés dans une caisse, d’autant plus que celle-ci va bouger de temps à autre. Donc, il revient à chacun de voir ce qui lui semble convenir au plus au transport de l’animal afin que ce dernier ne se sente pas mal à l’aise.