Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chien : comment empêcher son chien d’aboyer ?

L’aboiement est un comportement tout à fait naturel chez les boules de poils vu que c’est l’un de leurs moyens de communication. Cependant, il se pourrait que ce comportement devienne gênant s’il est excessif. Dans ce cas, cela n’est plus normal. Alors que faire dans une telle situation ? À quel moment l’aboiement d’un chien est normal ? Mais pourquoi aboie-t-il ? Qu’est ce qu’il faut éviter pour qu’un chien arrête d’aboyer ? Comment éduquer un chien pour qu’il n’aboie que quand il faut ? Qu’en est-il de l’utilisation des colliers anti-aboiements ? Tout de suite les détails.

En principe, un chien aboyeur est tout à fait normal quand il le fait sans hurler et sans gémir. En d’autres termes, si la nature de sa vocalise est comme d’habitude, rien ne sert de s’inquiéter. En cas d’aboyeur normal, juste une éducation pourrait suffire pour l’empêcher d’aboyer sans raison. Il est toutefois à noter que certaines fois, les aboiements deviennent anormaux. Dans ce cas, ils sont accompagnés de comportements qui sont inhabituels. On parle alors d’aboyeur pathologique. Ainsi, le chien aboie avec hurlement pendant une longue durée et sans cesse ou encore, il aboie furieusement. Il détruit par exemple la porte de la maison. Ces comportements sont surtout liés à un problème d’anxiété lorsqu’il se sent seul ou abandonner. Il se pourrait également qu’un chien aboie avec des yeux dans le vide longtemps. Cela vient du fait qu’il souffre d’un trouble du comportement. Ainsi, en cas d’aboiements anormaux, il s’avère d’une importance capitale de le faire diagnostiquer par un vétérinaire vu que certains comportements ne sont pas signes de mal éducation, mais plutôt d’un besoin de dressage ou d’un traitement médical.

Normalement, un chien aboie afin d’alerter son maître. C’est également un comportement naturel lorsqu’il joue, quand il veut menacer ou encore pour réclamer l’attention de quelqu’un. Des aboiements peuvent aussi être liés à une notion de territoire. Un chien étant un gardien fidèle cherche à faire peur à tout ce qui tente d’approcher du portail. Mais cette action permet aussi à un chien d’obtenir un résultat favorable et il se sent après être récompensé lorsqu’il veut qu’on lui ouvre par exemple une porte et qu’un étranger parte de son territoire. Cependant, une éducation appropriée est toujours nécessaire afin que l’animal ne pense pas qu’à chaque fois qu’il aboie, son maître va faire ce qu’il demande. En outre, suite à un sérieux apprentissage d’une boule de poils, son aboiement peut devenir assez féroce surtout lorsqu’il voit un étranger s’approcher. Ainsi, les aboiements peuvent être des signes à ne pas négliger surtout s’ils viennent des bonnes intentions.

Le plus important est d’éduquer un chien dès son jeune âge afin qu’il apprenne les règles de base de l’éducation comme le fait d’obéir aux ordres de son maître quand ce dernier lui demande de s’asseoir, de se coucher ou de se taire. Il faut également qu’il comprenne que ce n’est pas lui qui est à la tête de la famille. Sinon, il va aboyer pour obliger son entourage à répondre à ses attentes. Un chien dressé se calme aussi facilement dès que son propriétaire le rappelle avec un ordre. Il est aussi important de ne jamais donner trop d’importance à l’aboiement d’un chien surtout s’il s’agit d’aboyeur normal. Ainsi, il suffit juste de lui tourner le dos et de faire comme si de rien était. Dans ce cas, il arrêtera d’aboyer en constatant que cela ne sert à rien. Une fois qu’il est calmé, il faut lui récompenser afin qu’il comprenne que c’est le bon comportement à faire. Une petite caresse peut largement suffire comme récompense.

En outre, un contre-conditionnement peut aussi être efficace pour empêcher un toutou d’aboyer. Pour ce faire, il faut par exemple s’asseoir avec lui tout près de ce qui a provoqué son aboiement et on lui récompense quand il arrête d’aboyer. Quelques séances d’éducation seront nécessaires afin que l’animal n’aboie plus quand il sera en face de ce facteur. A part tout cela, il faut éloigner l’animal de toute tentation. En d’autres termes, comprendre dans un premier temps ce qui lui fait aboyer et de l’éloigner par la suite de cette cause réduira l’envie du toutou à aboyer. Enfin, une manière efficace d’empêcher un chien à aboyer est de lui faire distraire. Ainsi, dès qu’il commence à aboyer, le maître doit lui donner de l’ordre de faire une activité. De cette manière, il sera distrait et arrêtera d’aboyer aussi facilement. Par contre, en cas d’aboiement pathologique, il est vivement conseillé de l’emmener voir un vétérinaire afin d’en trouver la meilleure solution.

Il est vraiment déconseillé d’inciter un chien à aboyer sauf s’il s’agit d’un chien de garde. Aussi, la meilleure éducation d’un toutou se passe dans différents lieux. En d’autres termes, il est important de ne pas garder un chien dans un lieu isolé sinon il risque d’aboyer dès qu’il sera en face de la nature. Tout ce qui se passe pourrait ainsi lui faire aboyer. De ce fait, les promenades et les jeux tiennent un rôle capital pour éviter que l’animal s’agite aussi facilement. En outre, il est également déconseillé de crier fort face à un chien qui aboie. En effet, cela pourrait lui faire comprendre qu’il ne faut pas obéir aux ordres que lorsque son maître lui crie dessous. Rien ne sert par ailleurs de le punir dès qu’il aboie. Il se pourrait que l’animal commence à s’habituer à être puni et il va ainsi aboyer pour que son propriétaire lui accorde une attention et vienne lui punir. Il faut aussi éviter de calmer un chien en lui caressant ou en le parlant doucement. Au contraire, il va recommencer à aboyer de plus en plus fort à chaque fois qu’il veut que son maître s’occupe de lui. Toutefois, il ne faut jamais laisser le chien aboyé trop longtemps sans qu’on lui donne l’ordre de se calmer.

Ce genre de collier peut empêcher un animal de compagnie à ne plus aboyer, dans un certain cas, il peut toutefois provoquer des troubles anxieux. Les chiens âgés qui en portent peuvent devenir dépressifs ou devenir très agressifs. Il est d’ailleurs à noter que les colliers anti-aboiements qui envoient des décharges électriques sont vivement déconseillés. Par contre, ceux qui envoient des giclées de gaz parfumé ou inodore peuvent être utilisés dans certaines circonstances, mais pas toujours quand même ! Les colliers télécommandés sont aussi d’une efficacité surprenante pour arrêter une boule de poils à aboyer. Ils permettent de surprendre l’animal et de le réorienter vers d’autre situation. Il est toutefois à souligner que l’utilisation d’un tel collier demande une importante présence et plus de constance. En d’autres termes, c’est gadget assez délicat. En effet, un chien habitué à porter ce collier risque de ne plus arrêter d’aboyer même s’il en porte un. C’est dans ce sens qu’il faut parfois le mettre en position marche et parfois en position arrêt.