Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chien  : Comment identifier et soigner une dépression  ?

Nos amis les canidés peuvent éprouver les mêmes émotions que nous : joie, rage, tristesse… et même dépression. Et oui, les chiens peuvent aussi se sentir mélancoliques. Plusieurs signes indiquent au maître que son animal de compagnon est déprimé. Quels sont-ils ? La dépression se manifeste différemment chez un chien à l’autre. Mais en général, elle se détecte par un changement soudain de son comportement dont l’isolation, l’amorphisme, le changement d’appétit ou le léchage de pattes incessant. Sachez toutefois qu’elle se présente sous autant de signes qu’il y a différentes races de chien.

L’isolation est un des fréquents symptômes de la dépression canine. A cet effet, votre chien va chercher à être seul. Il va se réfugier dans un coin pour y rester longtemps, comme pour s’éloigner de son entourage et pour dire qu’il veut qu’on le laisse tranquille. Il y a aussi un autre signe à considérer. Il se pourrait que votre animal de compagnie se montre amorphe. Il ne veut plus participer aux jeux que vous lui proposez, ni jouer de lui-même comme quand il vous voyait arriver. Il ne veut plus sortir pour se promener. Dans certaines situations, il refusera catégoriquement qu’on lui mette la laisse. Il va également dormir plus longtemps que d’habitude. Il va pareillement rester mou devant des situations qui d’habitude le mettent en rogne. Le chien est beaucoup plus heureux quand il vit librement dans un grand jardin avec clôture. Si vous vivez en appartement, choisissez uniquement un chien qui peut vivre en appartement.

La dépression chez le chien se manifeste encore par un changement d’appétit. Soit il n’a plus d’appétit et il ne veut plus toucher à sa gamelle quel que soit ce que vous lui proposez ; soit il devient anormalement glouton. Un chien qui se lèche les pattes de manière continue peut aussi être déprimé, exception faite de ceux qui présentent une certaine maladie qui les y forcent. Avant de venir à des conclusions hâtives, il est toujours conseillé de consulter un vétérinaire pour qu’il exclue tout symptôme d’une maladie physique chez votre toutou.

Les sources de la dépression de votre chien sont très nombreuses. Dans la majoprité des cas, le stress et l’anxiété sont cités. Nécessairement, il faut déterminer ce qui peut stresser votre chien. Une cause souvent citée comme source la dépression de votre animal est la reprise de travail ou une modification de votre emploi du temps. En effet, votre routine sera sûrement chamboulée, autant sera celle de votre chien. Ses heures de promenade vont probablement changer ou être écourtées. Il vous verra moins souvent pour ses jeux et caresses. Il en est de même pour l’arrivée d’un nouveau membre dans le foyer comme un bébé, un nouveau conjoint ou un nouvel animal de compagnie. Votre chien va remarquer qu’un nouvel être va vous prendre plus de votre temps. Il en sera jaloux au début, mais plus il fréquentera ce nouvel habitant, plus il va l’apprécier.

Un autre événement qui pourrait déprimer votre chien est le déménagement, puisque cela signifie une rupture des petites habitudes. Citons entre autre un déplacement du meuble préféré du chien voire son remplacement par un nouveau, une nouvelle niche, une nouvelle cachette pour les os. Changer temporairement de foyer ou de propriétaire/gardien peut aussi le stresser, comme quand il vous faut le laisser chez un ami. La perte d’un être proche provoquera pareillement la dépression de votre animal de compagnie. Votre chien sentira votre chagrin et il en sera lui aussi attristé.Bref, un changement brusque dans sa routine peut entraîner chez votre chien un état d’anxiété.

Si votre chien est en état de dépression, la première chose à faire est d’en identifier les causes et de travailler dessus. Comme dit précédemment, stress et anxiété sont les principaux facteurs de la dépression canine, aussi faut-il trouver pourquoi il est stressé et pourquoi il est soucieux. L’idéal est de demander l’aide d’un vétérinaire comportementaliste. Outre le fait qu’en tant que maître, vous connaissez votre chien mieux que quiconque, la consultation d’un professionnel qualifié et expérimenté vous permettra de déterminer objectivement les sources du stress de votre animal. Ainsi, des solutions plus pertinentes vous seront proposées et vous pouvez aider efficacement votre compagnon à surmonter sa dépression.

Outre la recherche des causes de la dépression de votre animal de compagnie, il est également possible de le traiter avec des remèdes naturels dont l’homéopathie, par exemple. Vous pouvez recourir à des compléments alimentaires ou encore à des coliers diffuseurs de phéromones maternelles canines, reconnus pour calmer les chiens anxieux. Mais surtout, pour aider votre animal à surpasser sa dépression, il faut ne pas le priver de toute votre affection. Vous devez vous organiser pour lui offrir le plus de temps . Si possible, faites des activités avec lui en faisant des promenades, des jeux, etc. Si malgré tous vos efforts, votre chien continue à déprimer et si il s’avère être déjà d’un âge avancé, il se pourrait qu’il soit atteint d’une dépression d’involution. C’est une maladie de canidés vieillissant, qui doit être traitée médicalement avec des antidépresseurs. Plus tôt vous consulterez un vétérinaire, mieux ce sera pour votre meilleur ami. Sachez toutefois que des formules d’assurance santé prenant en charge les consultations auprès de ces spécialistes existent, il est d’ailleurs conseillé d’en comparer les offres.

Si après diagnostic, votre chien est effectivement dépressif, il est primordial de l’aider. La plupart du temps, vous n’aurez pas besoin d’avoir recours aux traitements homéopathiques ou médicamenteux si vous lui accordez suffisamment de votre temps et attention. Voici une liste –non exhaustive – de solutions que vous pouvez alors appliquer.

Lui accorder plus de temps dans les jeux, caresses et plus de compliments :
Un chien déprimé se sentira mieux en passant plus de temps avec son maître. Grattouillez-lui régulièrement derrière l’oreille, faites-lui de petites cajoleries sur la tête. Emmenez-le en promenade et parlez-lui, faites lui des compliments. Cela semble anodin, mais ceux-ci n’ont pas seulement pour effet de le détendre sur le moment, mais également de le rassurer du soutien du maître et de son attention malgré son état.

Faites-le danser :
Apparemment, les chiens dépressifs sont sensibles à la musique, particulièrement au reggae et au soft rock. Faites jouer un morceau de musique jamaïcaine et dansez avec votre chien. Vous découvrirez une nette différence entre son état d’avant la danse et après.

Utilisez des remèdes homéopathiques ou autres traitements :
La fleur de Bach est une des plantes efficaces pour aider votre canidé à se sentir mieux. L’homéopathie propose aussi des remèdes personnalisés, après consultation d’un homéopathe et il va analyser l’état général du chien. La médication traditionnelle procure aussi des antidépresseurs efficaces sous ordonnance tels que l’amytriptyline, la doxépine ou la fluoxétine.

Mais surtout, pour aider votre animal de compagnie à surmonter sa dépression, l’essentiel est de lui accorder le plus de votre temps et de votre affection et demander à votre entourage d’en faire également. Car tout comme chez l’homme, la dépression est plus une maladie psychologique que physique. Le soutien psychologique du maître est donc la solution la plus prescrite. Sachez aussi qu’il est impératif que le chien fasse des exercices physiques réguliers adaptés, du moins, la balade journalière.