Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chien : Comment organiser une bonne hygiène de vie pour son chien ?

Santé chien : Comment organiser une bonne hygiène de vie pour son chien ?

Comme pour l’être humain, une bonne hygiène de vie est d’une importance capitale pour la santé d’un chien. En effet, si un maître veut que son toutou soit en bonne santé, il est primordial de lui procurer des soins corporels appropriés. D’ailleurs que ce soit la salive, les poils, les morsures ou les griffures, tout chien peut être responsable de la transmission de plusieurs maladies graves, de parasites ou de réactions allergiques. C’est pourquoi, une bonne hygiène de vie pour un chien est indispensable. Les paragraphes suivants donneront d’amples informations sur les conseils à suivre pour l’organisation d’une bonne hygiène de la vie pour un toutou.

Une mauvaise hygiène alimentaire d’un chien mène à différentes maladies notamment de la peau comme les eczémas ou encore les dermatites. Cependant, cela engendre un grand nombre de conséquences néfastes qui peuvent ne pas apparaître dans l’immédiat, mais sont souvent dramatiques. C’est pour cela qu’une alimentation saine et équilibrée est très importante pour la bonne santé d’un animal de compagnie. Ainsi, une bonne hygiène de vie d’un animal passe en premier par une bonne prévention de l’ensemble des problèmes qui sont spécifiques et qui peuvent nuire à la santé du toutou. En plus, une mauvaise hygiène de vie d’un toutou peut entraîner un parasitisme digestif. Il s’agit d’un problème courant des chien dû à des vers qui vivent au dépend de l’hôte. Il touche 2/3 des chiots. Par conséquent, il peut être source de troubles de croissance, de désordres digestifs, d’anémie ainsi que d’une mauvaise immunisation vaccinale de l’animal. Enfin, des parasites externes peuvent apparaître suite à la négligence de l’hygiène de vie d’un toutou. Ils peuvent être sources de diverses infections comme la gale ou encore l’irritation.

Le bain est capital pour une bonne hygiène d’un chien. Nombreux d’entre eux aiment l’eau et se baignent à volonté. En outre, le lavage et le toilettage d’un chien diffèrent en fonction de la race. En d’autres termes, la fréquence des lavages est aussi différente. C’est dans ce sens qu’il s’avère idéal de demander conseil à un vétérinaire pour bien organiser une bonne hygiène de vie pour un chien. De plus, étant donné, que le pH de la peau d’un chien est différent d’un individu à un autre, il est important pour chaque lavage d’éviter les produits qui sont destinés à la peau des êtres humains. L’utilisation de ces produits peut dégrader le film lipidique nécessaire à la thermorégulation de l’animal.

Il est important pour respecter la bonne hygiène de vie d’un animal de compagnie d’entretenir régulièrement son pelage. Ainsi, il faut brosser un chien au mois une fois par semaine. Il est aussi possible de vaporiser en petite quantité d’hydrolat sur son pelage pour le bien de sa peau. Pour cela, son maître peut choisir d’utiliser soit un hydrolat de camomille, soit un hydrolat de lavande vraie. Cependant, durant cette action, il faut bien protéger les yeux et les muqueuses du toutou. Il est alors conseillé de répartir le produit choisi en passant délicatement les mains sur tout le corps du chien avant de le brosser avec une brosse douce, et ce, dans le sens des poils. Il est d’ailleurs à noter qu’un tel produit agit directement sur la santé du chien sans mettre de côté ses vertus antiseptiques et anti-inflammatoires.

Il est important de ne jamais négliger le brossage des dents d’un animal de compagnie. En effet, comme ceux des hommes, les dents des chiens peuvent aussi avoir des caries et retenir un grand nombre de microbes et bactéries. C’est pour cela qu’il est préférable de brosser les dents du chien en moyenne deux ou trois fois par semaine. Il est important d’utiliser un dentifrice et une brosse à dents pour chien. Afin de choisir ceux qui conviennent le plus à un animal de compagnie, il est conseillé de demander l’avis d’un vétérinaire. D’ailleurs, il faut régulièrement emmener un chien voir un vétérinaire pour vérifier l’état de sa dentition afin de pouvoir les soigner à temps.

Les oreilles font partie des parties du corps les plus sensibles des chiens surtout pour les chiens à oreilles tombantes. En effet, la saleté est source d’un grand nombre de maladies. C’est pourquoi, il faut nettoyer la partie externe et visible de chaque oreille du chien. Pour ce faire, il faut utiliser une compresse qui n’est pas peluchante et l’imbiber soit d’hydrolat de camomille soit d’hydrolat de lavande vraie. Ensuite, il faut masser la base de l’oreille afin d’arriver à faire remonter les impuretés se trouvant à l’intérieur. Enfin, il faut nettoyer le bord de celle-ci avec un coton sec. À titre de conseil, il faut laver les oreilles d’un chien au moins une fois par semaine. 
Quant à ses yeux, il faut aussi les nettoyer une fois par semaine au minimum en utilisant un coton imbibé soit d’eau bouillie soit d’un nettoyant spécifique pour les yeux d’un animal de compagnie. Ensuite, il ne reste plus qu’à frotter autour de chaque œil du toutou en insistant davantage sur les coins.

Il est d’une importance capitale de bien nettoyer régulièrement l’espace entre les doigts de pieds ainsi que les coussinets plantaires d’un chien afin d’éviter certaines infections. Pour cela, il faut vérifier au cas où il reste des cailloux ou encore des épines coincées surtout après chaque promenade. En outre, il est aussi préférable de couper les poils qui poussent entre les doigts de ses pieds afin d’éviter la formation de nœuds qui peuvent gêner l’animal. De même, il faut couper régulièrement les ongles d’un chien en utilisant une pince spécialement adaptée à cet usage. Toutefois, il faut faire très attention lors de la coupe pour ne pas entamer la partie irriguée de sang de son ongle. En effet, cela pourrait faire très mal à l’animal voire engendrer un écoulement de sang important.

Afin de protéger l’animal contre d’éventuelles maladies, il ne faut jamais négliger entre autres la vaccination. C’est d’ailleurs la meilleure prévention contre plusieurs maladies telles que le carré, le parvovirus, la rage, l’hépatite ou encore la leptospirose. Ainsi, un vaccin par an est nécessaire, mais la fréquence et le type de vaccination sont variables surtout en fonction de l’âge de l’animal. En d’autres termes, seul un vétérinaire sera en mesure de détecter à l’avance et de prévenir l’arrivée des maladies qui accompagnent par exemple le vieillissement d’un chien. À part la vaccination, le vermifuge est aussi à ne pas oublier pour éviter les risques de développement de parasites internes. En principe, il faut vermifuger un chien tous les six mois en moyenne. Il est d’ailleurs à noter que certains vers peuvent contaminer les hommes et devenir des responsables de zoonoses. C’est dans ce sens qu’il faut lutter contre les parasites externes dont les aoûtats, les poux, les puces et les tiques afin d’apporter une bonne hygiène de vie pour un chien.