Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chien : Comment prendre soin des pattes de son chien ?

Le chien est un animal qui a besoin de beaucoup d’attention de la part de son maître. Il est à souligner que pour lui assurer une bonne santé, certaines parties de son corps sont à voir en priorité. L’une des plus importantes est très certainement ses pattes. En effet, ce sont les zones qui sont en contact permanent avec le sol. Elles ont donc besoin d’un suivi particulier et de soins périodiques.

Pour le chien, comme pour tous les animaux domestiques à quatre pattes d’ailleurs, les zones qui sont en contact avec le sol sont très sensibles. L’animal évolue sur tous types de terrain. Les pattes sont ainsi agressées systématiquement lors de son déplacement. Que ce soit sur terrain lisse ou même légèrement accidenté, les coussinets de ces bêtes sont mis à rude épreuve à chaque fois. Pour que le chien puisse se mouvoir dans les meilleures conditions, son propriétaire doit regarder constamment l’état de cette partie. Son rôle est de s’assurer que cette dernière soit en bonne forme afin que l’animal n’en souffre pas. Certaines fois, les protections comme les bottines peuvent ne pas suffire. Il faudra alors être très vigilant par rapport aux comportements de l’animal.

Bien comprendre son animal c’est prendre en compte les traumatismes qui peuvent l’impacter. Au niveau de la santé de ses pattes, quelques indices peuvent laisser à penser que le chien a mal. Tout d’abord, lorsqu’il commence à boitiller, cela peut-être le signe d’une éventuelle blessure. Le maitre doit en tenir compte pour que sa bête n’en souffre pas sur le long terme. Il faudra surtout faire attention après des efforts importants consentis par l’animal lors d’une promenade par exemple. Ensuite, si le chien se lèche souvent les pattes, une vérification s’impose. En effet, une blessure peut-être apparente ou non. Enfin, suite à un choc, les pathologies n’apparaissent pas généralement sur coup. Les vétérinaires conseillent ainsi d’être attentif si le cas se présente. Dans tous les cas, une attention particulière doit être prise après des activités physiques d’une certaine intensité. C’est le cas notamment après un jogging sur terrain accidenté ou un trekking en zone montagneuse.

Certaines surfaces agressent de manière significative les pattes d’un chien. Ce sont surtout les coussinets qui sont mis à rude épreuve. Les surfaces concernées sont notamment l’eau de mer, le sable ou encore les zones granuleuses. Par conséquent, le propriétaire de l’animal doit faire attention durant les périodes de vacances, surtout lors des séjours dans des zones balnéaires ou en montagne. Il doit s’assurer de bien laver les pattes de son animal à chaque sortie pour éviter que les grains de sable ou des cailloux ne viennent s’incruster et blesser l’animal par la suite. Les professionnels de la médecine animale préconisent aussi de bien faire attention lors des séjours dans des zones froides. La neige et la glace sont des facteurs à risque pour les pattes de la bête.

Il est important de faire un checking régulier sur l’état de santé des pattes de l’animal. Des passages périodiques chez le vétérinaire sont impératifs. Par ailleurs, le propriétaire de l’animal doit vérifier cette partie surtout après une sortie en extérieur. Il doit prendre l’habitude de faire ce contrôle pour ne pas être surpris par d’éventuelles blessures. Lors d’une ballade, un petit check au niveau des coussinets permet de prévenir des petits bobos de son compagnon. Les causes de blessures sont nombreuses dans la nature. Il peut s’agir de cailloux légèrement aiguisé ou encore d’épines. Cependant, une petite infection suite à une blessure minime peut rapidement s’empirer si elle n’est pas gérée rapidement. La souffrance de l’animal sera alors graduelle. Une chose à éviter pour son bien-être et pour les portefeuilles de son propriétaire.

Au niveau des pattes du chien, deux éléments cruciaux sont à contrôler régulièrement : les griffes et les poils entre les orteils de l’animal. Premièrement pour les poils, les professionnels de la santé des bêtes domestiques conseillent qu’ils ne doivent pas être trop longs. En effet, si ce cas se présente, il est fort possible que de la crasse vienne s’implanter dans ces zones. Le risque bactérien est alors très important sur une partie très sensible de l’animal. Le risque d’infection sera alors élevé en cas de légère infection. Deuxièmement, les griffes du chien ne doivent pas être non plus longues. Le risque le plus probable est qu’il se blesse en marchant si elles sont trop importantes. Pour la coupe, le propriétaire doit demander à son vétérinaire de lui montrer comment le faire. Elle n’est pas difficile mais il faut prendre l’habitude et connaitre la bonne manière de la faire. Par ailleurs, les coupes doivent être régulières. Mensuellement est la fréquence idéale, que ce soit pour les poils ou les griffes.

Au niveau des pattes, les petites coupures peuvent devenir rapidement très dangereuses pour l’animal. En effet, les risques d’infection sont très importants sur cette partie en contact permanent avec différentes surfaces et surtout différentes salissures. Lorsque la blessure reste superficielle, le propriétaire de l’animal doit s’assurer de la désinfecter et de la laver constamment. Pour la désinfection, de l’eau oxygénée suffit largement. Un petit bandage basique est même conseillé. Lorsqu’elle est profonde, la meilleure solution est de se tourner vers un spécialiste de la médecine animale. Le vétérinaire s’assurera de vérifier qu’il n’y a pas de corps étranger dans la blessure et d’éviter que la plaie ne s’infecte. Dans tous les cas, être attentif est toujours demandée à une personne vis-à-vis de son animal de compagnie pour ne pas avoir à faire souffrir l’animal.

Le passage régulier chez le vétérinaire est le conseil le plus avisé qui puisse être donné à un propriétaire de chien. Les avis de ce professionnel sont importants surtout pour les pattes de l’animal. De plus, il pourra regarder l’état de forme de cette partie. En même temps, il pourra vérifier la santé générale de la bête. En effet, il est souvent difficile de voir qu’un animal souffre d’une pathologie, tout simplement en le regardant. Des analyses périodiques et des consultations régulières chez un professionnel seront les seuls garants de soins adéquats pour un chien. Cela évitera aussi des dépenses importantes au cas où les pathologies seront trop avancées. Plutôt elles sont détectées, plus les traitements sont abordables et ne feront pas souffrir la bête.

Bien entendu le passage régulier chez le vétérinaire pour vérifier l’état de forme général d’un animal ou l’état de ses pattes coûte de l’argent. Des assurances et des mutuelles pour chien peuvent répondre à cette situation. Prendre soin d’une bête domestique peut rapidement devenir onéreux. Par contre, avec des prises en charge conséquentes, le coût des consultations et des interventions sera amoindri. Selon les offres, le remboursement peut être total ou partiel. Le propriétaire devra voir quel sera le service qui lui convient le mieux pour assurer une bonne santé à son compagnon de route.