Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chien : Que faire si mon chien boite ?

Il est toujours inquiétant de voir son animal de compagnie qui boite. Cependant, cela peut venir de diverses raisons que parfois même il s’avère impossible de la prévenir. Mais pourquoi un chien boîte-t-il dans la majorité des cas ? Quelles en sont les premières précautions à prendre si un toutou boite ? Quelles sont les parties à vérifier pour détecter rapidement la source de ce problème ? Comment soulager la douleur d’un chien qui boite ? tout de suite les détails.

Il est possible d’identifier un grand nombre de facteurs qui entraînent un chien à boiter. Le plus souvent, les chiens boitent pour l’une des raisons suivantes : soit il souffre d’une boiterie accidentelle, soit d’une boiterie de croissance, soit d’une boiterie suite à une maladie. Plus exactement, un chien boite suite à un accident ou à une blessure. Il se peut que cela vienne des entailles qui sont sources d’inconfort chez l’animal à quatre pattes. Parfois, un toutou boite aussi à cause des agents pathogènes qui se sont introduits entre ses coussinets.
En outre, certaines blessures traumatiques comme les élongations des muscles, les entorses, les luxations ou encore les fractures peuvent également des causes d’une boiterie chez un toutou. Mais, il existe aussi d’autres causes beaucoup plus sérieuses comme les défauts de croissance. Il s’agit entre autres des malformations héréditaires qui peuvent toucher certaines races de chien.
La dysplasie de la hanche et du coude entraîne les chiots à boiter surtout en période de croissance. Non seulement les petits chiots mais les chiens âgés notamment les chiens de grande taille sont aussi affectés par ce problème suite à diverses maladies inflammatoires au niveau de leurs articulations.
À part tout cela, des facteurs pathologiques peuvent conduire un chien à boiter. Pour de nombreux chiens âgés, ils peuvent souffrir d’arthrose ou de tumeurs osseuses. Mais un chien boite par ailleurs s’il souffre d’une leishmaniose ou d’une maladie de Lyme.
Un régime alimentaire qui n’est pas adapté peut entre autres entraîner un chien à boiter. Notamment, les nutritions contenant trop de protéines mais qui ne sont pas de bonne qualité ou encore les aliments riches en céréales peuvent conduire à un trouble au niveau des pattes d’un chien suite à un développement d’arthrose.

Le première geste à faire dès qu’un chien boîte est de vérifier d’où provient sa souffrance. Il faut ainsi le demander de se rapprocher. A cette occasion, il faut identifier laquelle de ses pattes lui fait mal. Vérifiez tout d’abord ses coussinets. Il faut voir de près s’il y a une éraflure ou un ongle incarné. Il chien peut également boiter en cas d’une infection. Donc, il faut tenter d’écarter doucement ses coussinets en faisant plus attention afin que l’animal de compagnie ne souffre pas de plus en plus mal. Il faut aussi être attentif à la réaction du chien.
S’il ne permet pas qu’on touche à l’une de ses pattes, il est probable que c’est dans cette partie que se trouve la source de sa douleur. Il faut aussi voir si l’origine de sa douleur est externe ou interne. Autrement dit, s’il ne présente aucune blessure ou aucun signe anormal de l’extérieur, il est sûr que sa douleur vient de l’intérieur de l’une de ses pattes. Il faut aussi identifier quelle a été la cause de son boitement. S’agit-il d’une boiterie de croissance, accidentelle, ou liée à une maladie !
En cas d’un boitement lié à une maladie, le chien perd son appétit. Il a fréquemment envie de vomir tout en présentant une attitude léthargique. Certains souffrent même de dépression. Il est aussi important de regarder de près la patte qui lui fait mal au cas où un corps étranger ne serait incrusté ou si elle est gonflée ou encore plus grave, qu’un os apparaît. C’est en ayant identifié l’origine du boitement qu’il est possible de savoir quelle précaution ou quelle décision il faut prendre pour soulager la douleur.

Si des signes qui indiquent la gravité de la situation sont constatés à premier coup d’œil, comme un os cassé ou une blessure profonde, il faut immédiatement aller chez un vétérinaire. Par contre, il est important de prendre les précautions nécessaires afin de pouvoir venir en aide à un chien qui boite si sa situation ne semble pas être si grave. Seulement, avant d’entamer quoi que ce soit, il faut être très prudent vu qu’un chien, aussi gentil qu’il soit, peut mordre à tout moment lorsqu’il se sent mal.
Au cas où les boitements d’un chien s’aggraveraient progressivement, il est important de consulter sans attendre un vétérinaire. En effet, dans ce cas, il est probable que son boitement vient d’une maladie. Par contre, si la source de sa douleur est interne, il est évident que l’animal ne se sent mal que lorsque son membre est en mouvement. Dans ce cas, il est important de commencer à palper doucement les différentes parties de chacune de ses pattes tout en entamant délicatement des mouvements naturels afin d’arriver à localiser où a-t-il réellement mal.
Si le chien ne présente aucune infection ni fracture ou encore des symptômes graves, un repos de deux jours peut suffire pour qu’il soit rétabli. Dans ce cas, il faut tout simplement l’inciter à reposer le plus longtemps possible et éviter qu’il se déplace fréquemment. Par contre, si son cas s’aggrave ou qu’il boite de plus en plus, rien ne sert d’attendre davantage, il serait judicieux de consulter un vétérinaire pour éviter d’autres problèmes de santé.

Afin de soulager la douleur d’un chien qui boite, il est important d’arriver le calmer. Plus exactement, il faut éviter qu’il saute, qu’il coure ou qu’il grimpe. Il faut éviter toute geste brusque. Seule quelque marche en laisse pour faire ses besoins est à prescrire. En outre, il s’avère d’une importance capitale de vérifier le lieu de couchage de l’animal. Si nécessaire, il faut mettre un tapis ou un coussin afin que sa patte qui lui fait mal ne touche pas le sol assez dur.
Il est également possible d’atténuer la douleur d’un chien qui boite en recourant à une bouillotte. Certaines fois, mettre une serviette chaude sur la zone concerne aide le chien à alléger sa souffrance. Par la suite, il faut masser sa patte avec une solution appropriée.
Le traitement du boitement d’un chien dépend surtout de l’origine de cette douleur de patte. C’est pour cette raison qu’il est important de passer par un vermifuge afin d’éviter l’irritation digestive issue des parasites et qui sont à l’origine du boitement d’un chien. Par contre, si le chien qui boite est atteint d’une arthrose, il est probable que le vétérinaire lui prescrit un complément ostéo-articulaire comme le Canzocal.
Quoi qu’il en soit, il s’avère toujours judicieux de ne lui faire administrer aucun médicament sans prendre l’avis d’un vétérinaire pour ne pas aggraver l’état de santé de l’animal surtout si le chien ne présente aucun signe de douleur extérieure.