Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chiens : la gastro-entérite aiguë

La gastro-entérite fait partie des maladies qui touchent fréquemment les chiens. Il s’agit d’une inflammation de l’intestin et de l’estomac de l’animal. Tout âge et toute race peuvent être atteints de cette maladie mais les plus concernés sont les chiots. Mais qu’est ce qui provoque une gastro-entérite aiguë ? Comment reconnaître qu’un chien en souffre? Quelles précautions prendre pour la prévenir ? Comment peut-on la traiter convenablement ? Voyons les réponses à travers les paragraphes suivants.

On peut recenser de multiples causes d’une gastro-entérite aiguë chez un chien. Elles sont d’ailleurs variables d’un animal à un autre et d’une espèce à une autre. Mais en général, on peut soulever les causes suivantes.
Dans la majorité des cas, l’inflammation de l’estomac d’un chien survient après que ce dernier a changé de diète. En effet, le chien a un estomac beaucoup plus sensible par rapport à celui des autres animaux domestiques. Il peut donc souffrir d’une gastro-entérite aigue après qu’il ait avalé un matériel indigeste comme un aliment rancis, un aliment avarié ou des herbes en grande quantité. À part cela, les friandises, les nourritures épicées ou encore la neige sont sources de cette inflammation. En d’autres termes, cette maladie de l’estomac ou de l’intestin d’un animal à quatre pattes vient après une ingestion d’un aliment inapproprié.
Pour certains animaux qui n’ont pas l’habitude de voyager en voiture, ils peuvent stresser énormément. Ce stress, surtout pour les chiens âgés, pourrait provoquer une gastro-entérite étant donné que son estomac est irrité.
Un chien peut également souffrir de cette maladie après qu’on lui ait administré des médicaments irritants. Cette irritation du tube digestif peut également venir d’un parasite intestinal ou d’un parvovirus. Une gastro-entérite aiguë peut aussi être provoquée par des maladies infectieuses ou par l’ingestion d’un corps étranger comme un bout de verre, un morceau de métal ainsi que tout autre objet tranchant ou indigestible.
Bref, on peut relever tant de causes d’une gastro-entérite aiguë et certaines fois, il est possible qu’on ne se rende pas compte de sa véritable origine. C’est dans ce sens que seul le diagnostic d’un vétérinaire est en mesure de relever tout doute relatif à ce problème.

Si certains chiens souffrant d’une gastro-entérite aiguë peuvent changer de comportement rapidement, d’autres ne présentent aucun symptôme. En effet, la douleur et l’inconfort qu’il ressent lui rend mal à l’aise. Comme signe, il a un envie fréquent de vomir, plus particulièrement après qu’il ait pris de la nourriture. Dans certains cas, on peut remarquer la présence d’une petite quantité de sang dans ses vomissures. En même temps, il a des nausées. On les constate surtout lorsqu’il commence à lécher incessamment ses babines, elles se traduisent également par une salivation fréquente. La diarrhée est aussi un signe de gastro-entérite aiguë.
Si son cas est grave, il se peut que ses selles deviennent rouges ou noires. Ce changement de couleur est le résultat d’un saignement en interne. Comme il régurgite les aliments qu’il vient d’ingérer, il perd petit à petit l’appétit et peut devenir apathie. Une léthargie est par ailleurs un signe évident de cette irritation du tube digestif. En effet, il perd sa force rapidement étant donné qu’il ne mange pas assez. Il se sent fatigué d’où son envie incessante de dormir. Les plus sensibles comme les chiots de quelques mois peuvent présenter de la fièvre voire de douleur abdominale intense.
En tout cas, dès que les vomissements et/ou la diarrhée persistent, plus précisément, s’ils se répètent plus de deux à trois fois en une journée, il est important de l’emmener rapidement voir un vétérinaire puisqu’il peut se déshydrater. Il convient de rappeler qu’une déshydratation est un danger pour la santé de tout animal à quatre pattes. Certains en perdent même la vie s’ils ne sont pas traités à temps, surtout s’il s’agit d’un jeune animal.

Le traitement de cette inflammation au niveau de l’estomac ou de l’intestin d’un chien est variable en fonction de l’origine et des symptômes de la maladie. En général, une gastro-entérite aigue se soigne en quelques jours à condition que le propriétaire du chien n’ait pas attendu trop longtemps avant de l’emmener consulter un vétérinaire. Ainsi, si l’animal vomit fréquemment, des antiémétiques pourraient être prescrits par le vétérinaire. Ces médicaments sont efficaces pour stopper les vomissements et les nausées.
Si le cas de l’animal de compagnie semble être grave, il est tout à fait probable que le vétérinaire ait recours à un antiémétique injectable pour que ce dernier puisse agir rapidement. Des antibiotiques sont également nécessaires si le chien a de la diarrhée. L’administration d’une fluidothérapie qui est une solution à base d’eau et d’électrolytes est aussi à recourir pour éviter la déshydratation du chien. A titre indicatif, le vétérinaire peut conseiller un jeun de 12 à 24h selon l’état de santé de votre chien.
Dans les douze premières heures, il ne faut rien donner à l’animal et durant la seconde douzaine d’heures, on ne doit lui donner que de l’eau propre. Cette diète est d’une importance capitale pour que l’organisme du chien puisse se reposer un peu. Par la suite, il ne faut lui donner que des aliments sains et équilibrés tout en évitant toute nourriture irritante. En cas de gastro-entérite aiguë d’origine parasitaire, un antiparasite sera prescrit. Mais, seul le diagnostic pourrait déterminer l’antiparasite qui convient au traitement du toutou concerné. Par contre, il est beaucoup plus sérieux de traiter une gastro-entérite aiguë qui résulte de fait que l’animal ait mangé un objet étranger comme un bout de verre, un bout de métal, etc. Dans ce cas, seul un traitement chirurgical est efficace pour dégager de son organisme ce qu’il a avalé.

Afin d’éviter qu’un toutou souffre d’une gastro-entérite aiguë, il s’avère important de ne jamais changer brusquement ses nourritures. Autrement dit, il faut introduire petit à petit un nouvel aliment en le mélangeant dans un premier temps avec celui qu’il a l’habitude de manger. Il faut par la suite augmenter au fur et à mesure la quantité du nouveau. Cette familiarisation de son organisme à une autre nourriture peut durer jusqu’à un mois avant de la changer complètement. En outre, il est important de limiter au maximum toute situation qui est source de stress à un animal de compagnie puisque celle-ci pourrait nuire à sa santé.
Il faut respecter la durée de rappel d’un vermifuge afin de limiter les dégâts des vers dans son organisme. La vaccination régulière est aussi à ne pas oublier. De ce fait, on éloigne l’animal de toute maladie virale grave et le parvovirus en fait partie. En outre, il est important d’enlever du jardin et des alentours toutes les plantes qui sont susceptibles d’être toxiques à l’animal. De même, il ne faut jamais trainer n’importe où tout produit toxique comme les insecticides. Pour le bien de tout animal de compagnie, il est déconseillé de lui donner le reste de table des humains étant donné que son estomac est très fragile et il pourrait ne pas le digérer convenablement. C’est ainsi qu’il est très important d’habituer un chien à ne manger que ce qu’on lui donne dans sa gamelle.