Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chiens : la gestation

La gestation chez les chiennes n’est décelée que tardivement. Mais l’échographie peut être faite vers le 21e jour. Si on fait la radio à partir de 45e jour, le développement de l’embryon peut être confirmé. Pour les propriétaires, un suivi de gestation est à conseiller si on souhaite faire une portée de son animal de compagnie. En effet, des complications peuvent arriver au cours de mise bas selon la race et le gabarit de chiens. Zoom sur les précautions à prendre lors de la gestation de sa chienne.

Il n’est pas toujours évident de deviner si sa chatte ou sa chienne est gestante. Car chaque animal se comporte différemment. En outre, les signes tels que le gonflement de mamelles ne peuvent se montrer que plus tard. Comme chez les humains, il y a également le cas de grossesse nerveuse. Le seul moyen de s’assurer que sa chienne attend des bébés est de l’amener chez le vétérinaire. Toutefois on peut distinguer certains signes d’alarmes. Par exemple, la chienne aime se cacher dans les coussins, ses mamelles sont gonflées. En regardant ses écoulements, on peut remarquer leur transparence. A noter que la gestation de l’animal varie entre 56 à 70 jours. Mais en général, elles mettent bas les petits dans les 63 à 65 jours. Pendant cette période, son comportement peut rester inchangé, mais dans la deuxième moitié, il se peut qu’elle ait beaucoup plus d’appétit. Son poids augmente de 15% et elle aime dormir et prendre du repos. L’augmentation de son repas est ainsi nécessaire pendant les 15 derniers jours avant la mise bas. Le propriétaire doit penser à donner plus de nourriture contenant des protéines à sa chienne en fin de gestation car ses besoins seront alors 4 fois plus importants qu’en temps normal. Son aliment doit contenir des produits laitiers, des œufs mais aussi le foie et les minéraux. Mais chez certaines chiennes, il se peut également que cette augmentation d’apport alimentaire connaisse une baisse avant la naissance des chiots. Tout dépend du comportement de l’animal.

Lors de la consultation chez le vétérinaire, ce dernier peut lui faire un test sanguin dès le 25e jour, ou une échographie dès le 18 e jour pour confirmer la grossesse de l’animal. Si le test n’est pas concluant, on peut le refaire une semaine plus tard. Il peut également palper l’utérus entre le 22 au 30e jour pour s’assurer de la présence des ampoules fœtales. Vers le 50e jour, en palpant l’utérus de sa chienne, on peut s’apercevoir de la forme du fœtus. Si les maîtres souhaitent savoir combien de portée auront sa chienne, il est conseillé de faire une échographie dès le 25e jour. L’embryon se développe par quelques centimètres jusqu’à la naissance. Le petit chiot peut mesurer entre 16 à 17 cm mais à sa 20è jour, il mesure 1 cm. C’est à partir du 32e jour que les paupières commencent à apparaître. 3 jours plus tard, l’échographie peut montrer les organes génitaux et les doigts. C’est à son 48e jour que les poils deviennent visibles. Avant la mise bas, l’animal peut montrer des signes d’agitation. L’importance du suivi chez le vétérinaire, c’est que cela permet de savoir le nombre des petits de sa chienne tout en s’assurant que la grossesse n’a pas de problème. En cas de symptômes inquiétants tels que fièvres, perte vulvaires etc. il faut aussi amener l’animal chez le médecin des animaux.
Soulignons que pendant sa grossesse, la chienne doit être encouragée à faire des mouvements physiques tout en lui évitant les exercices brutaux. Dans la semaine avant et après la naissance des bébés chiots, l’animal doit être placé dans un endroit calme et reposant. Le maître pourrait également raser les poils environnant les mamelles pour permettre aux petits de faire la tétée facilement. Naturellement, il faut la placer dans un endroit propre et confortable avec ses petits.

Il est préférable d’acheter une caisse pour mettre la chienne et ses petits. Celle-ci doit être assez haute pour empêcher les chiots de sortir. On peut déposer un linge propre sur le sol de la caisse, et il ne faut pas oublier de le changer chaque jour. Le sol de la caisse doit être aussi lavé régulièrement. Concernant la température de l’endroit où mettre l’animal, une chaleur ambiante de 23 degrés dans une chambre é à l’abri de coup de soleil et des courants d’air est idéale. Concernant les symptômes de l’heure avant la mise bas, elle peut montrer de signes de vomissements, ou une chute de température ou encore l’écoulement clair sortant de sa vulve. Les contractions peuvent durer 1 jour et demi. Les chiots seront expulsés par intervalles d’une heure au maximum. S’il y a encore des chiots mais l’animal ne fait plus de contractions depuis plus de 2h, l’appel du vétérinaire est urgent. En sortant ses petits, l’animal déchire elle-même le placenta et coupe le cordon. Si elle ne le fait pas, il faut le couper avec des ciseaux désinfectés.

Si le déclenchement de la mise bas tarde à venir ou si l’animal prend trop de temps à faire sortir ses petits (plus de 1h30), il vaut mieux conduire immédiatement son animal chez une clinique des animaux ou chez le vétérinaire. Un retard d’intervention peut coûter cher, car la vie de l’animal et de ses petits peut être en danger.
Pour faire face au budget qu’on doit débourser chez le médecin d’animaux, la souscription à une mutuelle des animaux est toujours à préconiser. Ces assurances santés d’animaux de compagnie permettent de rembourser ses dépenses en cas de maladie, maternité, intervention chirurgicale de l’animal. Il faut seulement souscrire sa chienne quand elle n’est pas encore gestante, car les mutuelles imposent un délai de carence. C’est la période pendant laquelle elle ne prend pas en charge le remboursement des frais de soins. Cela afin d’éviter l’acquittement des frais d’un animal qui était déjà malade avant son adhésion à la mutuelle.
La semaine avant la mise bas, le vétérinaire aurait également à vermifuger l’animal. Cela afin de permettre à ses petits de profiter des anticorps afin que ces derniers soient résistants aux infections causées par les vers. Le traitement antipuce pourrait être aussi indiqué.

La chienne peut tuer ou manger ses chiots. Cela pourrait survenir lorsqu’elle ressent que ses bébés sont anormaux ou malades. Il faut dire que son odorat pourrait être brouillé pendant cette période. Il vaut mieux alors éviter de palper les petits chiots pendant les premiers jours. Quand la chienne est également stressée à cause de nombreuses personnes qui l’entourent, ou elle ressent la présence des rats… elle pourrait aussi ingérer ses petits. D’où l’intérêt de la mettre dans un lieu confortable et calme où elle peut reposer tranquillement.
Notons enfin que si on ne souhaite pas la saillie de son animal, le seul moyen consiste à stériliser sa chienne. L’utilisation de contraceptifs pourrait avoir des effets néfastes sur sa santé sur du long terme.