Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chiens : la maladie du foie

La maladie du foie chez un toutou n’est pas à prendre à la légère. En effet, elle peut devenir grave et avoir des conséquences néfastes à l’état de santé de l’animal. C’est dans ce sens qu’il est important de savoir davantage sur cette maladie pour mieux la prévenir. Il faut toutefois se poser quelques questions. Quelles sont les principales causes de la maladie du foie chez un chien ? Quelles pourraient être ses conséquences ? Quelles sont les signes permettant de la reconnaitre ? Comment la diagnostiquer ? Comment la prévenir et quel traitement sera adapté à une maladie de foie chez un animal de compagnie ? Voyons tout de suite les détails à travers les paragraphes suivants.

Les causes d’une maladie du foie peuvent être diverses. Comme le foie est un organe très sollicité chez tout animal à quatre pattes, toute absorption répétée de pesticides peut lui être nocive. Donc, il est normal qu’un chien qui a tendance à manger de l’herbe présente un grand risque de maladie du foie. De même, elle peut venir des substances toxiques ingérées par le chien.
En outre, cette maladie peut être d’origine bactérienne ou d’infections virales. Pour certains animaux de compagnie, une modification de leur débit sanguin vers le foie peut en être la cause. Ceci est dû principalement à un problème cardiaque ou à une anomalie congénitale de l’animal. En outre, certaines races de chien sont beaucoup plus touchées par la maladie du foie que d’autres. Ce sont surtout ceux qui ont du mal à excréter le cuivre qui sont les plus sensibles comme les Terriers blancs West-Highland, les Terriers Bedlingtons, les Cockers Spaniel, les Labrador ainsi que les Yorkshire Terrier.
Une maladie du foie pourrait également être le résultat d’un cancer du foie, d’une hépatite infectieuse ou encore d’une insuffisance hépatique aigue. De plus, une lipidose hépatique ou une présence de graisse dans le foie du chien peut aussi être une source de maladie de cet organisme. Elle peut par ailleurs venir d’une obésité ou d’une alimentation non adapté à l’animal. Enfin, le vieillissement est un des facteurs à ne pas négliger qui pourrait favoriser le problème de dysfonctionnement du foie chez votre animal de compagnie.

Étant donné que le foie assure un grand nombre de fonctions dans l’organisme d’un chien, la maladie relative à cet organe pourrait engendrer plusieurs problèmes de santé chez lui. Entre autres, elle est une source d’insuffisance hépatique et d’un dysfonctionnement de l’organe touché. De ces faits, son foie développe petit à petit une série de symptômes plus ou moins importants et peuvent entraîner des séquelles à long terme. Quand le foie d’un chien ne fonctionne plus normalement, l’animal a du mal à digérer ses nourritures. Il en résulte alors que son organisme n’est plus en mesure de réduire les toxines se trouvant dans son sang. C’est dans ce sens que tout maître devrait amener son animal de compagnie chez un vétérinaire dès qu’il aperçoit les symptômes ci-après.

Un chien qui a un problème de foie peut perdre l’appétit. De ce fait, il perd du poids assez rapidement. Ces phénomènes sont souvent accompagnés d’un manque d’énergie considérable. Ainsi, l’animal devient très paresseux et il a fréquemment envie de dormir. On peut aussi remarquer un changement de la couleur des gencives, des yeux ainsi que de la peau de l’animal concerné. Plus exactement, ils deviennent jaunâtres. Comme les symptômes sont variables d’un chien à un autre, certains animaux de compagnie ont des urines très foncées ou encore des gencives très pales. Il y en a même ceux qui gagnent de poids considérablement en peu de temps. Cela est dû au fait que l’animal a accumulé des fluides au niveau de son abdomen. D’autres vomissent fréquemment et ont de la diarrhée. Mais comme ces signes de la maladie du foie pourraient se confondre avec ceux d’autres maladies d’un chien, il serait beaucoup plus judicieux de consulter un vétérinaire dès qu’on remarque un changement de comportement ou d’état d’un chien afin que le spécialiste puisse le diagnostiquer et proposer un traitement convenable.

Pour diagnostiquer cette maladie, le vétérinaire procédera à de multiples analyses en fonction des symptômes soulevés. Il se peut qu’il opte pour une analyse sanguine ou urinaire. Une échographie ou radiographie serait également évidente afin de voir de près l’état de l’organisme touché. Ces examens sont également nécessaires pour pouvoir déterminer les éventuels problèmes de dysfonctionnement du foie de l’animal souffrant. En outre, pour enlever tout doute, il se peut également que le vétérinaire propose l’examen par biopsie hépatique. C’est surtout important si l’animal devient jaunâtre. En effet, ce changement de couleur n’intervient que lorsque 2/3 du foie de l’animal est affecté par la maladie. Dans ce cas, il faut la traiter rapidement pour éviter tout risque d’aggravation de son état de santé.

Une alimentation de qualité et bien équilibrée est un moyen de prévenir la maladie du foie chez un chien. Ainsi, rien ne sert de donner à l’animal les restes de tables des hommes ou encore certaines nourritures qui sont difficiles à digérer. Pour ce qui est de la prévention pour un animal présentant déjà des signes de problèmes de foie, il est important de bien répartir la quantité de nourriture qu’on lui donne tous les jours. Le but est de lui donner des repas à petit quantité à plusieurs reprises. Il convient également de noter que ce sont surtout les chiens qui ont déjà pris certains âges qui sont les plus concernés par la maladie de foie. De ce fait, il est recommandé de procéder à une analyse sanguine tous les ans dès que le chien commence à vieillir, surtout s’il fait partie des races les plus concernées par ce problème de foie afin de déceler à temps d’éventuelles maladies hépatiques et de les traiter sans attendre. Il est d’ailleurs à préciser que pour un chien âgé, une maladie du foie pourrait être mortelle.

Les traitements de la maladie du foie varient en fonction de son origine. Autrement dit, en fonction de l’état de santé de l’animal et des causes et symptômes de la maladie, le vétérinaire pourrait prescrire des médicaments pour la traiter. Si le problème est d’origine alimentaire, il se peut qu’un changement de régime alimentaire soit proposé. Par contre, si la maladie est assez grave ou qu’elle vient d’une indigestion d’objet étranger, il est probable qu’une opération chirurgicale serait la seule solution pour soigner l’animal. Il est d’ailleurs à noter que le traitement d’une maladie du foie chez un chien est d’une longue durée surtout si l’animal n’est pas soigner à temps. Même après un traitement adapté, il se pourrait que cet organe ne retrouve pas ses capacités donc, un autre traitement relatif au traitement contre cette maladie à vie serait évident. Quoiqu’il en soit, une visite médicale répétitive est inévitable pour soigner une maladie du foie afin de vérifier l’évolution de la maladie et l’état de santé général de l’animal concerné.