Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chiens : La physiologie du chien

Connaître la physiologie d’un animal de compagnie s’avère d’une importance capitale afin d’être en mesure de le soigner correctement et convenablement en cas d’un éventuel problème de santé. En outre, la connaissance de la physiologie d’un toutou serait très bénéfique et permettra de mieux connaître chaque animal domestique. Cet article donnera d’amples informations sur la physiologie du corps d’un toutou.

En principe, la température corporelle d’un chien varie entre 38.5° et38.7°C. Quant à sa respiration, elle va de 16 à 18 mouvements à la minute pour les chiots, de 18 à 20 pour les jeunes chiens et de 14 à 16p pour les chiens beaucoup plus âgés.
Son pouls normal devrait être de 90 à 100 pulsations à la minute. Pour les jeunes chiens, ce serait entre 110 à 120, et il va de 70 à 80 pour les vieux. Il est à noter que sa pulsation est à prendre au niveau la face interne de la cuisse. Et, il convient en général à environ 20 mouvements respiratoires. Pour ce qui est de la température du chien, elle varie entre 37,5 et 38°c chez le chien adulte. Quant à la température normale d’un chiot, elle se situera à un demi-degré de plus que celle d’un chien adulte, soit de 38 à 38,5°c. Il est à préciser que la température d’un animal de compagnie se prend au niveau de son anus. C’est dans ce sens qu’il s’avère beaucoup plus adapté de se servir d’un thermomètre électronique. En effet, de cette manière, ce sera beaucoup plus rapide !
Pour ce qui est des chiennes, l’âge des premières chaleurs est entre 6 et 18 mois et le rythme des chaleurs peut avoir lieu en moyenne deux fois en une année. Pour ce qui est de la fécondation, la période favorable pour la saillie est entre le 10ème et le 15ème jour. Une fois qu’elle porte des chiots, sa gestation va durer entre 57 jours et 72 jours. Dès qu’elle naisse ses petits, il lui faut environ un mois et demi pour la période de lactation.
Concernant l’espérance de vie d’un toutou, même si elle est variable d’une race à une autre, en général, un chien peut vivre entre douze et quinze ans. Il est toutefois à souligner que ceux qui souhaitent adopter un animal de compagnie qui peut vivre beaucoup plus longtemps devront opter pour un Chihuahua ou encore un Yorshire-terrier. En effet, ces deux races sont en mesure de vivre jusqu’à environ 20 ans. 

Aussi étonnante que ce soit, certaines parties du corps humain ressemblent plus ou moins à celles d’un toutou. La tête du chien comporte de nombreuses parties similaires à celles de l’homme avec quelques différences notables. Par exemple, son museau est toujours frais et humide.
Pour ce qui est de ses oreilles, elles sont variables d’une race à une autre. En effet, elles peuvent être droites comme notamment les oreilles des Bergers Allemands, mais également tombantes comme celles des Beagles, ou encore repliées comme les oreilles des Fox Terriers. Mais elles peuvent aussi être altérées chirurgicalement comme celles du Doberman.
Quant à sa gueule, elle se pointe vers l’avant. Une des particularités de la physionomie d’un chien est le fait qu’il dispose des moustaches ou vibrisses. Ces derniers tiennent un rôle sensoriel.  Pour ce qui des yeux d’un toutou, ils prennent dans la majorité des cas, une couleur café. Il est toutefois à noter que pour certaines races, il se peut que leurs yeux soient de couleur beaucoup plus claire. En outre, les défauts génétiques entrainent également des couleurs des yeux particulières. Entre autres, l’hétérochromie ou « yeux vairons », pourrait donner à chaque œil d’un animal de compagnie, une couleur différente. Son cou par contre est divisé en trois parties comprenant sa gorge, sa nuque ainsi que son encolure. 

Les épaules de chaque toutou se trouvent sur la partie supérieure de ses pattes antérieures et c’est à son point le plus haut que se situe le garrot.
C’est au niveau du corps d’un toutou que se trouve, en simplifiant et sans prendre en compte toutes les extrémités, sa poitrine. Cette dernière constitue la partie haute du sternum et c’est là que se réunissent, par le devant, toutes ses côtes. C’est ce qui ferme la cage thoracique, sous le poitrail, et qui vient juste avant le ventre.
Pour ce qui est de son épaule, il part de la base de l’encolure et va jusqu’au bout de la cage thoracique. Ensuite vient l’échine qui se termine à l’endroit où commence sa hanche, située au niveau du commencement des jambes postérieures. Il est d’ailleurs à souligner que les côtés du corps d’un chien se nomment les flancs. Ceux-ci vont de ses pattes antérieurs jusqu’à leurs pattes postérieures.
Le corps d’un chien se termine par sa queue. Celle-ci est une continuation de la colonne vertébrale de l’animal. En fonction de la race du chien, elle peut- être longue ou courte. Quelques chiens disposent de queue presque sans poils. A titre de conseil même si certains propriétaires préfèrent couper la queue de son animal de compagnie pour des raisons esthétiques, il serait préférable de la garder vu qu’elle permet à l’animal d’exprimer sa joie, sa peur ou encore son excitation.

Comme ceux des hommes, les membres antérieurs des chiens sont aussi différents de leurs membres postérieurs. Pour ce qui est du membre antérieur d’un chien, il occupe la même fonction que le bras supérieur humain. Il est aussi attaché sous les épaules, le coude, l’avant-bras et les poignets. Son coude est la première articulation rencontrée, ensuite vient son poignet. A partir de ce point commence son carpe qui est suivi de son métacarpe. Cette partie s’étend de son poignet jusqu’à ses doigts. C’est le dernier tronçon de son bras qui ressemble à la main d’un individu. Chacune des pattes d’un toutou est composée de la pointe de ses doigts. Elle se termine par des ongles ou encore des griffes qui sont attachées à toutes ses phalanges.
La partie inférieure des doigts d’un chien comprend des coussinets. C’et grâce à ces derniers que tout animal de compagnie sera en mesure de s’appuyer afin qu’il puisse marcher. A titre de remarque, chaque toutou dispose d’un coussinet principal au niveau de chacun de ses doigts ainsi que d’autres coussinets qui se trouvent à son poignet. A l’arrière de chacune des pattes d’un toutou se trouve une protubérance. Elle est surtout connue sous le nom de « canon ».
Enfin, en ce qui concerne la physionomie des membres postérieurs d’un toutou, ces derniers commencent au niveau du muscle supérieur plus exactement de sa cuisse. Elle part du point attaché qui se trouve au niveau de l’abdomen du chien où sa hanche commence et va jusqu’à son tarse. Depuis la hanche et jusqu’en bas de la cuisse se trouve son jarret. Ce dernier est une articulation à la forme particulière qui se plie en angle aigu. Il convient de noter que le jarret est assez similaire à la cheville d’un homme. Il est situé sur la face postérieure de sa jambe.