Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chiens : les cancers

Le cancer évoque une tumeur mortelle qui est causée par la multiplication désordonnée des cellules d’un organe ou d’un tissu. Comme chez l’homme, les tissus cancéreux peuvent siéger dans n’importe quelle partie du corps de l’animal. Les cellules tumorales se prolifèrent et envahissent d’autres organes par la voie sanguine ou les canaux lymphatiques. Ce phénomène appelé métastase caractérise la tumeur cancéreuse. Les anomalies génétiques, le vieillissement, le mode de vie inadaptée peuvent prédisposer le chien à ce trouble de santé assez courant. Décryptage des causes de cancers chez nos animaux de compagnie domestiques et le traitement vétérinaire correspondant.

Le chien n’est pas différent de l’homme en tous égards. Il a besoin d’une alimentation appropriée et des exercices physiques pour rester en forme et actif. Mais cela ne l’empêche pas cependant de développer un cancer s’il présente des facteurs favorisant cette maladie. Heureusement qu’il existe des symptômes qui indiquent la présence d’une pathologie latente chez l’animal. En premier lieu, le propriétaire peut sentir une grosseur anormale qui persiste lorsqu’il caresse son petit chien. Mais cela ne signifie pas que cela soit forcément un cancer. Car un kyste peut être bénin et ne présente aucun risque. La bénignité d’une bosse se reconnaît par sa nature. Elle ne se développe pas dans les tissus voisins et reste localisée. Mais une masse sous la peau ou une plaie qui a du mal à guérir peut être aussi signe d’une affection maligne.
Les signes indiquant la présence d’un cancer sont aussi l’état léthargique et l’amaigrissement subit de l’animal. Il semble abattu et a du mal à se déplacer ou à se nourrir. Un chien qui boite peut aussi souffrir de cancers osseux. En outre, comme chez l’homme, la perte de poids rapide ferait également penser à une maladie grave qui nécessite rapidement l’intervention d’un vétérinaire. Il en est de même pour la toux persistante, les vomissements répétitifs et les difficultés chroniques de respiration. Si la toux d’un animal perdure pendant une certaine période et il halète même sans gros efforts, cela pourrait indiquer des symptômes de cancer de poumons. Un chien qui a l’habitude de vomir tout ce qu’il ingurgite peut signifier soit une intoxication alimentaire soit une maladie grave de cancer d’estomac ou de l’intestin. Il convient de consulter rapidement un vétérinaire dès qu’on remarque ces signaux d’alarme.
Par ailleurs, les diarrhées peuvent également accompagner cette pathologie désespérée bien que cela ne soit pas obligatoirement une indication d’une tumeur maligne. Le mal-être de l’animal dû à un cancer peut se manifester également à travers la fièvre, la dépression suivie de la perte de l’appétit, la mauvaise haleine, l’odeur répugnante et les gencives livides. Ce dernier symptôme annonce une insuffisance d’afflux sanguin qui peut être causée par une maladie sérieuse, voire un cancer. A ne pas oublier que la température normale d’un chien environne 38°C. S’il fait 40°C, il y a lieu de s’inquiéter. Et si à cela s’ajoutent un changement de comportement et un refus de s’alimenter, il est aussi temps de réagir. Enfin, le mélanome malin de l’intérieur de la bouche du chien fait déchausser ses dents et lui fait sentir une mauvaise haleine. Ainsi, la vigilance est de mise pour ne pas aggraver une tumeur qui pourrait être traitée précocement. La visite annuelle chez le vétérinaire est également à préconiser afin de se prémunir contre la formation d’un cancer.

Certaines races de chiens comme les labradors, les boxers, les terriers sont plus prédisposés aux cancers de la peau. Des nodules se forment sous la peau de l’animal. Ce dernier peut devenir anémique, ou il peut souffrir de troubles de digestion ou de nerfs. Quand les nodules font de métastases, ils entrainent sa mort en quelques mois. Les chiennes non stérilisées qui prennent des contraceptifs sont également sujettes à des formations de cancers, surtout si elles sont avancées en âge. Car le système immunitaire d’un animal âgé est affaibli. Enfin, les chiens qui sont exposés à des produits chimiques comme les pesticides peuvent également montrer de risque de cancer.
Bon à savoir : les chercheurs ont découvert que la bonne alimentation est un facteur important pouvant améliorer l’espérance de vie d’un animal sous traitement contre cette maladie grave. Une bonne quantité de protéines, d’acides gras et des matières grasses doivent se trouver dans la pitance du chien pour lui permettre de rétablir rapidement.

Le vétérinaire est le seul habilité à donner un diagnostic précis du mal dont souffre sa petite boule de poils. Les options de traitement varient selon la gravité du cas. Précisons que certains cancers n’atteignent pas le processus vital du chien. C’est pourquoi il est important de le faire diagnostiquer par le médecin des animaux. Pour rappel, les cancers de la race canine peut toucher le foie, l’os, la peau, le système lymphatique, les mamelles, les testicules etc. Le vétérinaire confirme le cancer d’un animal après l‘avoir examiné et après avoir fait une radiographie, une biopsie de la partie atteinte, une endoscopie ou des analyses. Selon la prolifération des cellules cancéreuses, le spécialiste de santé des animaux peut proposer un traitement comme l’ablation chirurgicale, la radiothérapie ou la chimiothérapie. La radiothérapie consiste à exposer la tumeur à des radiations ionisantes 3 séances par semaine pendant 1 à 1 mois et demi. Quant à la chimiothérapie, elle est indiquée lors d’une tumeur qui se métastase localement. Dans le cas extrême, le vétérinaire peut également proposer l’amputation ou l’euthanasie du chien avec l’accord de son propriétaire.
Comme chez les humains, le traitement contre le cancer peut être onéreux et nécessite des interventions régulières (dans le cas de chimiothérapie par exemple). Cela indique alors un budget conséquent notamment la radiothérapie. Il est conseillé de faire une souscription dans une mutuelle santé pour chiens afin d’avoir un remboursement du traitement. La plupart des mutuelles pour animaux proposent des tarifs abordables, mais on peut également recourir à un outil de simulation en ligne, si on veut trouver celle qui offre les meilleurs avantages de rapport remboursement/ tarif.

Avant d’opter pour le traitement adéquat, le vétérinaire examine d’abord l’état du chien. La décision finale revient après au propriétaire qui doit aussi consulter son budget. Le vétérinaire doit lui expliquer les bénéfices du traitement et l’amélioration de la santé de l’animal. Concernant les effets secondaires de la thérapeutique anti cancéreux, ils ne sont pas aussi redoutés que chez les humains. Les substances utilisées pour l’animal sont moins toxiques qu’en médecine humaine, donc les effets sont moins significatifs. Dans le cas de traitement chimio, la chute de poils ou les vomissements ne sont pas fréquents. L’administration de l’anesthésie permet aussi de diminuer la douleur et le stress de l’animal. Et avec les soins attentionnés de son propriétaire après l’opération chirurgicale, le chien retrouvera rapidement sa force et ses anciennes habitudes de jeux.

Dès lors qu’un chien vieillissant s’amaigrit bizarrement, perd l’appétit ou présente des signes de fièvre, il est recommandé de consulter un vétérinaire. S’il a également une lésion ou une plaie qui se guérit difficilement, le diagnostic du médecin des animaux est indispensable. Avec le progrès de la médecine vétérinaire, le cancer du chien se soigne mieux s’il est traité précocement.