Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chiens : les œdèmes

L’œdème est un gonflement anormal du tissu ou d’un organe provoqué par une accumulation de liquide dans le milieu interstitiel. L’apparition des œdèmes est due à des causes différentes. Chez le chien, le type et la manifestation de ces intumescences dépendent du tissu atteint et de la nature de la pathologie qui les provoque.

Le tissu interstitiel est un tissu qui soutient les organes. Il est situé entre les capillaires sanguins et les cellules. Le plasma envahit ce tissu et le fait enfler. En d’autres termes, l’œdème est un gonflement de tissu causé par l’accumulation du plasma en dehors des vaisseaux sanguins. C’est un problème de santé gênante, parfois très douloureux. Il peut engendrer des conséquences graves. Chez le chien et les autres animaux domestiques comme le chat, on le trouve généralement sur la partie de la tête, sur les yeux, sur les pattes ou au niveau d’une blessure ou d’une plaie postopératoire. L’œdème pulmonaire, un cas plus grave, se localise dans le tissu musculaire.
L’œdème peut être engendré par une piqûre d’insecte, par une morsure d’un animal venimeux, par une allergie importante. Il peut aussi être contracté suite à un contact avec des produits toxiques, une maladie sous-jacente ou un problème physiologique récurrent comme l’insuffisance cardiaque. Peu importe sa manifestation, il nécessite la consultation d’un vétérinaire. On tient aussi à rappeler qu’il existe 5 types d’œdèmes de chien :

  • œdème de Quincke causé par une allergie, il se trouve sur la face. Ainsi, il se caractérise par le renflement de la tête ;
  • œdème cornéen causé par une infection oculaire ;
  • œdème de la patte consécutif à une compression ou à une morsure d’un serpent ou d’une piqure d’insecte ;
  • œdème pulmonaire lié à des problèmes de circulation sanguine dans les poumons dont la principale cause est l’insuffisance cardiaque.

Les trois premiers sont visibles à l’œil nu tandis que pour détecter l’œdème pulmonaire, il faut savoir interpréter les symptômes. À noter qu’il existe également une autre bouffissure appelée œdème postopératoire mais il est très rare chez les animaux. L’œdème de la patte quand à lui se traite de la même manière que l’œdème de Quincke.

L’œdème de Quincke ou urticaire facial est un gonflement soudain et non douloureux de la tête du chien. L’animal présente alors une tête totalement déformée qui donne parfois envie de rire.

A quoi ressemble l’œdème de Quincke chez chien ?
C’est un gonflement bénin, c’est-à-dire sans danger pour la vie de notre compagnon à quatre pattes. Les différentes parties du visage sont enflées, réduisant parfois les yeux en deux petites fentes encadrées par des gonflements. Contrairement à l’attaque des chenilles processionnaires, ces boursouflures ne sont pas douloureuses quand on appuie dessus et elles ne présentent pas d’ulcération. Peut faire mal uniquement le point piqué ou mordu par un insecte.

Cause de l’œdème de Quincke
Il est dû à une allergie aiguë à une substance (pollen, piqûre d’insecte, aliment, médicament, vaccin, etc.). En contact avec l’allergène, l’organisme de l’animal libère une quantité excessive d’anticorps. C’est comme si une personne utilise la quantité entière d’un spray insecticide de 500 ml pour tuer une seule fourmi. La dilatation des vaisseaux sanguins provoque alors rougeurs et œdèmes de peau.

Comment prévenir l’œdème de Quincke ?
Il est souvent difficile de déterminer la cause exacte de cette anomalie passagère. Pour limiter le risque, il ne faut pas laisser trainer le chien dans les jardins fleuris pendant le printemps. Ainsi, il sera moins exposé aux pollens, aux abeilles qui butinent, aux guêpes, aux frelons et autres insectes. Il faut également éviter de donner au chien des aliments qu’il ne tolère pas.

Comment traiter l’œdème de Quincke ?
Dès qu’on observe de l’anomalie sur le corps d’un chien ou d’un chat, le meilleur reflexe est de l’emmener consulter un vétérinaire. Ce dernier déterminera la nature exacte du problème avec son diagnostic. Si l’œdème est de Quincke, une injection d’antihistaminique et/ou de corticoïde le fera disparaitre.

L’œdème cornéen est une augmentation progressive du teneur en eau de la cornée de l’œil. C’est un symptôme de plusieurs maladies oculaires qui fait souffrir l’animal et qui peut provoquer sa cécité.

Qu’est-ce que l’œdème cornéen chez le chien ?
La cornée est une membrane située en avant de l’œil. Elle est constituée de l’épithélium, du stroma, de la membrane de Descemet et de l’endothélium. L’épithélium assure l’hydratation de la cornée à partir des larmes tandis que l’endothélium contrôle l’hydratation par l’humeur aqueuse. Une hydratation excessive de la cornée peut provenir de plusieurs causes : ulcère, choc traumatique, brûlure chimique ou thermique, atteinte endothéliale, luxation du cristallin, uvéite, glaucome aigu ou chronique.

Comment se présente l’œdème cornéen canin ?
L’œdème cornéen est une augmentation progressive de la quantité d’eau dans la cornée. Au départ, il se manifeste par un reflet bleuté ayant l’apparence d’une membrane qui couvre l’œil juste ne dessous de la surface du globe oculaire. L’eau afflue dans la cornée et celle-ci devient de plus en plus opaque. Par la suite, la vision de l’animal est altérée. À un stade avancé de l’œdème, la cornée s’opacifie et elle devient totalement blanche ou bleue très claire.

Quels sont les traitements pour un œdème cornéen ?
Il faut immédiatement emmener le chien chez un vétérinaire dès qu’on constate un léger voile bleu dans ses yeux. L’œdème le rend aveugle ou à moindre mesure, il peut lui causer une déficience visuelle grave. Le spécialiste de la santé animal établira la cause de cette anomalie. Il effectuera la mesure adéquate en fonction du problème. Dans le cas d’ulcération, l’administration d’antibiotique peut estomper la plaie. L’ablation de l’œil peut être également l’ultime solution.

L’œdème pulmonaire est caractérisé par le remplissage du poumon par du liquide (le sérum) provenant du sang. Celui-ci entraine des troubles respiratoires graves. Ces troubles lui seront fatales sans les traitements adéquats.

Qu’est-ce que l’œdème pulmonaire du chien ?
L’œdème pulmonaire ou œdème aigu du poumon est un trouble causé par l’arrivée de plasma sanguin dans les alvéoles pulmonaires. Cela cause une détresse respiratoire et il se peut que l’animal suffoque peu à peu avec le liquide plasmatique. Il finira par succomber. Seul un traitement à temps peut le sauver. Cette complication est généralement causée par une insuffisance cardiaque. Dans des cas très rares, elle est provoquée par une lésion consécutive à une électrocution, une intoxication ou un empoisonnement.

Quels sont les symptômes de l’œdème pulmonaire canin ?
Le chien souffre de trouble de respiration grave caractérisé par des différences de rythme respiratoire. Il se peut également qu’une sorte de mousse rosi sorte de ses narines. C’est au vétérinaire d’effectuer le diagnostic et les différents examens nécessaires pour déterminer la maladie.

Quels sont les traitements de l’œdème pulmonaire canin ?
C’est au spécialiste de prescrire le traitement nécessaire en fonction du problème. Le traitement peut commencer par l’admission de l’animal dans une clinique. Il recevra ainsi des soins intensifs. Seul le vétérinaire est en mesure de déterminer s’il a besoin de l’administration d’antidouleur, d’une mise sous oxygène, de l’administration de diurétique, d’un traitement du cœur, etc.