Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chiens : maladies de l’appareil digestif

Tout comme chez l’homme, chacune des stations dans le tube digestif, de la bouche, des dents, à l’estomac, l’intestin, le duodénum jusqu’à l’anus prend de l’importance. L’appareil digestif transforme la nourriture absorbée et le fait passer dans le sang grâce à des sécrétions digestives. Les maladies parasitaires, les aliments mal adaptés, l’intoxication alimentaire, les infections virales ou infections immunitaires, les problèmes hépatiques ou les tumeurs etc. sont les causes des différentes pathologies de l’appareil digestif d’un chien. Tour d’horizon sur les symptômes et les traitements adéquats pour chaque maladie.

Les problèmes dentaires constituent une des causes les plus prédominantes de l’appareil digestif. L’inflammation des mâchoires, l’infection dentaire, la rage de dents, les problèmes dentaires provoquent une mauvaise mastication des aliments, entraînant par la suite des troubles digestifs. Il est conseillé de consulter le vétérinaire au moins 2 fois tous les semestres pour faire le détartrage et les soins de dents de l’animal.

Les troubles gastriques du chien peuvent avoir plusieurs formes : les gastrites, les tumeurs, les plaies ulcéreuses, les occlusions etc. Les vomissements sont les signaux d’alarme les plus fréquents. L’estomac de l’animal ne réagit plus à certaines erreurs de l’alimentation (nourriture inadaptée, ingurgitation de matières fécales, de l’herbe, pesticide etc.). Ce qu’il digère stagne sur place, provoque une flatulence et une sensation de nausée qui conduisent aux vomissements. Ainsi, si l’animal vomit souvent ce qu’il a ingurgité, il pourrait s’agir d’un ulcère de l’estomac ou du duodénum, d’une irritation de l’estomac (dans le cas de gastrite aiguë) ou d’une inflammation de l’œsophage. Cela pourrait également être causé par une torsion de l’estomac, par la maladie d’Addison etc. En fait, les pathologies gastriques ne doivent pas nécessairement découler d’un problème d’appareil digestif. Dans le cas de gastrite aiguë, une maladie banale, la crise peut disparaître d’elle-même un ou 2 jours après les symptômes. Mais quoi qu’il en soit, dès que l’animal fait signe de reflux gastriques ou d’un refus de manger pendant quelques jours, il est recommandé de l’amener chez le véto. Ce dernier prescrit un traitement médicamenteux qui consiste à améliorer la vidange de l’estomac et à panser la lésion tout en résistant contre les secrétions acides gastriques
Bon à savoir : les vomissements peuvent aussi traduire des maladies telles que la parvovirose, la maladie de Carré, le diabète sucré, l’insuffisance hépatique ou rénale grave, le trouble neurologique dans un état avancé etc.

Le grand chien tel que berger allemand ou le boxer etc. sont sensibles à cette pathologie. S’il ne mâche pas assez son repas il peut contracter cette maladie. L’estomac se dilate alors et fait un demi-tour à 180 degrés dans son abdomen. Le chien vomit et son état général se dégrade. Dès l’apparition de symptômes de distorsion de l’estomac, il faut amener l’animal chez le véto. L’opération chirurgicale constitue le seul traitement. A noter que les torsions et retournements de l’estomac peuvent mener à une issue fatale, si on ne soigne pas à temps le chien. Pour se prémunir contre le risque de cette maladie, il faut diminuer la ration du chien s’il est très glouton. Il vaut mieux également opter pour une alimentation spéciale chiens de grande taille, adaptée à leur morphologie. Enfin, évitez de faire prendre un exercice à un chien 2 heures après le repas.

On qualifie chronique une diarrhée qui dure plus d’une vingtaine de jours. Dans ce cas, il y a lieu de s’inquiéter surtout si on décèle une présence de sang dans les diarrhées. Celle-ci est causée par des atteintes de la muqueuse intestinale par des parasites digestifs. D’où l’intérêt de vermifuger son chien au moins 2 fois par an. Une allergie alimentaire, et une mauvaise nourriture telles que les aliments en boîte peuvent également entrainer des diarrhées ou des selles anormales, décolorées ou molles. Il est ainsi capital de donner à manger à son chien des croquettes ou des nourritures de qualité afin d’éviter ce phénomène. Dans le cas de diarrhées chroniques graves, l’examen de selles sous microscope aide à déterminer les vers digestifs. Il y a également la radiographie, l’analyse de sang, l’endoscopie etc. La durée du traitement dépend de la gravité de la maladie. S’il s’agit de salmonellose, une forme de multiplication bactérienne, le traitement du vétérinaire peut durer 2 mois. Le traitement peut aussi durer dans le cas de l’insuffisance rénale, d’un problème du foie, ou d’un liquide dans l’abdomen. Quant aux tumeurs décelables surtout chez les chiens âgés, il n’y a que la chirurgie qui permet d’identifier la nature de la grosseur.

Cette pathologie se traduit par des démangeaisons ou la diarrhée. Elle peut toucher n’importe quelle race d’animal à n’importe quel âge. Le système immunitaire réagit alors par rapport à l’introduction d’un agent allergène dans le corps de l’animal. Les agents provoquant l’allergie peuvent être la viande, les aliments en conserve, les dérivés laitiers, le soja, le maïs pour ne citer qu’eux. Les signaux d’alarme les plus fréquents sont les démangeaisons. L’animal peut aussi avoir des boutons rogues, des régions purulentes sur sa peau. S’il est allergique à ce qu’il a avalé, il peut également montrer des signes de diarrhées, de vomissements. Il fait également plus de selles. L’allergie des aliments ne concerne qu’un très infime pourcentage de dermatoses canines.
Concernant le traitement, le vétérinaire essaie de dénicher d’abord les causes de l’allergie (infestation de puces ou de parasites due à une ingestion d’herbe etc.). Le traitement consiste alors à donner à l’animal de nourriture appelée « hypoallérgenique ». Ce sont des aliments fabriqués à partir de protéines et de glucides pour permettre un équilibre nutritionnel. Les gourmandises sont à éviter pour un animal allergique.

Cette pathologie se présente sous forme d’inflammation du pancréas. Dans le cas d’une pancréatite aiguë, la mort peut survenir après une forte douleur abdominale. Les vomissements accompagnés de sang, les diarrhées, la fièvre, et le fatigue sont les symptômes courants. Le diabète sucré peut aussi évoluer en parallèle avec cette maladie. L’échographie permet de vérifier la gravité de la maladie. L’utilisation de médicaments permettant de stabiliser le taux de graisse sanguin, le régime amaigrissement pour les chiens obèses constituent les remèdes préconisés par le vétérinaire.

Dans cette pathologie, le transit digestif s’arrête, les intestins sont obstrués. L’animal vomit souvent et devient anorexique, et faible. Il est aussi complètement déshydraté et ne fait plus de selles. Des douleurs abdominales peuvent couronner le tout. La prise de sang, la radiographie permettent d’envisager le soin adéquat. Celui-ci exige toujours une opération chirurgicale de l’animal, suivi d’un traitement médicamenteux.

Le fonctionnement du foie est perturbé par des lésions. Cela pourrait être dû par une inflammation, une maladie virale ou infectieuse, une tumeur ou une faiblesse du système immunitaire. Le chien est constipé, il vomit souvent et perd l’appétit. En même temps, il fait signe de constipation et de diarrhée car il boit souvent de l’eau. On observe également des symptômes tels que la peau jaune, les convulsions, les hémorragies. Le vétérinaire peut établir le diagnostic à partir de la radiographie ou de l’échographie. En général, le traitement s’avère assez long, avec une hospitalisation et les divers soins médicamenteux. Si la maladie est incurable, le recours à l’euthanasie est possible.