Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Symptômes d’un chat malade

Il n’est pas souvent aisé de détecter des signes précurseurs de maladies chez un chat. Cela vient du fait que cet animal a un comportement plus discret comparé à d’autres animaux de compagnie comme le chien. En effet, ce dernier hurle, grogne ou prend une pose prostrée en tapissant dans un coin, tandis qu’un chat ne fait pas beaucoup de démonstrations s’il est souffrant. Toutefois, certains signes peuvent indiquer qu’il n’est pas en bonne santé. S’il prend une nouvelle habitude au quotidien, par exemple, il ne finit plus sa gamelle et n’utilise plus la litière, s’il miaule, griffe ou vomit et préfère se cacher sous un meuble tout en évitant les caresses de son propriétaire ; ce sont des symptômes maladifs à prendre en compte. La température qui monte, l’oubli de toilettage, les convulsions, les muqueuses blanches, la difficulté à se déplacer évoquent également la présence d’un problème de santé chez le chat. Pour autant, le recours à l’automédication est totalement à déconseiller. S’il s’agit d’un cas urgent la consultation d’un vétérinaire est même impérative. Voici quelques guides pour vous aider à avoir les bons réflexes pour consulter le vétérinaire à temps, rien qu’r observant l’apparence générale de votre chat.

Surveillez le minet s’il fait de vomissement plusieurs fois par jour. Un chat peut vomir en mangeant de l’herbe ou s’il mange quelque chose de mauvais. Mais s’il vomit plusieurs fois avec une couleur de vomissement étrange, il y a lieu de s’inquiéter. D’autant plus si vous ne lui avez donnez que son alimentation habituelle. Notons qu’un vieux matou ayant un ulcère de l’estomac peut également présenter ces signes. Donc, c’est à vous de voir comment se porte habituellement le chat par rapport à la prise d’un tel ou tel aliment. Dans tous les cas, c’est possible que le vomissement soit dû à l’ingestion d’un corps nocif mais cela peut également provenir d’un problème gastrique. D’autre part, si votre chat refuse de boire ou de manger au bout d’une journée même sa nourriture préférée, ou s’il mange ou boit d’une manière excessive, ce sont également des signes repérables d’une maladie. Un gros chat qui boit et urine beaucoup peut souffrir de diabète, d’insuffisance rénale ou d’une infection. Par contre, s’il ne pas boit plus pendant de 24h00, il doit être aussi consulté par un vétérinaire. En effet, la déshydratation est un phénomène à ne pas prendre à la légère. Pour déceler si l’animal ne souffre pas de ce problème, pliez sa peau entre les omoplates avec vos doigts, si la peau reprend sa forme normale, il est en bonne santé, mais si elle met du temps à retrouver sa place, le chat pourrait être déshydraté. Ainsi, faites attention si pendant un certain temps, les vomissements et les diarrhées s’ajoutent au manque d’appétit et à une soif inextinguible, cela peut mener à un problème urgent. A savoir que la ration journalière d’eau d’un chat environne 50 ml d’eau par kilo. Mais s’il mange des nourritures contenant peu d’eau comme les croquettes, il peut avoir besoin de s’alimenter plus en eau .

Les changements subtils dans l’habitude du chat peuvent évoquer une douleur ou une maladie. Les changements les plus visibles sont les miaulements fréquents, la difficulté à se déplacer ou à sauter, les tremblements. Il peut même boiter, ces cas indiquent probablement un problème de fracture d’une patte, mais le recours à un vétérinaire permet d’obtenir un diagnostic précis. Par ailleurs, s’il est toujours bon compagnon et qu’il commence à éviter les personnes à la maison et se tient éloigné, on pourrait se demander la raison. Aussi, un animal convivial qui aime monter sur les genoux de son propriétaire alors que d’un coup fait preuve d’agressivité indique qu’il souffre d’éventuelles douleurs. Par ailleurs si le chat est malade, c’est normal qu’il oublie de faire sa toilette. Cette habitude indique le bien-être chez le félin. Ses poils peuvent être alors huileux, entremêlés parce qu’il se néglige. La perte de poils peut même s’ensuivre. Si on voit son pelage en piteux état, il est temps d’inspecter s’il n’a pas un ventre ballonné, s’il n’a pas de problème pour uriner etc. A remarquer qu’un chat qui a une plaie dans une certaine partie de son corps peut lécher d’une manière outrancière l’endroit blessé. Par ailleurs, tout propriétaire doit être à l’affût d’un changement significatif dans l’habitude de son animal de compagnie. Si ce dernier est habitué à la propreté et va toujours à la litière alors qu’il commence à uriner partout dans la maison, c’est un signe à tenir compte. Le cas est même urgent s’il y a une présence de sang dans l’urine, ou dans la selle avec une odeur anormale. Des selles grisâtres et molles signalent également un inconfort au niveau de la digestion. En revanche, l’animal allant tout le temps à sa litière mais qui n’urine et ne défèque pas est une indication d’un état de santé suspect. Cela pourrait être causé par une infection au niveau de la vessie qui peut aussi entraîner éventuellement un problème de reins. Si le problème persiste, le recours à un vétérinaire est à recommander. Notons en passant que le chat miaulant devant sa litière évoque une maladie fréquente des félins.

La prise de température d’un chat peut se faire avec un thermomètre lubrifié avec de l’huile qu’on met dans le rectum. Au bout d’une ou deux minutes, on peut vérifier la température qui ne doit pas dépasser 38°C à 39°C. Des températures inférieures ou supérieures à ce chiffre sont des indications inquiétantes. Celles-ci peuvent être accompagnées des vomissements, d’une importante salivation, de constipation ou au contraire d’une dysenterie. Tous ces symptômes révèlent un état d’urgence nécessitant l’intervention d’emblée d’un vétérinaire.

Les yeux rouges traduisent des signes de maladie. Il en est de même pour l’œil et les pupilles à peine ouvertes. Les muqueuses de couleur jaune indiquent un problème du foie. Le nez ou les yeux qui coulent indiquent également la présence d’une bactérie. Les oreilles avec des cérumen épais et des poils des oreilles remplis de croûtes peuvent indiquer aussi une mauvaise santé de l’animal. Les rougeurs, les démangeaisons au niveau des oreilles ou de certaines zones de la peau nécessitent également l’intervention d’un vétérinaire. Précisons que les vaccins et les médicaments permettent d’éliminer ces maladies oculaires, nasales ou dermatologiques.
En bref, un chat en bonne santé fait souvent preuve de vitalité et de propension aux jeux. S’il se cache et montre des signes inquiétants, il faut consulter. Même dans le cas d’un stress avec des symptômes qui s’apparentent à une maladie, seul un vétérinaire comportementaliste est habilité à prescrire des produits apaisants pour l’animal. L’appel à un docteur d’animaux de compagnie peut être coûteux s’il faut faire un scanner, ou une opération chirurgicale ou une hospitalisation. C’est pourquoi, les propriétaires des animaux domestiques feront mieux de choisir une couverture satisfaisante de leurs dépenses pour toutes les interventions y compris les vaccins. En choisissant une mutuelle, des critères comme les exclusions, le plafond de remboursement, le délai de carence, le tarif compétitif pour les mêmes prestations sont des éléments à bien décrypter.