Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

C’est quoi un vétérinaire NAC ?

Le quotidien d’un docteur d’animaux est différent selon sa spécialité et sa clientèle. Il peut travailler en ville ou à la campagne en tant que travailleur à son compte ou dans les laboratoires de pharmacie ou les parcs animaliers. D’autres exercent également dans les industries agroalimentaires, ou en qualité d’inspecteur sanitaire d’Etat. Une bonne partie des vétérinaires s’occupent des animaux de compagnie comme le chat, le chien, le furet, et les animaux d’élevage (bœufs, moutons, porcs, chevaux etc). Mais on en recense également des vétérinaires qui soignent spécialement les nouveaux animaux de compagnie (NAC). Cette spécialité englobe les animaux de compagnie les moins communs tels que les reptiles, les rats, les poissons, les oiseaux, les lapins, les araignées… Le fait est que certaines personnes ont plutôt un côté marginal et adorent s’entourer des espèces animales exotiques plus ou moins courantes. Ainsi, ils préfèrent élever ces nouveaux animaux de compagnie à la place du Médor ou de Minou. Mais c’est un élevage qui ne sera pas réussi sans l’assistance d’un docteur d’animaux spécialisé. Ainsi, à part le service aux particuliers, ce professionnel peut également utiliser ses connaissances dans le parc zoologique et aquarium, dans une clinique des oiseaux exotiques ou une clinique des oiseaux de proie.

Notons d’abord que pour exercer ce métier de médecin des nouveaux animaux de compagnie, il faut passer un bac + 7 et choisir en fin d’études le NAC. On doit également être capable de manipuler toutes races d’animaux inclus dans cette catégorie, y compris les serpents. En plus, le soigneur doit avoir un bon sens d’observation car le patient ne parle pas. Cette acuité lui permet de faire un diagnostic adéquat selon la pathologie de l’animal en question. Il faut également avoir de bonnes qualité relationnelle notamment quand il faut annoncer à un propriétaire la santé défaillante de son animal. Et naturellement, un vétérinaire NAC doit aimer les animaux et ne pas avoir peur d’eux. Car il peut être amené à les vacciner, à les vermifuger, ou voire faire des interventions chirurgicales si besoin est. Si ce professionnel travaille en indépendant, sa clientèle sera surtout composée des particuliers qui ont les moyens de se faire plaisir avec ces animaux exotiques. Il pourrait être alors amené à faire de déplacements dans des lieux éloignes de son lieu d’exercice.

Supposons qu’une personne adopte un singe et que ce dernier tombe malade. Seul celui qui a la compétence reconnue de vétérinaire NAC a reçu une formation adéquate pour donner le traitement convenable à cette espèce d’animal. Il possède une connaissance approfondie sur les symptômes de maladie de son espèce ainsi que les risques qui peuvent en découler. Un médecin d’animal classique peut effectivement opérer le primate si celui-ci a une fracture de ligament, mais pour éviter les complications, il est prudent de s’adresser à un vétérinaire NAC . En fait, un médecin d’animal classique peut prescrire un médicament à un NAC quand celui-ci a un petit bobo, ou une lésion non grave. Mais dès qu’il s’agit d’un problème plus spécifique tel que stress de l’animal ou perte de l’appétit, seul un professionnel spécialisé dans les nouveaux animaux de compagnie peut faire un bon diagnostic. En plus, ce dernier peut donner des conseils sur la qualité de l’alimentation tout en veillant sur la santé de l’animal. Ce choix ne relève pas d’un confort, mais d’une nécessité pour la survie de l’animal. Tout en sachant que la consultation d’un vétérinaire spécialisé est plus coûteuse qu’un vétérinaire normal. Notons en passant que l’adoption de certaines espèces d’oiseaux ou de n’importe quel NAC suit certaines règles. Celles-ci sont stipulées dans l’arrêté du 10 août 2004 suivant lesquelles il est nécessaire de posséder une autorisation du préfet. L’adoption d’autres animaux NAC est également prohibée. La cause en est les sempiternels problèmes de braconnage, qui risque de porter atteinte à certains animaux en voie de disparition. Par ailleurs, force est de constater qu’on retrouve également des animaux de compagnie importés bien que cette importation est contraire à la loi. Ainsi, avant d’adopter un animal non domestique, la prudence est de mise pour ne pas entrer dans l’illégalité.

Comme la plupart des professionnels qui travaillent en libéral, le médecin NAC a des horaires très variés. Il peut parfois donner des consultations 24h/24 h et 7 jours/7. Il prend en charge également de suivi des animaux lors de leurs séjours en hôpital. Les motifs de consultation varient d’une espèce à une autre. D’ordinaire, on consulte ce professionnel pour le diagnostic et le traitement suivants :

  • maladie de poissons, des mammifères, des oiseaux, des vertébrés rampants ( serpents, couleuvres, lézards…)
  • Vaccination et rappel de vaccins
  • Conseils diététiques et conseils de comportement envers tous les nouveaux animaux de compagnie.
  • détermination du sexe des animaux
  • Conseils techniques et suivi de la race de l’espèce d’animal vieillissant.
  • On l’appelle également pour s’occuper du contrôle médical ou pour castrer ou stériliser l’animal.

En somme, le vétérinaire NAC est le seul habilité à établir un traitement approprié à chaque cas de maladie de ces animaux divertissants bien que peu conventionnels.

Précisons d’abord que l’élevage d’un animal peu habituel peut causer des complications pour le moins ordinaire aussi. Surtout si on a déjà eu l’habitude des animaux de compagnie comme les chiens et les chats. Du fait de la capture de la plupart de ces animaux dans la nature sauvage, leur élevage peut être difficile. En guise d’exemple si on élève un pékinois, il est possible de s’informer comment sera sa taille quand il prend en âge. Ils n’ont pas un régime spécial et on peut en faire l’approvisionnement chez les grandes surfaces. D’autre part, s’il a des soucis de santé, tout vétérinaire peut apporter des soins. Mais qu’en est-il d’un serpent ou des poissons dans l’aquarium ? Là, évidemment, le cas n’est plus le même. Comme on ne peut pas prévoir les difficultés de l’élevage, l’appel à un vétérinaire NAC est alors la seule solution possible. Parce qu’on ne sait pas comment on doit s’en occuper. Sinon, on risquera de voir ses merveilleux poissons mourir parce que le comportement de l’animal est difficile à appréhender. Ainsi, pour une personne qui a un penchant pour ces nouveaux animaux de compagnie, il est impensable de ne pas consulter ce spécialiste. Parlons également d’un autre cas plus important. Voici un exemple, une personne est allé en Afrique, il en a ramené un serpent venimeux qu’il a mis dans une cage. Outre le fait que ce reptile peut piquer ou mordre son entourage, il peut également porter des maladies. D’où l’importance de consulter en premier lieu un vétérinaire NAC , pour ne pas mettre en danger ses proches ou la santé de l’animal.
En conclusion, un vétérinaire NAC est spécialiste des nouveaux animaux de compagnie. Il peut améliorer leur santé, en les opérant, les vaccinant ou en les examinant. Il peut également faire un suivi de leur alimentation, et les faire mourir sans souffrance le cas échéant. Ce professionnel est ainsi incontournable si on veut adopter ces espèces d’animaux. Si on n’a pas recours à leurs compétences, on finira par être dépassé de la santé de son animal de compagnie. Ce qui mettra en péril la vie de ce dernier.