Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

En quoi consiste réellement un contrat d’assurance pour les animaux ?

Comme toute assurance, elle aura effet sur le souscripteur, ses biens, ses droits et ses ayant-droits. L’assurance animale protège les chats, les chiens, les oiseaux de compagnie, le lapin… du propriétaire en échange d’une cotisation mensuelle que ce dernier devrait verser auprès de l’assureur.

Les types d’assurance animalière qu’on pourrait contracter chez un organisme d’assurance

Une étendue de choix de formule est proposée par l’assureur en faveur des éleveurs d’animaux domestiques. Une option est disponible pour couvrir les dépenses reliées aux soins au cas où une éventuelle maladie surviendrait à l’égard de votre animal de compagnie. Cela concerne les frais de consultation vétérinaire, de traitements et de soins, de médicaments, d’analyses au laboratoire. L’option garantie accident indemnise les soins entrepris en cas d’accident dont le séjour au clinique, les frais de radiologie, l’intervention chirurgicale ou les frais d’euthanasies…

Sont aussi pris en charge par l’assurance les divers frais de soins pour tenir l’animal en bonne santé comme les soins de prévention (vaccin), la stérilisation, le vermifuge, etc.

L’assurance offre aussi diverses prestations telles que l’assistance telles que la prise en charge du rapatriement en cas d’accident à l’étranger, ou une assistance en cas de perte de l’animal.

Certains assureurs proposent un tarif groupé pour alléger les contributions du propriétaire qui dispose d’un grand nombre d’animaux.

Y-a-t-il des critères pour qu’un animal bénéficie d’un remboursement ?

Aucune exception, mais sous certaines conditions, tous les animaux domestiques peuvent jouir d’un contrat d’assurance pour animaux. A partir de l’âge de trois mois, un chien pourrait profiter de la couverture d’une mutuelle pour animaux. Au-delà de cet âge, aucun assureur ne prendrait le risque de contracter une souscription. Egalement pour un chien qui serait très vieux, c’est-à-dire à l’âge de 8 ans, l’assureur se tient réticent.

Pour le démarquer des autres chiens, de nombreuses compagnies d’assurances exigent que le chien soit tatoué.  Du côté prévention,  elles réclament aussi que l’animal en question soit vacciné contre certaines maladies comme la rage, la maladie du carré, l’Hépatite de Rubarth et le Parvovirose. Un formulaire de renseignement sur des questions de santé de l’animal doit être rempli dans certains cas avant la souscription.

Le fonctionnement du remboursement

La procédure de remboursement est bien simple : une facture vous est remise du vétérinaire à désignation d’honoraire, puis une autre du pharmacien. Vous allez seulement remettre ces factures à votre assureur qui vous remboursera les frais. Le délai de remboursement est systématiquement vite mais il faut toujours se renseigner auprès de l’assureur afin d’avoir les informations adéquates. Il vous peut  aussi vous renseigner de l’application ou non d’un délai de carence  pour une partie ou pour l’ensemble des prestations. Cela est indispensable afin d’éviter les mauvaises surprises.

A savoir sur le tarif d’une assurance pour animaux

Le tarif d’une assurance animale varie selon différents facteurs. D’abord, l’âge de l’animal assuré est très important car le tarif accroît selon cet âge. Pour un chien, l’assurance commence à 3 mois  et s’arrête à 8 ans. En outre, l’antécédent médical de l’animal entre en jeu puisque si l’animal a eu des implications sanitaires, la contribution serait plus élevée. Finalement, il y a la garantie, c’est-à-dire que le degré de couverture dépend des apports  financiers.

Toutefois, les tarifs sont extrêmement variables d’une mutuelle à une autre, pour trouver celle plus appropriée, n’hésitez pas à comparer les offres des assureurs en se référant à notre comparateur de mutuelles animaux.