Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

La France, premier pays européen en matière de possession d’animaux de compagnie

Infographie

La France compte plus de 61 millions d’animaux de compagnie, générant 20 000 travaux directs ou indirects. Avec ce nombre, la France détient le record de la possession d’animaux de compagnie dans toute l’Europe.

Plus de la moitié des foyers français possède un chat, un chien, un poisson rouge et un rongeur. Les choix des Français placent les poissons rouges en première position avec 36,4 millions, s’ensuivent les chats (10,7 millions) et les chiens avec 7,8 millions. 25% des foyers ont au moins un chien, 27% ont un chat. En raison du changement d’horaire de travail arrêté à 35 heures et du manque d’espace requis pour les chiens, la préférence va aux chats.

Les dépenses annuelles des Français s’élèvent à 4,5 milliards d’euros

4,5 milliards d’euros, c’est le montant des dépenses liées aux animaux, dont 1,5 milliard pour l’acquisition. On remarque une nette amélioration du marché avec une création de dizaines de milliers d’emplois. Le poste de croissance agroalimentaire évolue aussi très vite : plus de 75% des frais sont affectés dans la recherche et le marketing.

D’après Santé Vet, les Français se soucient plus du bien-être de leur animal. 11% du budget réservé à l’hygiène et aux soins médicaux d’animaux domestiques ne suffisent plus. Une augmentation de 72% de frais a été notée en une dizaine d’années. Grâce à la recherche poussée en santé vétérinaire, les évolutions se rapprochent du domaine de la santé humaine. L’espérance de vie d’un chien est estimée à 11 ans et celle d’un chat à 9 ans Il est à signaler que 27% de la mortalité canine sont dues aux cancers et 18% à la vieillesse et aux maladies cardiaques.

Souscription d’assurances santé pour les animaux

Les dépenses annuelles sont de 66,63 euros pour un animal non assuré et 121 euros pour un assuré. Il n’existe aucune législation concernant les tarifs et les 16102 vétérinaires français sont libres de facturer leurs services. Les frais varient suivant les soins personnalisés de chaque animal. Jérôme Delord, président de Santé Vet confirme que les spécialités se situent surtout dans la dermatologie, la traumatologie, la cardiologie, la cancérologie. Les vétérinaires profitent du cas des rares Français qui octroient une assurance santé animale (seulement 4% des Français souscripteurs, 80% en Suède et 30% au Royaume-Uni). Une femme d’une quarantaine d’années au maximum, travaillant et habitant en ville est le profil d’un souscripteur d’assurance.

A part les soins habituels, des salons de massage et un site de cimetière virtuel se sont créés. Le secteur se développe de manière exponentielle même s’il n’atteint pas encore le niveau du Japon qui est un bel exemple du bien-être animal, défiant parfois les humains.