Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Limite maximale des remboursements de la mutuelle santé animale

Les changements de saison s’accompagnent de toutes sortes de problèmes de santé des animaux de compagnie : les tiques, les puces, les allergies diverses, etc. Pour éviter des dépenses supplémentaires et diverses maladies, il est nécessaire de renouveler leur mutuelle santé. Quelles sont les différentes sortes de mutuelle de santé animales et qu’en est-il des remboursements ?

Les Français donnent de plus en plus d’importance au bien-être de leurs animaux domestiques. La France, premier adopteur d’animaux de compagnie de toute l’Europe, commence à s’intéresser à la souscription à une mutuelle santé, qui est à l’origine une pratique nordique. Il est possible que les frais médicaux de ces animaux soient élevés et la mutuelle d’assurance semble idéale pour couvrir ces dépenses, ponctuelles ou régulières. Pourtant elles ne sont pas toujours remboursées.

L’octroi d’une mutuelle santé animale pour la protection contre les maladies

Le beau temps est toujours suivi par le retour de petites bêtes comme les puces, les tiques. On ne doit pas minimiser leur présence qui est souvent à l’origine de l’altération de la santé des animaux à poils qui peut leur être mortelle. Le pollen peut aussi provoquer des allergies, des crises d’éternuements et des démangeaisons.

L’adhésion à une mutuelle permettra de mieux faire face au changement de saison. La cotisation dépendra de l’état de santé, de l’environnement ou de l’aspect de chaque animal. Elle diffère donc en fonction de l’animal, un chien, un chat ou autre. Pour éviter tout inconvénient lors des beaux jours, il est nécessaire de demander conseils sur les précautions à prendre ou éventuellement faire face si notre animal de compagnie est malade. Comme tous les frais médicaux ne sont pas pris en charge par l’assurance maladie, donc, il est intéressant d’adhérer en plus à une mutuelle de santé.

Limites des remboursements selon les mutuelles

Le coût d’une prestation médicale est variable. Cependant, à cause de l’inexistence de convention tarifaire, les vétérinaires sont libres de fixer leurs prix. Mise à part des clauses définies au préalable, le propriétaire et l’assureur peuvent  déterminer ensemble certaines conventions dans le contrat : franchises, surprimes, plafonds de remboursement. Le frais de remboursement change selon l’assureur chez qui le contrat a été fait. Le montant des cotisations mensuelles dépend de l’âge, de la mise à jour des vaccins et de l’état général de l’animal. D’après le type de contrat de mutuelle, des garanties adoptées et des plafonds de remboursements légaux, les médicaments prescrits ou pas sont remboursés s’ils sont pris en compte comme étant des soins courants (bain antiparasitaire par exemple).

A priori, les animaux de 3 à 12 mois ne sont pas concernés par la surprime. La cotisation dépend de la durée de vie de l’animal et de ses besoins, indépendamment des tarifs des vétérinaires et des prix de soins sur le marché. Il faut demander conseil auprès du vétérinaire, comparer toutes les offres de chaque mutuelle pour en choisir une qui apporte une couverture adéquate à notre bête et nous procure la tranquillité d’esprit.