Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Quels sont les comportements canins pouvant être liés à des troubles psychologiques ?

Comme les êtres humains, les chiens expriment aussi des émotions : la joie, la tristesse, la peur et la colère. Ils ont besoins d’extérioriser leur ressenti pour réguler leur rapport avec les autres. Toutefois, quand le chien est atteint de troubles psychologiques, il n’est plus capable de dépasser une émotion et il peut se comporter de manière très inattendue. Le pire, c’est que ces comportements anormaux constituent un danger aussi bien pour l’animal lui-même que pour son entourage. Il importe alors de détecter les symptômes de troubles psychologiques canins afin d’y apporter la solution adéquate.

 
Un trouble psychologique est un état de mal-être émotionnel ou psychologique qui se manifeste par des comportements anormaux et/ou des problèmes de communication et de relation avec les autres. Les troubles psychologiques les plus fréquents chez les chiens sont  la dépression, l’anxiété, l’agressivité, le trouble alimentaire.
Ces troubles sont les résultats d’un évènement antérieur. Parmi ce dernier, citons entre autres la mauvaise éducation, la maltraitance, la séparation difficile avec un membre de la famille, etc. Cela peut venir également d’un antécédent génétique. Un chien atteint de trouble psychologique a du mal à s’intégrer dans le milieu dans lequel il se trouve. C’est lui la principale victime de sa pathologie car il se trouve dans un état d’inconfort et d’insatisfaction qui détruit peu à peu son bien-être. Il convient également de noter que sa frustration sera encore plus grande quand il sera puni pour des attitudes gênantes provoquées par son trouble.
Imaginez votre chien qui aboie sans cesse pendant la nuit. Vous l’enfermez. Vous lui donnez à manger, vous l’emmenez dans votre chambre mais rien n’y fait. Vous finirez par être contraint de l’envoyer chez un refuge pour animaux, car les voisins ont déposés une plainte pour tapage nocturne et pour responsabilité du fait des animaux contre vous. C’est là qu’il faut rester attentif aux causes et aux symptômes des troubles psychologiques, car en les connaissant, vous pouvez les prévenir ou les soigner.

Le comportement est l’expression d’un état émotionnel ou la réaction produite par un état émotionnel. A priori, il n’y a pas de bon ou de mauvais comportement. Chez les animaux, il est surtout guidé par l’instinct de survie. Quand un chien s’apprête à mordre, ce n’est pas dans l’intention de faire du mal. Il agit de cette manière parce qu’il ressent une menace et il veut se défendre ou défendre sa famille. Pareil, quand le chien aboie la nuit au point de vous réveiller de votre sommeil réparateur, ce n’est pas dans l’intention de vous voir épuisé par l’insomnie le lendemain. C’est parce qu’il veut vous avertir car il sent qu’une menace rôde quelque part. C’est aussi logique qu’un chien fuit devant un homme qui le menace avec un bâton étant donné sa peur. Fuir lui permet d’éviter d’être amoché par les coups d’une personne malintentionnée.
Seulement, il y a problème de comportement quand la réaction d’un chien dévient excessif par rapport à l’événement, ou lorsqu’il exprime une émotion sans raison apparente. On peut prendre l’exemple d’une forte agressivité qui amène le chien à grogner et à mordre un enfant qui ne fait que le caresser. C’est aussi le cas d’un chien trop anxieux qui fuit même quand son maitre va lui offrir de la nourriture.

Les troubles de comportement sont les symptômes d’un trouble psychologique. Voici une liste de problèmes de comportement les plus fréquents chez la race canine.
Il a un tempérament agressif
Tous les chiens en général et les chiens de garde en particulier peuvent être agressifs sans que ce soit un mauvais comportement. Cela peut être dû à une menace réelle. L’agressivité cache un trouble psychologique lorsque celle-ci se manifeste de manière excessive et parfois sans aucune raison. Il se peut que le chien ne se laisse pas approcher par ses congénères. Il fait peur à d’autres animaux et il s’irrite contre son maitre tout le temps.
Il mâchouille tout
Quand le chien commence à mâcher les sandales, les vêtements et d’autres objets, c’est le signe précurseur d’un trouble de compulsif. Là où le bât blesse, c’est qu’un maitre impatient peut s’irriter contre lui. Il va alors lui priver tout contact avec des objets à mâcher en l’attachant ou en l’enfermant. Cela ne fait qu’aggraver le problème. Ce geste peut conduire vers l’agressivité excessive ou la dépression totale. Or, tout commence par le manque d’activité et de l’ennui.
Il pourchasse des ombres
Si le chien se met à pourchasser des y ombres, y compris (et surtout) la sienne, cela peut être bel et bien un comportement obsessif dû à une manque de stimulation.
Il passe son temps à essayer d’attraper sa queue
C’est un jeu préféré des chiots. Il se tourne sur eux-mêmes en essayant à tout prix d’attraper leur queue. Les chiens adultes en font pareil, quelque fois, et c’est normal. Mais quand ils passent des heures à essayer d’attraper sa queue comme un malade, cela devient anormal. Il peut s’agir d’une extériorisation de son anxiété ou d’une manifestation d’un trouble compulsif obsessionnel.
Sa queue ne remue plus
Le battement de la queue chez le chien est un véritable langage. Le chien remue la queue dans une grande amplitude (très mobile) quand il est dans un état de détente et de bien-être. Comme le mouvement des yeux chez l’homme lors d’une activité cérébrale, la mobilité de la queue chez les chiens est aussi asymétrique en fonction de ses états émotionnels. A cet effet, elle tend vers la gauche pour des interactions négatives et elle tend vers la droite lors de l’interaction positive. Quand sa queue est figée, cela peut être un signe de mal-être.
Il perd l’appétit
En dehors de tout problème digestif ou d’une maladie physique, la perte importante d’appétit peut être le signe d’une dépression ou d’une anxiété. La perte d’appétit s’accompagne d’une atonie, c’est-à-dire que le chien reste sans rien faire. Vous pouvez deviner la dépression par la nostalgie observée dans son regard.
Il dort excessivement
Pendant la journée, les chiens dorment plus que les humains, surtout les chiots. Mais quand un chien adulte est en bonne santé dort plus que d’habitude, cela peut être un symptôme de la dépression.

Lorsque vous constatez ces troubles de comportement, la chose la plus importante à faire d’être beaucoup plus bienveillant avec son chien. Il est ainsi conseillé de passer plus de temps avec lui. Son maître peut l’emmener faire des activités qui lui redonnera du punch. Pourquoi ne pas jouer dans les parcs, se promener en pleine nature ? Il est même conseillé de l’emmener découvrir d’autre horizons (rivières, mer, vaste champs, etc.). Il est important de lui donner des jouets et de lui offrir un espace pour se détendre.
Vous pouvez aussi l’inscrire à un cours de dressage ou à un sport pour chien. Les moniteurs de ces centres spécialisés sauront comment remotiver votre chien dépressif ou comment dompter son tempérament agressif. Il y a aussi les spécialistes de troubles comportementales des chiens qui peuvent vous accompagner à ré-apprivoiser votre compagnon.