Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Le tartre et le détartrage des dents du chien




Comme celles des humains, les dents de chiens font également l’objet d’attaques permanentes de bactéries. Celles-ci sont à l’origine de la formation de la plaque dentaire, laquelle se minéralise pour former du tartre. Pour le chien, c’est une source de mauvaise haleine. Cela peut aussi engendrer d’autres maladies. Le détartrage pour votre chien est donc plus qu’important.

La plaque dentaire est une substance blanchâtre formée essentiellement par la salive. Elle se dépose à la surface de la dent du chien. Elle est composée de protéines salivaires, d’aliments dont le sucre, de bactéries et de toxines sécrétées par ces dernières. Sa couleur d’origine est blanche. Mais au fil du temps, celle-ci change pour prendre une couleur brune. Progressivement, la pellicule s’épaissit chez le chien et devient une plaque dentaire. Normalement, elle est éliminée lors du brossage des dents. Mais si ce n’est pas le cas, celle-ci se développe pour former un tas. Avec le temps, elle se minéralise et s’étend sous la gencive. Et là, on dit que le chien a du tartre.

La plaque dentaire ou biofilm est donc composée de sucres et de protéines qui hébergent des bactéries. À mesure que les jours passent, le biofilm s’organise et des colonies de bactéries vont s’y implanter. La salive composée de protéines et de minéraux va consolider ce film qui va se durcir pour former le tartre. A partir de là, des infections ou des maladies de la mâchoire peuvent se déclencher. Cela va aboutir à des dents qui bougent, pour finir par se déchausser. Il se peut qu’il y ait du pus ou l’apparition d’une maladie paradontale.

Le tartre et les bactéries prolifèrent dans la bouche de certains chiens, mais pas tous. En effet, il se développe uniquement lorsqu’une alimentation dévie beaucoup de l’alimentation naturelle et physiologique que l’animal devrait normalement manger. Celle-ci est nécessaire pour sa bonne santé visible et interne. Les facteurs favorables à l’apparition du tartre chez le chien sont l’âge et une alimentation peu solide. Ainsi, les chiens vieillissants sont les plus prédisposés. En outre, toute alimentation qui limite la mastication des dents du chien est néfaste. Enfin, la carence de soins bucco-dentaires et les maladies buccales, comme les gingivites peuvent entraîner l’apparition de tartre. Certaines races de chiens sont particulièrement prédisposées à la formation de tartre. Il s’agit notamment des petites et moyennes races comme le caniche, yorkshire, pékinois, cocker et shih-Tzu.

Le tartre chez le chien ne concerne pas uniquement l’esthétique. C’est un réel problème de santé. Le tartre s’accumule en permanence tout en s’insinuant sous la gencive. Cela aboutit à une inflammation de la gencive, à des saignements au moment des repas, des infections buccales et des abcès. Les dents peuvent être rongées. Elles peuvent tomber ou ne tiennent plus dans la bouche que par la couche de tartre. Il convient de noter que les microbes peuvent passer dans le sang et peuvent se fixer dans différents organes, comme le cœur ou les reins. Ainsi, chez l’animal âgé, cela peut aboutir à une insuffisance cardiaque et rénale.

Un diagnostic de tartre sur les dents du chien se fait par un examen radiologique. C’est capital, si le tartre est localisé sur un petit groupe de dents. Dans un tel cas, il faut rechercher une affection dentaire. Au niveau du propriétaire, plusieurs symptômes peuvent lui prévenir que son chien en souffre. Il y a d’abord la mauvaise haleine et une salivation excessive. En outre, le chien a du mal à mastiquer, allant de pair avec une perte d’appétit. Sur le plan extérieur, l’animal présente une boule sous son œil, des saignements au niveau des gencives et des dépôts blanchâtres au niveau de gencives. Seulement, il faut faire attention. Si un chien a soudainement du mal à manger ou boude sa gamelle, il se peut que ce soit dû à une douleur dentaire. Un problème d’estomac peut en être la cause. Si le chiot perd ses dents, il ne faut pas s’affoler. C’est normal, car les chiots de moins de 7 mois ont des dents de lait.

Le propriétaire doit surveiller l’apparition du tartre. Ce n’est pas visible à première vue, car les taches du tartre apparaissent en premier sur les prémolaires. Ce n’est que plus tard qu’elles vont apparaître sur les crocs. Une fois que les gencives sont rouges, enflées et avec un peu de sang, il est temps d’aller faire faire un détartrage chez le vétérinaire. Il n’y a pas d’âge pour les premières apparitions du tartre. Cela varie selon les races, à partir d’un an pour les petites races. Un détartrage de l’animal est donc indiqué tous les 2 ans. Si le tartre est déjà présent sur les dents du chien, les brossages et autres solutions d’hygiène bucco-dentaire ne sont plus suffisants. À un tel stade, seul le vétérinaire est équipé pour procéder au détartrage du chien.

Pour le traitement, il y a d’abord le traitement curatif. Le tartre doit être retiré. Ensuite, les lésions de la gencive provoquées par le tartre sont traitées. Il en est de même pour les lésions dentaires qui favorisent le dépôt du tartre. C’est le traitement chirurgical. Il est plus long et nécessite une anesthésie générale. Il comprend un détartrage des dents effectué par un vétérinaire. Puis, suit un traitement des gencives par un curetage, une chirurgie ou une extraction dentaire. Le traitement des dents malades termine le cycle. Le chien est opéré en cas de carie, pulpite ou s’il présente une inflammation de la pulpe dentaire. C’est également le cas s’il existe une nécrose dentaire ou une mort prématurée des cellules de la dent. Dès fois, le détartrage est combiné à une intervention chirurgicale légère et de courte durée. Toutefois, les chirurgies osseuses et oculaires sont exclues afin de limiter la propagation des germes. Si lors d’un détartrage, une dent se met à tomber, c’est qu’elle ne tient plus à cause du tartre.

Le détartrage est une intervention indolore pratiquée par ultra-sons chez le vétérinaire. Le chien est sous anesthésie générale pour qu’il reste immobile avec la gueule ouverte pour toute la durée de l’intervention. Ainsi, il est possible de travailler sur toutes les dents et sur toutes les surfaces. En règle générale, le vétérinaire demande à ce que le chien soit laissé le matin, à jeun. Il prend note des traitements en cours, les maladies déjà existantes s’il y en a. Ensuite, l’opération se déroule comme un détartrage sur les humains. Outre l’anesthésie, une piqûre anti-inflammatoire est administrée au chien en guise de prévention. C’est nécessaire, car la gueule du chien est un nid à bactéries. La moindre plaie peut dégénérer en infection. L’opération dure environ 30 minutes. Le chien est gardé en observation jusqu’en fin d’après-midi. A ce moment, son propriétaire peut venir le chercher.

Afin de lutter efficacement contre le tartre dentaire chez le chien, le vétérinaire peut vous recommander des produits d’hygiène dentaire. Ils seront également utiles pour toutes les affections bucco-dentaires. De même, il peut également recommander des aliments diététiques adaptés aux besoins du chien prédisposé aux affections comme le tartre. Il s’agit d’aliments thérapeutiques.