Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Ce qu’il faut savoir sur la vaccination du chien

À l’instar des autres animaux domestiques, le chien a aussi besoin qu’on prenne soin de santé en cas de maladie. Le vaccin constitue de nos jours le moyen le plus sûr de protéger le chien contre diverses maladies bactériennes et virales. Les maladies sont en effet de nature très diverses contre lesquelles le chien doit être immunisé. Cet article fera le point sur l’importance de la vaccination pour les chiens.

Aussi bien chez l’homme que chez le chien, la vaccination représente une protection efficace contre des affections qu’ils peuvent attraper. C’est une mesure de prévention contre ces maladies mais le vaccin n’a pas hélas un effet définitif. L’efficacité de la vaccination est limitée dans le temps. C’est la raison pour laquelle, il est utile d’effectuer les rappels prévus selon un calendrier préalablement établi. C’est le vétérinaire qui établit la fréquence de ces rappels en fonction du type de vaccin utilisé et de la législation adoptée. En général, le vaccin peut se faire à partir du deuxième mois de l’animal. À cet âge, les anticorps de la mère ne sont plus à même de protéger le petit chiot, ce qui le rend plus vulnérable face aux virus et bactéries.

La vaccination du chien fait partie des soins préventifs contre certaines maladies. Protéger son chien contre les infections bactériennes permet de le garder en vie plus longtemps. Comme le chiot est encore vulnérable face aux maladies infectieuses, c’est le vaccin qui lui permettra de faire face à certaines maladies qu’il pourrait attraper. Le vaccin aide également le chiot à améliorer son immunité naturelle. Tous les ans, plusieurs milliers d’animaux de compagnie meurent à cause de maladies bactériennes. La vaccination s’avère alors d’une importance capitale pour contrer ces maladies infectieuses. D’ailleurs, grâce à la vaccination, certaines affections se sont faites moins fréquentes de nos jours.

Comme chez l’homme, la vaccination des animaux de compagnie est indispensable pour rester en bonne santé tout au long de l’année. La raison en est toute simple : bon nombre de maladies couvertes par les vaccins sont mortelles. En d’autres mots, cela signifie que sans la protection d’un vaccin, le chien peut mourir à cause d’un certain nombre de maladies infectieuses. En outre, il faut noter que certaines affections peuvent être également nuisible à l’homme telles que la leptospirose ou encore la rage. D’ailleurs, pour ces deux maladies, le chien doit absolument se faire vacciner afin d’éviter les épidémies chez les animaux et chez les humains.

Il ne faut pas toutefois paniquer pour autant. Il existe en effet une solution pour faire face aux différents frais de soins : c’est la souscription d’une mutuelle chien. Les frais de consultation chez le vétérinaire ou le coût de la vaccination peuvent être pris en charge par la mutuelle chien avec cette souscription. C’est pour cela qu’elle est fortement recommandée aux propriétaires de ces chiens.

La vaccination des animaux de compagnie en général et celle du chien en particulier n’est pas tout à fait obligatoire en France. Cependant, pour mieux les protéger contre certaines maladies ou certains virus, certains vaccins sont vigoureusement conseillés. Dans la pratique, après la primovaccination, le chien peut être vacciné tous les deux ans. En revanche, une visite chez le vétérinaire une fois par an est recommandée, à titre de suivi médical.

Selon les expérimentés dans ce domaine, si le chien est correctement vacciné, le risque d’attraper une maladie est évité, ainsi que le risque de transmettre cette maladie aux membres humains de son foyer. Il est dit que le chien est susceptible de contracter des maladies au contact des autres animaux ou au contact de la nature. Parmi ces maladies facilement contractées par le chien et qui peuvent être mortelles, il y a par exemples : la maladie de Carré, la parvovirose, l’hépatite, la leptospirose, la piroplasmose, la toux du chenil, la rage. Selon l’âge, la race ou l’environnement du chien, le vétérinaire peut prescrire les vaccins nécessaires pour bien protéger le chien.

Cependant, pour la rage, qui est une maladie devenue rarissime, la vaccination doit être prise au sérieux à partir de ses trois mois. Par ailleurs, le vaccin contre la rage est nécessaire pour voyager hors des frontières avec le chien, qui s’accompagne normalement d’un passeport européen pour l’animal. En effet, la loi française prévoit une vaccination antirabique dans le cas où un citoyen voyage à l’étranger ou bien dans certains territoires d’outre-mer avec son chien, ou bien si le chien est de catégorie 1 ou 2 (considéré par les autorités comme potentiellement dangereux).

Outre le vaccin antirabique contre la rage à commencer à partir de 3 mois, le mieux est de vacciner le chien à partir de ses deux mois d’âge contre la maladie de Carré, la parvovirose, l’hépatite, la leptospirose, la piroplasmose, la toux du chenil. Et d’autres encore, selon les recommandations du vétérinaire. Les rappels seront nécessaires pour garantir l’efficacité des vaccins, selon le calendrier vaccinal proposé par le vétérinaire. Même si la vaccination n’est pas une obligation légale, elle peut être impérative pour le chien et son entourage.