Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

L’assurance pour les « chiens dangereux »

Pour cautionner la garde d’un chien dit « dangereux », force est de disposer d’un permis de détention, qui est entièrement conditionné par l’affiliation à une assurance responsabilité civile.

Les mesures de prévention et de protection de tout individu contre les chiens dangereux ont été renforcées dans les lignes de la loi du 20 Juin 2008.
Ainsi, pour la garde de ces chiens à caractéristiques morphologiques et puissance particulières, il faut se soumettre à certaines règles.
Parmi les chiens dangereux, on classe dans la catégorie 1 : les chiens d’attaque  et dans la catégorie 2 : les chiens de garde et de défense.

Les chiens d’attaque sont classés dans la première catégorie. Dans cet ordre, on retrouve les chiens ne figurant pas à un livre généalogique authentiquement reconnu par le ministère de l’agriculture, et qui sont également avoisinés des chiens de race à cause de leurs caractéristiques morphologiques. Parmi lesquels, on peut citer :

 

  • Les pit-bulls : dont le Staffordshire terrier et l’American Staffordshire terrier ;
  • Les boer-bulls, c’est-à-dire, les Mastiffs ;
  • Et enfin, le Tosa.

 

Les chiens de garde et de défense, quant eux, ils relèvent de la deuxième catégorie et sont inscrits au livre généalogiquement reconnu du ministère de l’Agriculture, comme les différents chiens de race : Staffordshire terrier, American Staffordshire terrier, Rottweiler, Tosa. On pourrait également, citer, dans cet ordre de catégorie, les chiens avoisinant de la race Rottweiler, non-inscrits à un livre généalogique reconnu par le ministère de l’Agriculture.

Note : La race Staffordshire Bull Terrier, une race plus petite et ne présente pas de dangerosité n’est pas incluse dans la deuxième catégorie.
En outre, concernant les chiens de chasse, il s’agit d’un autre cas sous des normes spécifiques.

Depuis le début de l’année 2010, la garde d’un chien appartenant aux catégories 1 et 2 est strictement conditionnée par la disposition d’un permis de détention.

Pour avoir ce permis de détention auprès de la mairie de la commune de sa résidence, le propriétaire doit se munir des documents suivants : des justificatifs d’identification, d’une attestation de vaccination, d’une assurance de responsabilité civile, de stérilisation pour la première catégorie et enfin, une attestation d’aptitude et d’évaluation comportementale de l’animal.

Selon la loi, les maîtres propriétaires de chiens de la première ou de la deuxième catégorie, et qui ne disposeraient point d’un permis de détention risqueront d’une peine allant jusqu’à 3 mois d’emprisonnement et de 3750 euros d’amende, avec confiscation ou euthanasie de l’animal.

L’assurance multirisque habitation n’aurait pas son effet pour ce type chien. Toutefois, nombreux assureurs en déclinent la souscription à cause des risques. Il faudrait à ce point se renseigner si la compagnie à laquelle on est affiliée propose un contrat similaire ou étendrait la multirisque habitation pour la prestation. Ce qui ne serait pas envisageable pour les chiens de la première catégorie.

Dans ce cas, diverses compagnies d’assurance se sont spécialisées. Pour tout renseignement, il suffit de faire recours à internet. Toutefois, nombreuses compagnies refusent d’assurer les chiens d’attaque de la première catégorie. Côté prix, les frais sont généralement au-dessous de 30000 euros.

Certaines races de chien sont qualifiées de dangereuses, ainsi, en être propriétaire nécessite une prise de précautions particulières, bien que ces derniers ne se soient jamais montrés agressifs. Ces chiens dits dangereux se répartissent en deux catégories, d’un côté se trouvent les chiens d’attaque de type Pitbull, et de l’autre les chiens de garde et de défense de type Rottweiler. Outre les réglementations imposées par la loi, des séances de dressage peuvent s’avérer utiles. Eduquer correctement son fidèle compagnon lui confèrera une place à part entière au sein de sa famille d’adoption, et assurera sa sécurité et de surcroît, celle de son maître.
Le Rottweiler, le Berger Allemand, le Massif entre autres – ces races canines dites dangereuses sont considérées comme détentrices d’une prédisposition à assurer la protection de leurs maîtres. En vue d’en faire son allié, il est important de commencer par leur apprendre les bonnes manières, notamment la sociabilité, la hiérarchisation et l’obéissance. Le dressage est assimilé à un long processus et requière un véritable travail de concentration, mais à terme, la complicité entre le chien et son maître n’en ressortira que plus solide.
En faisant appel à des professionnels, comme un maître-chien ou un comportementaliste canin, il sera possible de dévoiler au grand jour les capacités cachées de son ami à quatre pattes. Ces derniers peuvent apprendre aux « chiens dangereux » à défendre leurs territoires, mais également celui de leurs maîtres : domicile, environnements immédiats lors des sorties, etc. Il est parfaitement possible d’apprendre aux chiens d’attaque, de garde et de défense à protéger leurs maîtres d’une attaque humaine, d’une attaque d’autres animaux, et même d’empoisonnements alimentaires – la liste n’avère non exhaustive. L’éducation canine permet de faire d’un « chien dangereux » un compagnon docile, affectueux et qui protège ceux qui l’affectionnent en retour.