Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé animale : qu’est-ce qui pourrait provoquer une mauvaise haleine chez le chien ?

Chez les chiens, des problèmes de digestion, l’absence de brossage régulier des dents ou la gingivite peuvent favoriser l’apparition de la mauvaise haleine. Toutefois, ne vous alarmez pas ! Des traitements pas compliqués avec des résultats instantanés existent pour lutter contre ce désagrément qu’on appelle généralement l’halitose.

D’une manière générale, la mauvaise haleine chez les chiens est liée à la plaque dentaire. Effectivement, lorsqu’ils atteignent l’âge de 2 ans, les chiens peuvent être victimes d’un important dépôt de bactéries sur leurs dents. Celles-ci fabriquent une sorte de film transparent dans leur gueule. Après, ce sont ces micro-organismes qui s’occupent de décomposer les protéines alimentaires, tout en dégageant du gaz malodorant, à l’origine de l’halitose. Si la plaque dentaire se durcit, cela risque de provoquer la formation de tartre.

Ce problème de mauvaise haleine touche notamment les chiens de petite taille ou ceux qui ont le nez écrasé. Les boxers et les bouledogues sont donc des races à surveiller particulièrement. La nourriture avalée par l’animal peut également entraîner la production de mauvaise odeur. Les nourritures collantes et humides favorisent énormément la formation de tartre. Les aliments en conserve ou les restes de repas sont donc à éviter.

Pour mettre fin à la prolifération de l’halitose, un brossage régulier des dents constitue la meilleure solution : c’est très simple et efficace. Pour le faciliter, l’utilisation d’un doigtier imprégné d’un dentifrice adapté est préférable avant de frotter les dents du chien. Il existe également des comprimés de dentifrice à croquer. Ils sont similaires à des friandises si votre chien a un caractère rebelle.

Pourtant, cela ne suffit pas souvent à éliminer le tartre. Un détartrage chez le vétérinaire est nécessaire si une bande jaunâtre apparaît à la base des dents de votre chien. Il faut donc réagir plus vite. Dans le cas contraire, avec le temps, d’autres problèmes bucco-dentaires encore plus graves, comme la gingivite ou les abcès, peuvent apparaître.

Les chiens peuvent aussi souffrir d’infections bucco-dentaires. Rage de dent, gingivite, tartre et bien d’autres encore : les soins dentaires peuvent se décliner en plusieurs sortes. Pour les soigner, vous devez bien évidemment faire appel à des professionnels. Les soins peuvent coûter quelques dizaines d’euros si vous n’avez pas de mutuelle. Heureusement, des remboursements sont possibles si vous avez une bonne assurance santé pour chien.

Les soins de préventions comme les interventions médicales
Les mutuelles santé pour chien couvrent aussi bien les soins préventifs comme les interventions médicales. Dans la première catégorie, vous avez notamment le détartrage. Dans la seconde, vous avez les soins en cas de douleur dentaire, les interventions pour les différentes pathologies en tout genre, etc. Attention toutefois, pour les soins de prévention, l’assurance ne prend en charge qu’une seule séance par an. Et c’est amplement suffisant pour entretenir la bonne santé buccodentaire de votre chien. Du moins, ce sera le cas si vous respectez la fréquence et les techniques de brossage conseillées par les professionnels.

Quelle est la prise en charge proposée ?
Le plafond de prise en charge proposé varie en fonction de votre contrat et de votre mutuelle. C’est d’ailleurs l’un des critères de comparaison à prendre en compte lors du choix de votre assurance. Le reste à charge ne sera pas le même d’une mutuelle à une autre et selon que vous avez une formule basique, intermédiaire ou prémium.

Attention aux délais de carence
Attention, toutes les couvertures proposées par votre entreprise d’assurance ne seront pas applicables pendant le délai de carence. C’est un laps de temps qui varie entre 1 à quelques semaines et pendant lequel les assureurs ne proposent aucune prise en charge pour quelques maladies que ce soient, et ce, malgré la signature du contrat et le versement de la première prime.