Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé du chien : comment employer une pipette antiparasitaire ?

Afin d’assurer la protection de votre chien contre les parasites externes, le vétérinaire peut vous conseiller l’utilisation d’un produit proposé sous forme de pipette (spot-on) dont l’achat peut être remboursé par l’assurance santé animale. Son application est simple. Il suffit juste de respecter le mode d’administration pour qu’elle soit efficace. Les puces existent toute l’année. A part les piqures entraînant des démangeaisons, elles peuvent occasionner des allergies si les chiens sont sensibles. Par ailleurs, les puces sont sources de maladies. D’autres parasites pouvant être dangereux pour les chiens existent également (tiques, moustiques, insectes…).
 
La pipette antiparasitaire est un produit très efficace favorisant la santé et le bien-être de votre chien. Elle favorise l’application des traitements pour combattre les parasites, comme les tiques ou les puces.
 

Le maître peut appliquer ce dispositif lui-même. Il faut que le chien soit immobilisé pour que l’opération réussisse. Il convient d’agir le plus naturellement possible afin de ne pas stresser l’animal. L’application dépend du modèle choisi.
 

  • Pour un spot-on, on met l’application sur un seul point. Une fois la pipette ouverte, elle est déposée à la base du cou et où le produit sera versé. Il faut attendre que les poils sèchent avant de caresser le chien.
  •  

  • Pour un line-on, il s’agit d’appliquer le produit le long du dos du chien sur une ligne. Une fois la pipette ouverte, elle est posée sur la base du dos jusqu’au cou.

 
Dans les deux cas, le produit doit être directement appliqué sur la peau. Pour être sûr de ne pas faire d’erreur, il est conseillé de demander l’avis du vétérinaire.
 

La pipette antiparasitaire est disponible auprès de plusieurs revendeurs. Vous pouvez également en trouver dans les grandes surfaces et en parapharmacie. Néanmoins, il est conseillé de s’adresser à votre vétérinaire afin qu’il vous conseille le produit le mieux adapté à votre chien. Si vous avez souscrit une mutuelle chien, vous pouvez vous faire rembourser les traitements parasitaires, mais le montant et la modalité dépendent de votre police d’assurance choisie.
 
Même si certains antiparasitaires résistent à l’eau, il est conseillé de ne pas laver le chien avant l’application et quelques jours après (le chien peut être shampooiné 48h après l’utilisation de la pipette).
 
Si le chien est mouillé ou a fréquemment pris un bain, il est possible de recommencer le traitement. Là encore, le vétérinaire avisera.
 
En appliquant l’antiparasitaire entre les omoplates et sur la ligne du dos, il est improbable que le chien ingère le produit en se léchant. Le maître quant à lui, doit se laver les mains après avoir appliqué le produit pour éviter tout risque d’ingérence.

Dans la pratique, les pipettes antiparasitaires sont utilisées pour traiter et protéger le chien, et également d’autres types d’animaux, durant plusieurs semaines. A noter que les pipettes antiparasitaires sont fiables et efficaces en suivant à la lettre les instructions. Il est important de rappeler que les parasites sont porteurs de certaines maladies graves et mortelles, et le chien peut être atteint qu’il ait accès ou non à l’extérieur. Le chien peut subir, à cause des parasites, de l’allergie, de fortes démangeaisons, des croûtes, etc.

En effet, il faut au moins avoir une notion sur les références et sur l’application des pipettes antiparasitaires. Par exemples :

  • La pipette à base de Filpronil présenté en gamme Fiprotec permet une protection du chien durant 4 semaines, contre les puces et les tiques.
  • La pipette à base de perméthrine appelée Caniguard protège le chien contre les puces et les tiques pour une durée de 6 semaines.
  • La pipette à base de diméthicone appelée diméthicare protège totalement le chien contre les puces et les poux pour une durée de 8 semaines. Ce type de pipette, sans pesticides ni d’insecticides chimiques, est bon pour protéger des femelles gestantes ou allaitantes.

En effet, selon les caractéristiques des pipettes, il faut tenir compte la périodicité du renouvellement de l’application, pour que les pipettes restent efficaces. Puis, il faut choisir une pipette antiparasitaire selon l’espèce à traiter. Il faut tenir compte du dosage, même si la pipette choisie est destinée à l’animal. Il faut toujours se référer à la notice d’application pour éviter les accidents.

En général, le produit qui va avec les pipettes antiparasitaires exposent une odeur, mais il s’agit de la protection du chien. Il faut discerner les points positifs, malgré l’aspect gras aux poils à l’endroit de l’application. Pratiquement, les pipettes doivent être appliquées sur la peau et non sur le poil. Au cas où le chien ne supporte pas les pipettes antiparasitaires de Beaphar, c’est-à-dire les pipettes classiques, il est conseillé d’utiliser les pipettes à base de plantes afin d’éviter que les parasites externes viennent prendre place dans les poils du chien.