Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Nettoyer les oreilles de son chien

L’ouïe est un des sens les plus développés chez nos amis les canidés. Grâce à sa perception plus fine des sons aigus, le chien peut entendre des bruits avant nous humains ou entendre ce que nous ne pouvons entendre. Il est donc évident que l’entretien des oreilles est une mesure d’hygiène inévitable à tout maître de chien.

Chaque partie du système auditif canin joue un rôle vital. L’oreille externe (la partie visible de l’oreille) localise les sons et les canalise. Une particularité des oreilles du chien est, d’ailleurs, qu’il peut les bouger pour mieux percevoir les sons. Il peut étaler son oreille externe, dresser les oreilles comme pour prêter attention à un quelconque bruit, etc. L’oreille moyenne amplifie les ondes sonores. L’oreille interne, où se trouve le nerf auditif, permet au chien de garder son équilibre. Le cérumen, ou cire, est une substance grasse qui – en quantité normale – protège le conduit auditif contre les agents extérieurs. Mais en quantité abondante, il commence à devenir gênant. Il peut macérer et entraîner une infection de l’oreille. De plus, le conduit auditif est en forme de «L », ce qui en fait un organe difficile à atteindre et à nettoyer. Les bactéries s’y logent facilement.  Les éliminer est une tâche presque impossible sans les outils nécessaires.

Nettoyer les oreilles de son chien est un geste d’hygiène et de prévention de maladies et autres infections auditives. Si nous, maitres, prodiguons régulièrement les soins à notre chien, nous n’aurons pas à les emmener chez le vétérinaire pour une consultation inutile. En veillant à l’hygiène de ses oreilles, nous assurons donc le maintien d’une bonne ouïe et une ouïe fine. Il faut habituer le chien aux soins d’oreille, dès son plus jeune âge. Ainsi, la nuit, nous pouvons dormir sur les deux oreilles, puisque notre bien aimé chien, plus sensible aux bruits, même lointains, va pouvoir assurer son rôle de gardien, grâce à son ouïe particulière.

Pour préserver toutes ses capacités auditives, il est important de nettoyer régulièrement les oreilles du chien avec des produits adaptés. En général, un liquide auriculaire (sérum physiologique, ou produit nettoyant) et un tissu doux suffisent. Concernant le liquide auriculaire : son objectif est de dissoudre le cérumen, de le solubiliser ou de retarder son apparition. Il en existe différents types sur le marché : parfumé, asséchant, calmant.

Quand vous l’achetez : choisissez les produits uni doses. Utilisables en une seule fois, ils ont l’avantage d’être exactement en quantité suffisante pour une oreille. À cet effet, vous n’aurez pas à craindre d’en mettre trop dans l’oreille de votre toutou ou de le gaspiller inutilement. Sachez que l’eau est fortement déconseillée car sa stagnation dans l’oreille provoquerait une otite. Si vous avez des doutes ou des questions, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre vétérinaire ou du toiletteur de votre chien avant de les utiliser.

Quant au tissu doux : coton, compresse non tissé, ou bien papier absorbant, vous êtes libre de choisir en fonction de votre budget. L’important est que ce tissu ne gratte pas la partie nettoyée, qu’il ne soit pas trop « dur », et qu’il permette de récupérer doucement le cérumen éliminé par le liquide auriculaire. Tel qu’il est interdit chez l’homme, l’utilisation du coton tige doit être bannie. Pratiquement, le coton tige repousse les impuretés et le cérumen à l’intérieur de l’oreille, au lieu de l’en débarrasser, donc il est tout à fait inutile.

Trop bien nettoyées ou au contraire, trop négligées, les oreilles du chien peuvent être sujettes à des pathologies. Outre le facteur hygiène canin, la race du chien peut aussi beaucoup influer sur le fait qu’il attrape facilement des maladies ou non. Il a été vérifié en effet que les chiens aux oreilles poilues et tombantes sont plus susceptibles d’être atteints que les autres.
Néanmoins, quel que soit la race de votre chien, certains signes vous aideront à savoir si il a un problème auriculaire : il secoue sa tête fréquemment, une odeur persistante venant des oreilles, le fait qu’il se les gratte constamment. La consultation du vétérinaire est vitale dans ces cas-là. Les maladies et infections les plus fréquentes rencontrées chez le chien sont : la gale auriculaire et les otites.

La gale auriculaire est due à la présence d’un acarien – qui se nourrit de cérumen – dans le conduit auditif du chien. Elle provoque chez le chien des grattements très fréquents de l’oreille. Certaines fois, elle peut entrainer des lésions cutanées, une obturation de la voie auditive due à une sécrétion de cérumen très abondante ou même à la formation d’un othématome. Vous devez aussi savoir que la contamination se fait lorsque votre chien est en contact avec un autre animal de la même espèce porteur de ce parasite.

Les otites, quant à elles, sont des inflammations de l’oreille ou d’un organe du système auditif, qui peuvent entraîner la surdité, voire, une paralysie de la moitié de la face. Pour prévenir ces maladies, il est primordial de nettoyer régulièrement les oreilles de votre chien – une fois par jour en moyenne – et de procéder à une inspection méticuleuse de celles-ci, régulièrement. À titre d’information, il y a deux types d’otite : l’otite externe et l’otite moyenne.

Le nettoyage des oreilles du chien doit se faire d’une manière spécifique. En effet, il est très important d’exécuter les bons gestes afin de dégager toutes les saletés et de ne pas boucher le conduit auditif. La forme en L de l’oreille du chien rend l’opération délicate.

Comment faut-il faire alors ? Premièrement, il faut que vous soyez deux à faire l’opération : une personne retient l’animal pour qu’il reste tranquille, et une autre s’occupe du nettoyage. Cette dernière va étaler l’oreille au maximum, en faisant des gestes calmes et doux pour bien déplier le lobe de l’oreille. Ensuite, il faut y verser quelques gouttes de la solution de nettoyage (sérum physiologique ou solution auriculaire). Cette solution, accompagnée de massage à la base du conduit auditif, va rendre le cérumen soluble ainsi que décoller les impuretés de l’oreille.

Pensez à laisser votre toutou secouer la tête pour qu’il puisse s’en débarrasser. Essuyez enfin le pavillon de l’oreille avec un tissu propre, un bout de coton ou un mouchoir. Répétez l’opération avec l’autre oreille. Si vous n’êtes pas certain de pouvoir réaliser le nettoyage des oreilles de votre chien, vous pouvez toujours recourir au service d’un toiletteur. Sachez aussi que certaines mutuelles de santé pour chien peuvent vous rembourser les frais que vous engagez, pour financer cette opération de toilettage.