Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Conseils veto chien

En tant que propriétaire de chien, il est courant de devoir prendre régulièrement rendez-vous chez le vétérinaire. Que ce soit pour la vaccination, les contrôles de routine, ou en raison d’une maladie, les chiens, comme tous les animaux de compagnie, ont besoin de soins vétérinaires réguliers.



Il n'est pas légalement requis d'assurer votre animal de compagnie. Que vous ayez un chien, un chat ou un Nouveau Animal de Compagnie (NAC), c'est à vous de décider si vous souhaitez souscrire une assurance pour eux. Il est néanmoins essentiel de souligner qu'il existe une distinction pour l'assurance responsabilité civile liée aux animaux classés comme dangereux. Ces derniers, susceptibles de mordre ou d'infliger des dommages à autrui, doivent être assurés par leurs propriétaires, particulièrement si ce sont des chiens de première ou de deuxième catégorie. Alors que les chiens et les chats sont les animaux domestiques les plus fréquents, d'autres animaux peuvent également être considérés comme des animaux de compagnie, comme les oiseaux, les furets, les poissons, et certains rongeurs. En somme, il s'agit d'animaux que nous choyons pour leur compagnie et non pour des motifs alimentaires ou sportifs.

Il est estimé que plus de la moitié des ménages français ont des animaux de compagnie. Par conséquent, une assurance santé pour animaux de compagnie peut rembourser les frais vétérinaires, qu'ils soient élevés ou réguliers. C'est assez simple à comprendre : les assurances pour animaux de compagnie fonctionnent de la même manière que les assurances santé humaines. Pour obtenir la meilleure protection pour votre chien, votre chat et/ou votre NAC, vous devez payer des primes mensuelles. Certes, cela peut sembler être une dépense supplémentaire, mais compte tenu des frais d'hospitalisation et du coût des différents soins qui peuvent atteindre jusqu'à 1000 €, c’est recommandé pour la sécurité de vos compagnons. Si vous avez des doutes sur la mise en place d’une assurance pour votre animal de compagnie, consultez le guide suivant.

Offrir une bonne couverture santé pour votre animal de compagnie
Une assurance animaux offre une couverture pour les soins médicaux de votre animal. Cela peut inclure :
  • les visites chez le vétérinaire,
  • les rappels de vaccins,
  • les soins en cas d’infections ou d’accidents.
Trois avantages sont mis en avant : premièrement, le propriétaire est protégé. Ensuite, l'animal est assuré, et enfin, la rentabilité de l’investissement est obtenue en cas d'incident. L’animal peut être soigné sans se soucier de la dépense car les frais seront partiellement ou totalement pris en charge par l'assurance. Cette souscription est utile non seulement pour les petites interventions, mais aussi pour les maladies chroniques des animaux qui nécessitent un traitement continu. Si la maladie chronique se développe pendant la durée du contrat d’assurance, l’assureur ne peut pas refuser de rembourser les frais de traitement. Bien sûr, tous les animaux ne tombent pas malades. Certains peuvent vivre pendant une dizaine d’années sans avoir de problèmes de santé, mais quand un problème survient, les frais peuvent s'accumuler rapidement.

Avoir des dépenses santé allégées
Imaginons, par exemple, que Médor, qui aime se rouler dans l'herbe, chasser les moustiques et sauter haut, se casse la patte. Une radiographie et un traitement sont obligatoires, et peuvent coûter jusqu'à 800 euros. Si Médor n'est pas assuré, vous devrez assumer seul ce coût. De plus, les animaux domestiques sont sujets à de nombreuses infections et allergies. Certains parasites, comme la leishmaniose, peuvent être transmis à l'homme par des griffures et des morsures si l'animal n'est pas traité. Il est donc évident que les câlins, les promenades et une bonne alimentation ne suffisent pas lorsque vous adoptez un chien ou un chat.

Profiter de conseils avisés pour le bien-être de votre animal de compagnie
En accueillant un animal dans sa maison et son cœur, le propriétaire ne devrait pas négliger les soins de santé nécessaires à l'animal, tels que :
  • les vaccinations,
  • l'identification par puce,
  • l’administration de vermifuges,
  • la stérilisation,
  • les consultations vétérinaires, etc.


Il est crucial de fournir à votre chien ou chat les médicaments nécessaires pour combattre les maladies et les infestations de parasites. Ceux qui ont déjà souscrit une assurance pour leur animal de compagnie savent que certains fournisseurs offrent plus qu'une simple couverture. Certains offrent des conseils utiles pour prendre soin de son chien ou son chat. D'autres prennent en charge 100% des frais dans toutes les situations. Si vous hésitez dans le choix d'une assurance santé ou d'une assurance animale, pensez à utiliser un comparateur en ligne. Cet outil vous permet d’analyser et de comparer plusieurs assurances, et de souscrire en ligne. Tout cela est gratuit et sans engagement.

Chaque compagnie d'assurance en ligne a son propre fonctionnement. Chez certains, l’adhésion de son chat ou de son chien ne demande pas d’examen médical. L'âge peut ne pas être une limite stricte, et l'assurance peut offrir des garanties viagères. Jusqu’à la mort de son animal, ces avantages pourraient être maintenus.
Une bonne prise en charge
Le point commun entre eux, c’est la prise en charge des frais vétérinaires en cas d’accident, de blessures ou d’opération chirurgicale selon la formule choisie et le budget. Le niveau de couverture peut varier entre 50% jusqu’à 100% de la facture de soins. Une prise en charge intégrale pourrait être associée à un paiement de prime plus élevé. Lors de la souscription de l’animal, son maître doit prendre en compte certains éléments comme le budget qu’il peut consacrer à cette opération, les besoins de son animal, la formule la plus adaptée pour son chat ou son chien, etc.

Focus sur le besoin de son animal de compagnie
Quand il aura passé en revue les besoins de sa boule de poils, il peut recourir à une comparaison sur internet pour optimiser sa recherche de mutuelle. Le devis gratuit est généralement offert en complétant le formulaire concernant :
  • l’âge,
  • la race,
  • l'historique médical de l’animal,
  • les informations sur le propriétaire.
Rappelons qu’il existe deux types d’assurance. La première est l’assurance santé qui couvre l’animal. La deuxième est la responsabilité civile, qui est obligatoire pour certains animaux et constitue la protection du propriétaire. Cette dernière option est surtout recommandée pour les animaux classés comme dangereux. Si l'animal s'échappe ou s'il mord une personne, l’assurance peut intervenir. En général, la cotisation à une assurance, que ce soit la première ou la deuxième, ne dépasse pas une vingtaine d'euros par mois. Il existe même des mutuelles pour chat ou chien à partir de 5 euros par mois. Lors de la sélection du contrat répondant le mieux au profil de l’animal, il est important de bien comprendre les avantages.

Voici les points qui doivent retenir l’attention du propriétaire :

La prise en charge et les exclusions
Cette information est généralement indiquée dans le contrat de la compagnie d'assurance. Si les offres ne sont pas claires, il est recommandé de lire les conditions générales de vente. Ces documents peuvent être demandés gratuitement à l’assureur. De plus, il est important de vérifier les pathologies non prises en charge et les exclusions. Certaines mutuelles n’assurent pas les interventions telles que la stérilisation, la césarienne, etc. Il est important de rappeler que les animaux domestiques doivent être régulièrement vaccinés. L'absence d’une vaccination initiale pourrait entraîner l'exclusion de certaines maladies. Le prix le plus bas possible pour des avantages identiques : pour plusieurs mutuelles proposant les mêmes garanties, le tarif de la cotisation sera un élément décisif dans la sélection.

Le délai de carence
Quelle est la durée non couverte en cas de maladie ou d’accident après la signature du contrat ? Cette période est instaurée par la compagnie d’assurance pour s'assurer que l’animal souscrit n’est pas déjà atteint d’une maladie chronique ou qu'il ne soit pas accidenté peu après son adhésion. Les soins vétérinaires pendant cette période ne sont généralement pas remboursés.

Les franchises
Certains contrats comportent une franchise annuelle allant de 75 euros à 150 euros par an. Le paiement de cette somme une seule fois par an est réservé pour une catégorie de soins courants suite à une maladie ou un accident (opérations, radios, analyses, etc.). Lorsque le souscripteur a recours à l’assurance dans l’année, le montant de la franchise sera déduit du premier remboursement. Pour éviter les déconvenues, le souscripteur fera bien de lire attentivement les conditions de remboursement de franchise ainsi que les soins courants remboursés. Il faut également comprendre le type de remboursement, si celui-ci se fait annuellement ou par acte de soins. S'il se fait par intervention ou par maladie, le remboursement s'arrête quand le plafond est atteint. Si le renouvellement est chaque année, la prise en charge est accordée même s'il s'agit d'une même pathologie.

Le forfait de prévention
Dans certains contrats, ce forfait existe pour des actes comme les analyses complémentaires, les radios, les scanners, etc. Il peut également couvrir des traitements comme le détartrage, l’antiparasitaire, etc. Ce forfait peut également se renouveler chaque année. Pour bénéficier d'un bon remboursement, une lecture attentive de tous les avantages est recommandée.

Le plafond de remboursement
Il est important de connaître cette limite de prise en charge, même si le plafond n'est que rarement dépassé. Celui-ci peut varier généralement entre 1000 à 2000 euros selon les contrats. Notons également que les actes les plus onéreux pour les chats et les chiens peuvent avoir un plafond spécifique chez certaines mutuelles.

L’évolution du contrat
Le souscripteur devrait également prendre en compte l'évolution de la souscription au fil des ans : hausse de prime, baisse du plafond, risque de résiliation de l’animal quand il est vieux. En effet, certaines mutuelles fixent une limite d’âge pour la souscription. Par exemple, elles n’acceptent pas d’assurer un bouledogue ou d'autres races de chien de plus de 7 ans. Les chiens ou les chats sont souvent plus vulnérables aux maladies quand ils avancent en âge. D'autres mutuelles peuvent aussi résilier le contrat si l’animal est trop âgé. Pour mieux se préparer contre de telles éventualités, il est toujours préférable de bien lire les conditions du contrat. Un assureur ne peut pas rompre un contrat si le cas n’est pas explicitement inscrit dans les clauses. Cela pourrait être considéré comme un abus.

Notons d’abord que si un animal peut être examiné par le vétérinaire, il peut également être assuré par une compagnie d'assurances. Cependant, toutes les compagnies d'assurances n'offrent pas des polices pour tous les types d'animaux : les plus couramment assurés sont les chiens et les chats. Certaines compagnies d'assurances offrent des polices pour des animaux plus exotiques ou de grande taille, comme les poissons rouges, perroquets ou même les chevaux. En ce qui concerne les garanties offertes, elles peuvent inclure l'assurance décès, la garantie perte ou vol. Dans ces derniers cas, le propriétaire reçoit une certaine somme si l’animal est victime d’un accident. L’assurance s’occupe de la recherche de l’animal s’il est perdu et elle peut contribuer aux frais d'inhumation s’il décède. Par ailleurs, la formule de base, la formule intermédiaire et la formule tout confort sont les formules les plus couramment offertes dans un contrat d'assurance pour un animal de compagnie. Ces formules couvrent généralement les soins de routine et leurs prises en charge varient de 50 à 80%. La couverture de la formule tout confort est plus étendue, avec une prise en charge pouvant atteindre 100%. Naturellement, plus élevée est la cotisation, plus vastes sont les garanties. C’est au propriétaire de juger la formule la plus adéquate à la santé de son animal et à ses ressources. Quoi qu’il en soit, même s’il a choisi la couverture de base, des avantages optionnels peuvent également y être ajoutés comme la franchise, le forfait de prévention, etc.

Lors d’une visite chez le vétérinaire, le propriétaire doit généralement payer les frais de soins de l’animal. Malheureusement, le tiers payant n’est pas encore largement adopté pour les assurances pour animaux, bien que des essais pour sa mise en place soient en cours.

Que doit-on faire pour obtenir un remboursement des soins vétérinaires ?
Le propriétaire doit régler les frais du vétérinaire et demander une feuille de soins. Cette feuille détaille les traitements reçus par l’animal. Il doit également conserver les factures des soins, car celles-ci seront exigées pour obtenir un remboursement de l’assureur. Il doit ensuite envoyer ces documents à son assureur dans le délai indiqué dans le contrat. Les documents originaux sont généralement exigés, et non des photocopies ou des scans. Il ne doit pas oublier d'indiquer dans sa demande de remboursement les références de la souscription de l’animal, y compris son nom et son numéro d’assuré.

Combien de temps faut-il attendre le remboursement ?
Quelques jours sont généralement nécessaires pour traiter une demande de remboursement. L'assureur pourrait envoyer un décompte au domicile du propriétaire pour lui indiquer le montant qui sera remboursé. Puis ce montant sera viré sur le compte bancaire du propriétaire. Le montant remboursé dépendra du taux de remboursement, du type de soin reçu, du contrat d'assurance et de la formule choisie. Un remboursement intégral est généralement associé à une assurance plus chère. Pour être sûr de faire le bon choix, un comparateur d'assurances peut être utile. Une fois que le formulaire de comparaison est rempli, plusieurs propositions seront envoyées à l'éventuel souscripteur d'assurance. Ces offres sont basées sur les informations fournies par le souscripteur. Si les offres reçues ne conviennent pas, il peut modifier les informations pour trouver l'assurance la plus adaptée à son animal. Ensuite, il peut demander un devis à l'assureur de son choix. Il n'est engagé que lorsqu'il a signé le contrat.

Une assurance pour animal de compagnie est-elle vraiment intéressante ?
L'intérêt d'une assurance pour animal de compagnie réside dans le fait que la cotisation est généralement faible par rapport aux remboursements reçus. En moyenne, pour une assurance basique, la cotisation annuelle peut être d'environ 60 euros. Les frais de soins pour un chien ou un chat peuvent rapidement s'accumuler, et une assurance peut aider à couvrir ces coûts. En considérant les frais de soins pour l'animal, une assurance peut aider à faire des économies à long terme.

Le terme "nouveaux animaux de compagnie" (NAC) est utilisé pour désigner des animaux de compagnie autres que les chiens et les chats, qui sont traditionnellement considérés comme des animaux de compagnie. Ce terme a été introduit pour couvrir un large éventail d'animaux qui deviennent de plus en plus populaires comme animaux de compagnie.

Quels animaux sont inclus?
Les NAC peuvent inclure une grande variété d'animaux, pas seulement les 16 mentionnés précédemment. Ceux-ci peuvent inclure les rongeurs (comme les hamsters, les cobayes, et les chinchillas), certains oiseaux, les reptiles (comme les tortues, les lézards et les serpents), les amphibiens (comme les grenouilles et les salamandres), certains poissons exotiques, et même certains invertébrés (comme les araignées et les scorpions). Les furets et les lapins, bien qu'ils ne soient pas nouveaux, sont parfois également inclus dans cette catégorie.

Les défis de l'adoption des NAC
Il est important de noter que beaucoup de ces animaux nécessitent des soins spécifiques et peuvent présenter des défis uniques en matière de soins et d'élevage. Certains d'entre eux peuvent nécessiter un permis ou une formation spéciale pour leur adoption et leur prise en charge. Par exemple, certaines espèces d'araignées, de scorpions, et de reptiles peuvent être dangereuses et ne sont pas adaptées à tous les propriétaires d'animaux. Il est également important de vérifier les réglementations locales, car certaines espèces peuvent être interdites à la possession dans certaines régions ou pays. Pour cette raison, il est conseillé de consulter un vétérinaire NAC avant d'adopter un nouveau type d'animal de compagnie.

La popularité des NAC
En France, les NAC sont de plus en plus populaires. Certains, comme les rongeurs, peuvent nécessiter moins de soins et d'équipements que les chiens ou les chats, ce qui peut les rendre plus attrayants pour certaines personnes. Cependant, cela ne signifie pas qu'ils sont nécessairement moins coûteux à entretenir, car les frais vétérinaires pour ces types d'animaux peuvent parfois être plus élevés, en raison de leur besoin de soins spécialisés.
Nutrition et croissance: conseils pratiques pour chiots

Les chiots nécessitent une nutrition équilibrée spécifique pour soutenir leur croissance. Cet article explore le régime idéal, la fréquence des repas, le choix de nourriture, et des stratégies pour prévenir l’obésité précoce.

Voir plus
Soins des yeux chez le chien: méthodes et conseils pour une bonne hygiène

L’entretien oculaire du chien est crucial pour sa santé. Ce guide détaille l’importance, le timing, et les outils appropriés pour le nettoyage des yeux, essentiel pour prévenir infections et inconforts.

Voir plus
Santé et protection vaccinale complète des chiens

La vaccination est cruciale pour la santé des chiens, protégeant contre des maladies graves et contribuant à la santé publique. Elle commence dès l’âge de deux mois avec des rappels pour maintenir l’immunité.

Voir plus
Santé chiens : les vaccins du chiot

Les vaccins permettent d’immuniser les chiens contre les maladies microbiennes ou virales.

Voir plus
Plantes toxiques pour les chiens : symptômes et précautions

Posséder un chien implique de connaître les plantes toxiques, les symptômes d’intoxication, et les premiers gestes en cas d’ingestion. Adopter des précautions préventives est essentiel pour protéger la santé de votre compagnon à quatre pattes.

Voir plus
Essentiels pour une alimentation équilibrée du chiot

Nourrir correctement un chiot est essentiel pour son développement et sa santé. Une alimentation adaptée dès le sevrage et des repas réguliers favorisent une croissance saine, prévenant les maladies et les troubles digestifs.

Voir plus
Options alimentaires pour chiens : de la nourriture maison aux produits industriels

Explorer les options alimentaires pour chiens, ce guide discute des choix entre aliments faits maison et industriels, des besoins spécifiques selon la taille, et des pratiques pour une alimentation saine et sans risques.

Voir plus
Importance de la vaccination antirabique chez les animaux

La vaccination antirabique protège les animaux de compagnie de la rage et est cruciale pour les voyages internationaux et certains chiens. Elle nécessite une primo-vaccination et des rappels annuels, avec des vérifications post-morsure essentielles.

Voir plus
Soins dermatologiques chez le chien : pathologies et conseils

Les maladies de la peau chez les chiens, comme la pyodermite et les allergies, nécessitent souvent une intervention vétérinaire spécialisée. Identifier et traiter ces affections est crucial pour le bien-être de l’animal.

Voir plus
Prédispositions et soins pour prévenir les maladies courantes chez les races canines

Certaines races de chiens ont des prédispositions pour des maladies spécifiques nécessitant prévention et soins adaptés. Connaître ces susceptibilités aide à protéger la santé de l’animal et à choisir la bonne mutuelle.

Voir plus