Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Les garanties exclues de la prise en charge de l’assurance pour les animaux de compagnie

Lorsqu’on est en possession d’un animal de compagnie, il est probable qu’on souhaite pour lui le meilleur, surtout en matière de santé. Du coup, ces animaux nécessitent des soins de temps en temps, donc, une visite régulière chez le vétérinaire s’impose pour garantir son état de santé. Cela engendrera sûrement une grande dépense qui nuirait la poche du propriétaire. Mais pour esquiver à ces malaises, le bon conseil pour eux c’est de souscrire à une assurance chat ou chien. Mais il faut être bien vigilant car les contrats d’assurances préconisent certaines exclusions qui, par aucune manière, ne seront pas du tout prises en charge par les compagnies d’assurances. Détaillons ces diverses exclusions.

Une compagnie d’assurance peut refuser la demande de souscription de mutuelle d’un propriétaire.  Les principales raisons de refus sont, en résumé, l’âge du chien et la catégorie du chien. Cependant, il est à noter que les conditions générales de souscription varient d’une compagnie ou d’une mutuelle à une autre.  La mutuelle peut refuser ou accepter le chien s’il est trop jeune (moins de 3 mois) ou trop âgé, Pourtant, l’âge minium et l’âge maximum être accepté en fonction de la race du chien.

En général, les assureurs hésitent s’il s’agit d’un chien dangereux, mais la concurrence permet au propriétaire de trouver une compagnie qui accepte de faire un contrat d’assurance pour chien dangereux. Il s’agit certainement d’un contrat qui inclut l’assurance Responsabilité Civile. En outre, les maladies héréditaires et consort sont exclues des garanties au cas où la mutuelle accepte le contrat d’assurance d’un chien avec des pathologies spécifiques.

En effet, un contrat d’assurance chien est composé essentiellement des garanties selon la formule choisie. L’utilisation d’un comparateur d’assurance chien est nécessaire pour ne pas souscrire à la légère. Le contrat porte sur les niveaux de remboursement, sachant que la prise en charge peut aller de 50 à 100% des frais de santé du chien. La limite du plafond figure également dans le contrat.

Pour un contrat d’assurance chien plus précis, on peut trouver les détails des garanties, par exemples : achat de médicaments, frais de visite chez le vétérinaire, frais d’analyses en labo et de radios, les frais de vaccins, etc. Le nombre de garanties proposées et choisies détermine, en fin de compte, la formule, et bien évidemment le prix à payer.

Le contrat d’assurance chien doit contenir les renseignements sur le chien, à savoir la race, le sexe, la date de naissance, son nom, le mode d’identification (puce ou tatouage), date début de l’assurance, les antécédents médicaux, le type de formule, et éventuellement le montant de la police, le taux de remboursement, le numéro de compte bancaire du propriétaire.

En France ou chez les autres pays étrangers, les mutuelles santé pour animaux gardent les mêmes principes. A la constatation qu’une maladie résultant d’un vice congénital, les assureurs s’abstiendront d’en prendre charge. Les animaux infectés des maladies congénitales ou héréditaires ne bénéficieront pas de la prise en charge de diverses compagnies d’assurances.

C’est depuis le moment que vous adoptiez votre chaton ou de votre chiot que ces dispositions devront être entreprises. En réalisant des tests génétiques sur votre boule de poils, vous serez mis au courant si l’animal que vous voulez acquérir est bien porteur ou non d’un type de maladie qui lui aurait été transmise héréditairement par un de ses parents. Dans ce cas, il faut aussi détecter si un de ses parents serait porteur d’une certaine maladie génétiquement transmissible.

Il est stipulé parmi les conditions d’adhésion, pour tout client souhaitant bénéficier d’une couverture santé en faveur de son chien ou de son chat, que toute maladie déclarée contractée avant la souscription ne fera pas l’objet d’une prise en charge et sera considérée parmi les exclusions. Et il faut surtout faire attention et de bien veiller à ce que les vaccins de votre chien ou de votre chat soient en règle et bien mis à jour, sinon les maladies qui pourront infecter votre animal à défaut d’une protection préventive, voire par le vaccin, feront ainsi l’objet d’une exclusion au contrat d’assurance, c’est-à-dire que les compagnies d’assurance ne les prendraient pas en charge.

C’est pour cette raison que les compagnies d’assurance mettent en place des délais de carence, une période comprise entre la date de souscription et la date de mise en vigueur du contrat d’assurance, et pendant laquelle la couverture reste en instance. Cela aurait été élaboré afin d’éviter la souscription à une infection spontanée ou une maladie qui aurait été atteinte avant la date de la signature du contrat, parce que l’assurance n’est qu’une mesure préventive.

Evidemment, il serait vraiment indispensable avant de souscrire à une assurance pour votre animal de compagnie, de vérifier les différents cas faisant objet d’une exclusion au contrat. Par ailleurs, n’oubliez pas de comparer les niveaux de garanties sur les différentes offres qui vous sont proposées par diverses compagnies d’assurance.