Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chien : L’intoxication au chocolat

L’erreur la plus fréquente qu’on commet envers ses compagnons à quatre pattes est de les donner un petit bout de ce que l’on aime bien grignoter. La plupart d’entre nous considère cela comme une marque de tendresse, mais c’est dangereux pour les chiens surtout s’il est question de chocolat. Il est important de noter que les produits à base de cacao peuvent être mortels pour les canidés. Voici pourquoi et comment éviter une intoxication des chiens par le chocolat.

Le chocolat est un antistress et un antifatigue efficace. C’est aussi un excellent antioxydant. Plus encore, il contribue à diminuer la tension artérielle. Tous ses bienfaits du cacao s’appliquent seulement à l’homme. Il arrive que certains d’entre nous partagent tout ce qu’ils mangent avec son grand berger musclé ou à son caniche adoré. Le risque est encore plus élevé pour les enfants qui croient fermement que leurs friandises ne feront que du bien pour sa grosse peluche vivante. Or, manger du chocolat est dangereux voire fatal pour le chien.

Le cacao doit son goût amer à un alcaloïde appelé théobromine. C’est un stimulant naturel. Il est utilisé dans la médecine comme cardiostimulant, vasodilatateur et diurétique. La théobromine est nocive pour le chien. Contrairement à l’homme, les chiens, quelle que soit leur race, ne peuvent pas assimiler ce stimulant naturel correctement. Leur métabolisme a du mal à éliminer les substances. Ce composé chimique reste plus longtemps dans leur organisme et attaque même leur système nerveux central. S’ensuivent alors des tremblements, des convulsions, des raideurs musculaires. Le chien sera alors victime de trouble cardiaque qui peut conduire à sa mort sans parler des troubles corollaires comme la diarrhée et le vomissement.

Comme on vient de le voir, ce n’est pas uniquement le chocolat qui est dangereux pour le chien mais tous les aliments qui contiennent du cacao. Voici dans l’ordre décroissant les produits qui contiennent le plus de théobromine (en milligramme de substance pour 1 gramme de produit) :

  • Fève de cacao : 11 à 43 mg pour 1 g. C’est le plus risqué. Ainsi, pour ceux qui en rapportent lors d’un voyage, il faut éviter absolument de le mettre à la portée des chiens surtout pour les chiots qui commencent à mâchouiller tout ce qu’ils voient.
  • Cabosse de cacaoyer : 10 à 30 mg pour 1 g. Il peut se présenter sous forme de paillis c’est-à-dire une couche protecteur du sol utilisée dans le jardinage. Il convient donc veiller à ce que le chien n’en ingère pas de quelle manière que ce soit.
  •  

  • Poudre de cacao : 5,3 à 26 mg pour 1 g. Le propriétaire doit donc éviter de mettre par terre des boîtes ou de sachet de cacao en poudre.
  • Chocolat noir : 3,5 à 16 mg pour 1 g. Encore une fois, il ne faut nourrir le chien avec du chocolat. Il faut à tout prix éviter de laisser trainer par terre des morceaux qu’il peut manger.
  • Chocolat au lait : 1,5 à 2,2 mg pour 1 g. Cette quantité assez faible est trompeuse car tout dépend de la quantité avalée et du poids de votre animal de compagnie.
  • Chocolat à boire : 0,5 mg pour 1 g. C’est peut-être tentant de donner sa part de chocolat chaud à un chiot mais celui-ci peut lui être fatal à cause du lait non maternisé, du sucre et du chocolat.
  • Chocolat blanc : 0,009 mg pour 1 g. C’est le chocolat à plus faible teneur en théobromine mais le problème peut provenir de l’indigestion de lactose. Dans ce type de chocolat, ce sera alors le lait qu’il contient qui peut provoquer d’autres troubles.

La dose mortelle de théobromine pour le chien est environ 100 mg/kg de poids corporel soit à partir de 100 g de chocolat noir pour un chien de 10 kg. Pour limiter les risques, la préparation de dessert ou de gâteau au chocolat est également à faire loin de son chien surtout que le risque est plus élevé avec le cacao en poudre.

L’ingestion de la dose mortelle de théobromine entraine la mort du chien dans les 6 à 24 heures qui viennent si aucune intervention rapide n’a été réalisée. Toutefois, n’importe quelle quantité de cacao peut provoquer des troubles gênants. Donc, la précaution est de mise si l’on veut éviter que le chien souffre. Voici les différents symptômes et l’évolution de l’empoisonnement au chocolat.

Troubles digestives et symptômes
L’alcaloïde du cacao irrite l’estomac du chien. Cela provoque une augmentation de la sécrétion de sucs gastriques. L’animal est alors sujet à des vomissements et de la diarrhée. Si la remontée des sucs gastriques ne s’estompe pas, elle peut entrainer l’ulcération de l’estomac et des autres voies digestives. À ce stade, on peut deviner que le chien est victime d’intoxication. Il est toutefois difficile de déterminer par quel produit sauf si la présence de chocolat dans le parage est bien en évidence.

Atteinte du système nerveux et symptômes
La théobromine entraine une excitation et conduit à l’hyperactivité. Le chien devient nerveux, il est en proie à des tremblements musculaires et à des convulsions. S’il ne reçoit pas les traitements adéquats avant que son cas ne s’aggrave, il sombre dans le comma et il peut mourir quelques heures après.

Problèmes cardiaques et manifestation
Le chien est en proie à des troubles de rythme cardiaque. Le battement de son cœur peut s’accélérer, on parle alors de tachycardie. Il se peut aussi que son cœur présente des contractions anormales dites extrasystoles.

Autres signes pour connaître l’empoisonnement du chien maux
Le chien respire de façon anormale (rapide et haletante) du fait que le chocolat provoque chez lui une augmentation du rythme respiratoire et cardiaque. La théobromine possède aussi une vertu diurétique sauf que pour le chien, l’action s’intensifie car ses reins supportent mal la substance.

Si la dose ingérée dépasse la quantité tolérée par l’organisme, la mort de l’animal survient moins de 24 heures après la consommation. Il se peut aussi qu’il consomme des petites quantités pendant plusieurs jours de suite. Les symptômes ne seront pas tout de suite visible mais les conséquences n’en seront pas moins graves : érosion progressive de l’estomac et insuffisance cardiaque latente. Le problème est qu’il n’existe pas d’antidote à la théobromine. Le vétérinaire ne peut que faire des traitements symptomatiques, c’est-à-dire traiter les maux causés par la toxine.

Le premier geste à faire est de l’emmener voir un vétérinaire. Ce spécialiste de la santé animal va mettre le chien sous surveillance afin d’intervenir à temps à chaque apparition de trouble. Une fois dans une clinique, le vétérinaire peut administrer à l’animal des médicaments pour arrêter la convulsion. Une prise en charge rapide peut estomper l’ulcère d’estomac et résorber la propagation de la théobromine dans l’organisme.

Les propriétaires de chien doivent donc faire attention aux chocolats, d’autant plus qu’ils sont quasi-présents dans la maison. Il convient aussi de rappeler qu’en cas d’intoxication, les frais d’hospitalisation peuvent être couverts à plus de 50 % par la mutuelle chien.

Il est quasi-impossible de lister dans ce billet tous les produits qui peuvent provoquer des intoxications chez le chien. Il est néanmoins nécessaire, pour le propriétaire, de connaître les principaux facteurs de risques d’intoxication pour le chien.

En résumé, les intoxications présentent un danger pour les animaux de compagnies en général, et pour les chiens en particulier, donc il est très important de les prévenir. Ces intoxications sont parfois dues à des produits qui entourent l’environnement physique de l’homme, lesquels produits sont parfois à la portée du chien. Dans l’environnement physique de l’homme, il est à retenir les principaux facteurs de risques, à savoir les plantes, les aliments et les produits de traitements et médicaments. L’homme peut ne pas soupçonner, volontaire ou involontairement, ces facteurs, d’où l’importance de les rappeler brièvement ci-après pour éviter les dangers de mort ou de maladies.

A propos des plantes qui sont source d’intoxication chez le chien, il y a les plantes indigestes, les plantes dangereuses et les plantes mortelles. Ces plantes provoquent des troubles importants qui vont d’une simple indigestion jusqu’à la mort. Il faut demander aux spécialistes ces types de plantes pour éviter le pire.

A propos des aliments qui peuvent être source d’intoxication, le propriétaire ne doit pas être trop généreux pour les friandises, pour les restes de repas, surtout pour le chocolat. Comme précisé ci-haut, ce dernier contient de la théobromine et/ou d’alcaloïde qui sont très toxiques pour le chien. Pour l’oignon, il faut être prudent, cuit ou cru, car en grande quantité l’oignon devient toxique pour le chien.

A propos des produits ménagers des produits de traitement et des médicaments : ils sont toxiques pour le chien quand ils sont très concentrés ou abusés en quantité par l’animal. En général, l’homme doit être vigilent pour les risques d’intoxication du chien dans la cuisine, dans la salle de bain, dans le salon, dans le garage et surtout dans le jardin.

En cas d’intoxication qui est parfois accidentel, sauf que le propriétaire ne tient pas compte des facteurs de risques, il faut emmener très rapidement le chien chez le vétérinaire, en amenant la plante ou le produit qui a causé l’intoxication. Si possible, le propriétaire doit contacter le Centre Antipoison Vétérinaire qui peut lui fournir de plus amples informations et de précautions à prendre.