Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Tableau comparatif des tarifs de mutuelles pour chien

Les heureux propriétaires d’un chien souscrivent une assurance santé chien pour couvrir les dépenses éventuelles générées par la vaccination, la consultation vétérinaire, la stérilisation ainsi que les frais de soins en cas de maladie ou d’accident de leur animal de compagnie. Ses dépenses varient de 250 à plus de 3 000 euros par an. Et comme les animaux domestiques n’ont pas de sécurité sociale, la solution pour prendre soin de leur santé est certainement de souscrire une assurance canine. Cela permet de ne pas dépenser une fortune s’ils sont malades. En effet, il est plus judicieux de payer des mensualités de quelques euros plutôt que de payer une grosse somme d’argent non remboursable d’un seul coup.

Si la mutuelle pour chien peut vous faire économiser jusqu’à 100 % de vos frais vétérinaire, sa tarification varie d’une compagnie d’assurance à une autre. Concrètement : pour une même couverture, il y a une mutuelle moins chère qu’une autre. Pour une même cotisation, les montants couverts peuvent ne pas être le même.

L’assurance canine peut couvrir un grand nombre de maladies et de blessures. La couverture peut être étendue vers les préventions comme le vaccin, le vermifuge, les produits antiparasites, etc. Elle peut aussi concerner les systèmes pour identifier l’animal (placement d’une puce, tatouage). A noter toutefois que tous les chiens ne seront pas acceptés automatiquement par la compagnie d’assureur. Si votre animal de compagnie est très vieux (7 ans et plus en fonction de sa race) ou présente un certain antécédent de santé, il se peut que l’assureur n’accepte pas de vous fournir un contrat. Sinon, il accepte à condition que vous payiez une cotisation plus chère. C’est parce que le chien a une santé fragile et ses dépenses de soins peuvent atteindre une dépenses exorbitante.

Pour le remboursement, la mutuelle peut fixer un montant forfaitaire. Par exemple, si le plafond de remboursement est de 1 500 €/ par an et que pour une année, le propriétaire a déjà reçu un remboursement de cette somme, tous les autres dépenses de santé qui viennent après ne seront plus remboursées. Il faut attendre le prochain anniversaire du contrat pour bénéficier à nouveau d’un remboursement plafonné à 1 500 €. L’assureur peut aussi vous proposer un taux de remboursement allant de 50 % à 100 % des frais de vétérinaire en fonction de la formule choisie.

Il existe plusieurs formules de mutuelle canine. Leur appellation et le montant de leur cotisation dépendent de la compagnie qui propose l’offre. Ce qui est sûr, c’est que le prix d’une assurance chien dépend de l’option laissé au choix du souscripteur. Plus la garantie est étendue, plus la mutuelle coûtera plus chère. Le tarif peut dépendre également de la race et de l’âge du chien. Néanmoins, les contrats peuvent être classés en trois catégories :

– Niveau 1 : c’est une formule économique dont la cotisation varie entre 4 à 10 €. A ce prix, le propriétaire obtient un remboursement à hauteur de 50% à 70% en moyenne. Les vaccins et certaines opérations chirurgicales sont couverts. S’il s’agit d’un remboursement plafonné, le plafond des frais de soin pris en charge peut être plus bas que ceux des autres formules.
– Niveau 2 : c’est une formule standard qui coûte entre 10 à 25 €. La plupart des propriétaires optent pour cette option car son taux de remboursement varie entre 70% et 90%. C’est plus avantageux pour lorsque le chien doit être emmené régulièrement dans une clinique vétérinaire. Pourquoi ? Parce que le plafond maximum de remboursement est plus élevé.
– Niveau 3 : c’est une formule premium qui peut coûter 25 à 50 €. Au maximum, les contractants de cette formule paient en total seulement 600 € par an alors que cette formule prend en charge jusqu’à 100 % des frais vétérinaire. Ils n’ont plus à s’inquiéter des dépenses de santé onéreuses. Les professionnels, ceux qui participent à des concours canins, ainsi que les propriétaires de chien de race rares ou de chien à la santé fragiles optent souvent pour ce type de contrat.

La différence de tarifs de mutuelle chien dépend de plusieurs facteurs. Elle peut résulter de la politique générale de l’assureur : baisser le montant de la cotisation pour attirer plus de clients ou majorer la cotisation pour offrir une mutuelle de qualité. La différence de tarification dépend également de l’âge et de la race du chien ainsi que de tout autre facteur qui peut indiquer qu’il court plus ou moins de risque de tomber malade.

Il faut signaler que ce n’est pas uniquement le prix qui fait la différence entre les mutuelles chien. Il y a le délai de carence qui détermine le moment où le remboursement va être versé. Il y a aussi le montant de franchise, c’est-à-dire la somme qui reste à la charge du souscripteur et ne sera pas remboursé par l’assureur.

Comparer les mutuelles pour chien permet de trouver l’offre moins chère parmi les formules qui proposent les mêmes couvertures et les mêmes conditions d’assurance. Il permet aussi de trouver une formule adaptée aux besoins de votre compagnon à quatre pattes. En effet, si votre chien est d’une race plutôt robuste, il n’est pas nécessaire d’opter pour une couverture de maladie qu’il ne risque même pas d’attraper. A l’inverse, si votre compagnon nécessite plusieurs types de soins et de préventions, il est conseillé d’opter pour une couverture étendue.

Dans la recherche d’un meilleur contrat d’assurance santé canine, opter pour un comparateur en ligne vous permet de trouver une solution adaptée le plus rapidement possible. En effet, sur ce type de plateforme, il est demandé au propriétaire d’indiquer l’âge, la race et les antécédents médicaux de son chien afin de trouver l’offre la plus pertinente. Le demandeur d’assurance obtiendra un devis complet et sur mesure de plusieurs assurances différentes et il n’a plus qu’à choisir la meilleure mutuelle.

Pour choisir un mutuel chien, il faut commencer par établir ses besoins en fonction des risques courus par son animal de compagnie : est-il susceptibles d’attraper telle ou telle maladie ? Vit-il dans un environnement dangereux pour son intégrité physique ? Son comportement est-il à risque ? La réponse à ces questions vous emmènent à choisir une formule assurance maladie, assurance accident ou les deux en même temps. Il y a aussi les garanties optionnelles proposées par certaines compagnies.

Après avoir déterminé les besoins de votre toutou, vous devrez par la suite décortiquer le tableau comparatif des tarifs de mutuelle pour chien afin de comparer les offres disponibles. Il faut vérifier les points importants d’une bon assurance chien : le montant de la cotisation, l’étendu de la couverture, le délai de carence, le montant de franchise, le taux de remboursement, le plafond maximum. Une fois tous ces critères vérifiés, vous pouvez choisir l’offre qui vous convient. A noter qu’une bonne mutuelle vous permet d’offrir le meilleur soin possible à votre animal de compagnie en toute sérénité.

Les taux de remboursement des dépenses de santé de votre chien dépendent de la formule que vous avez retenue. Quoi qu’il en soit, avec une assurance animalière en bonne et due forme, vous pouvez soigner votre chien sans vous soucier du montant de la facture.

Suite à une maladie contractée par votre chien ou un accident qu’il a subi, puis suite aux soins qui ont engendré des frais vétérinaires non négligeables, vous devez payer la facture. Par la suite, vous voulez vous faire rembourser sous quelques jours. Tout propriétaire ou futur propriétaire de chien doit être conscient que l’entretien de son animal de compagnie peut coûter entre 3000 et 4000€ par an, y compris l’alimentation, les soins courants et les accessoires ?

Selon le contenu du contrat de mutuelle Chien, vous pouvez vous attendre à la prise en charge intégrale des consultations vétérinaires. Vous devez savoir que plus votre chien ne soit âgé, plus l’assureur n’impose une cotisation plus conséquente, surtout à partir de 5 ans d’âge du chien.

Effectivement, il existe des dépenses de santé du chien qui ne sont pas prises en charge par l’assurance santé pour chien. Il s’agit donc :

  • Des vices rédhibitoires, c’est-à-dire des maladies héréditaires et/ou congénitales. Les dépenses de soins liées à ces pathologies et l’invalidité qui en découle ne sont pas prises en charge.
  • Les dépenses relatives à un accident survenu antérieurement à la date de souscription du contrat d’assurance chien ne sont pas couvertes, même cas pour les maladies en rapport à cet accident.
  • Les frais de soins occasionnés par des mauvais traitements affligés au chien par le propriétaire.
  • D’autres cas peuvent être exclus par l’assurance chien, mais le propriétaire doit prendre connaissance des conditions générales du contrat avant de souscrire. Par exemple, il doit s’informer si les formules de base couvrent ou non les frais relatifs à la prévention.
  • Les frais d’euthanasie et les frais de crémation ne sont pas non plus remboursés systématiquement, il s’agit de les préciser dans le contrat de mutuelle santé chien ou assurance chien.