Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Races de chien les plus préférées de français : le Boxer

Le Boxer est un chien de défense de taille moyenne, vif et vigoureux. C’est un molosse très équilibré, doux et protecteur. Ces meilleurs caractères font du Boxer un compagnon idéal pour les enfants.

Le Boxer est une race de chien d’origine allemande, descendant d’un Bullenbeisser (chien fort et combatif dont le nom signifie « attrape-taureaux »). Le premier Boxer enregistré est né d’un croisement entre un Bierboxer (lui-même un croisé de Bullenbeisser) et d’une Bulldog Anglais importée de France. Etant un molossoïde, il a une tête massive, des babines épaisses et longues ainsi que des bajoues tombantes. Il a un museau court et large. Il fait partie de ces chiens dont la mandibule est plus avancée que la mâchoire. Le Boxer a des yeux très foncés. Au naturel, ses oreilles sont larges et tombantes vers l’avant. Sa queue est attachée haut. Pour lui donner un air plus menaçant en tant que chien de garde, le propriétaire peut tailler les oreilles de son Boxer en pointe et couper court sa queue. C’est une race canine à poil court, dur et brillant. Sa robe adopte une nuance de jaune (fauve, jaune clair, rouge fauve, etc.) ou bringé, certains individus arborent des taches blanches, mais celles-ci ne doivent pas dépasser 1/3 de sa couleur de base.

Le Boxer est un chien robuste, au corps athlétique est très bien proportionné. Il a une allure fière. Ce molosse dispose d’une musculature développée et sèche (sans excès de graisse) et d’une ossature ferme. L’ensemble dos et croupe est assez, court, les membres sont droits et robustes, le garrot est marqué, sa silhouette entre dans un carrée. Il pèse entre 25 à 38 kg pour une taille comprise entre 53 à 63 cm. Bien que de taille moyenne par rapport à d’autres chiens de défense, le Boxer est classé parmi les chiens de grande taille, il a une espérance de vie d’environ 10 ans. Il peut vivre au-delà de 12 ans en fonction de sa santé et de sa condition de vie.

En dépit de son apparence dissuasive et de son appartenance aux chiens de défense, le Boxer reste affectueux avec son propriétaire et il est très doux avec les enfants et les personnes fragiles. C’est un chien intelligent et gai. Il ne refuse pas quelque moment de complicité avec un enfant ou avec un autre animal de compagnie. Il est sociable, protecteur et loyal. Son caractère vaillant et hargneux se montre uniquement quand quelqu’un s’en prend à son maître ou à ses biens. Là, il montre la vraie utilité d’un gardien et défenseur qu’il est réellement. C’est l’un des chiens avec qui on se sent en sécurité grâce à son dévouement et à sa fidélité.

Toutefois, le Boxer est plein de punch. Ceci le pousse à bouger sans cesse et à chercher un espace pour évacuer son trop plein d’énergie. De ce fait, il a besoin d’attention. Il faut que sa famille prenne la peine de l’emmener faire des balades ou des activités divertissantes. Ses tendances à vouloir dépasser les limites imposées sont tempérés par sa sensibilité naturelle. Tout ce qu’il lui faut, c’est un maître autoritaire, mais pas méchant, qui sait donner des ordres pertinent et légitime. Si l’on agit méchamment avec lui, sans raison apparente, il va se rebeller. Pour qu’il y ait une bonne entente entre lui et sa famille d’adoption, il faut éduquer le Boxer dès son jeune âge. L’intervention d’un professionnel est nécessaire pour tirer le meilleur de ce bon compagnon.

Chaque race de chien dispose de particularité physique et d’aptitude qui lui est propre. Certaines sont adoptées à cause de leur beauté et de leur agréable compagnie, d’autres sont élevés pour leur capacité à des travaux particuliers ou de leur capacité à assurer la garde de la maison. Le Boxer a le mérite d’être un chien polyvalent. C’est un molosse très fort destiné à défendre la propriété de toute forme d’intrusion. C’est un bon gardien facile à entretenir et à élever. Il n’est pas là uniquement pour lancer l’alerte, il est là aussi pour attaquer et pourchasser s’il le faut.

Le Boxer est également un chien de compagnie, il peut rester tranquillement dans la salle de séjour pendant la lecture ou le travail sur ordi de son maître. Il adore prendre la sieste sur le canapé, et là, il se montre une véritable éponge émotionnelle qui aspire toutes les ondes négatives et les blues de son maître. C’est aussi un chien d’accompagnement pour les enfants, les personnes âgées et les sportifs. C’est un chien qui ne risque pas de se retourner contre sa famille et qui ne s’en prendra pas avec les enfants ; contrairement à certaines races comme le Pitbull et le Rottweiler où il y a un risque à prendre. Toutefois, il faut éviter de laisser les enfants en bas âge avec lui, il peut ne pas contrôler sa force.

Le Boxer est né avec un caractère indocile. C’est un chien qui déteste l’intimidation et la méchanceté gratuite. Il peut être adopté dès son plus jeune âge et de l’adapter petit à petit à la mode de vie de la famille. Lors de son apprentissage de l’art de vivre et à l’obéissance à des ordres et des comportements de base, son maître doit se comporter tel un leader, sur de lui, capable d’imposer un ordre utile et aussi de le récompenser éventuellement. La punition marche peu avec ce chien. La patience et la complicité sont les caractères qu’il a besoin de son maître.

Mais le mieux c’est de confier l’éducation d’un Boxer chez un dresseur professionnel ou dans une école canine. Avec l’aide d’un spécialiste, le boxer peut devenir le véritable garde du corps et compagnon qu’il est. Un professionnel canin peut donner à un propriétaire de Boxer des conseils personnalisés adapté à son chien. En effet, étant un être vivant doté d’émotion et d’intelligence, un Boxer peut avoir son propre trait de caractère, différent des autres.

Le Boxer est un chien plutôt sujet à des problèmes articulaires, de la dysplasie de la hanche et des certains problèmes cardiaques. Il supporte mal aussi la température élevée. A part cela, il demeure un chien vigoureux. Il ne faut pas négliger les vaccins indispensables et il faut aussi le vermifuger à temps. Il possible de lui souscrire une mutuelle santé pour couvrir les éventuelles dépenses de santé.

C’est un chien qui s’adapte parfaitement dans une vie en appartement, à condition de lui emmener faire quelques sorties par jour. Il faut varier la destination de balade pour ne pas l’ennuyer. Ce chien peut vivre dans une niche dans la cour ou dans le jardin, mais si on le laisse libre, il ne manquera pas de passer son temps à l’intérieur de la maison. Il aime la compagnie des humains et il supporte mal la solitude. Il faut lui consacrer un peu de son temps.

Le Boxer est très gourmand, la ration d’un adulte est de 500 g de croquettes à répartir en 2 à 3 fois par jour, attention parfois au risque d’obésité ! Il ne perd pas ses poils et il bave peu.

Les ancêtres du Boxer sont le Bullenbeisser et le Bulldog anglais. A noter qu’on a enregistré un long processus de croisements pour parvenir à cette race de chien Boxer, à la fois puissante, agile, élancée et résistante. Les vétérinaires proposent une alimentation qui tient compte de la fragilité digestive du Boxer. A cet effet, ils recommandent une alimentation « premium » qui doit être adaptée à l’âge et aux activités du Boxer.

D’abord, il y a l’alimentation diététique, dénommée « premium ». En effet, les premiums alimentaires sont des aliments haut de gamme. Les ingrédients composant un premium alimentaire sont sélectionnés sur leur haute qualité alimentaire. Ils doivent être bien tolérés par les animaux fragiles sur le plan digestif,ils sont très bien assimilés par l’organisme. Entre autres, on peut énumérer le riz, le poulet, l’agneau, etc. qui fournissent les protéinesfacilement assimilables, des protéines à haute valeur énergétique. A noter qu’à chaque période de la vie du Boxer, on administre un premium spécifique.

Pour les rations ménagères destinées au Boxer, l’alimentationdépend du poids du chien, de son âge et de son activité journalière. Pour une alimentation traditionnelle, il faut donner 30 g de nourriture par jour et par kilo à l’âge adulte, dont 10 g de viande, 10 g de riz ou pâtes et 10 g de légumes. En effet, pour un Boxer de 35 kg, la ration sera donc composée de 350 g de viande, 350 g de riz ou pâtes et 350 g de légumes par jour.

Cependant, les doses varient durant la croissance du Boxer, dont voici quelques détails, toutes proportions gardées : 1/3 de viande, 1/3 de riz et 1/3 de légumes :

  • de 2 mois à 4 mois : 75 g de nourriture par kilo et par jour répartie en plusieurs repas (3), comprenant 25 g par kilo de riz, 25 g par kilo de viande et 25 g par kilo de légume
  • à partir de 4 mois à 6 mois : 60 g/50g par jour et par kilo en deux repas ;
  • de 6 mois à 8 mois : 45 g par jour et par kilo.
  • A l’âge adulte, le Boxer ne mange qu’une fois par jour, de préférence le soir.