Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Dans quel cas peut-on faire euthanasier son chien ?

Euthanasier son chien est une décision déchirante et éprouvante que beaucoup de propriétaires d’animaux doivent malheureusement prendre au cours de leur vie. Euthanasier son chien signifie le faire piquer, pour mettre fin à sa vie quand c’est l’ultime solution. Le but de cet acte est d’épargner des terribles souffrances à l’animal en fin de vie. L’euthanasie est un acte douloureux, mais c’est un acte d’amour. A titre d’information, voici tout ce qu’il faut savoir à propos de l’euthanasie d’un chien. Nous avons rassemblé ici toutes les réponses aux questions essentielles posées par les maîtres qui peuvent être un jour confrontés à cette issue inéluctable pour son animal.

C’est le vétérinaire qui propose à la famille de procéder à l’euthanasie? lorsqu’il juge que c’est l’unique solution pour le chien. Il y a plusieurs raisons qui peuvent pousser ce spécialiste de la santé animale à le faire.
Maladie
Il arrive parfois que le chien soit atteint d’une maladie grave qui lui cause d’importantes douleurs sans que cela puisse être guéri. Cela peut être une arthrose handicapante, à un stade avancé ou un cancer en phase terminal. Quand il n’y a plus d’autre solution (ni de traitement médical, ni de traitement naturel), le vétérinaire propose l’euthanasie comme solution.
Accident grave
Il se peut aussi qu’un chien soit victime d’un accident grave (percuté par une voiture ou écrasé par une construction qui s’effondre). Même si vous arrivez à rejoindre rapidement une clinique vétérinaire, il se peut que des organes vitaux du chien soient atteints de manière à ce qu’il ne puisse plus vivre longtemps et qu’il souffre énormément. A ce stade, le seul moyen d’aider votre compagnon est d’abréger sa souffrance en l’euthanasiant.
Age trop avancé
Certains chiens, lorsqu’ils sont trop âgés n’arrivent plus à effectuer des gestes essentiels de la vie (se nourrir, boire, marcher) ou éprouvent d’énormes difficultés à le faire. La cataracte, la surdité, les problèmes musculaires et d’autres déficiences neurologiques le paralysent. Il est tellement amoindri physiquement que vivre n’est pour lui que souffrance et mal-être qu’aucun remède ne peut apaiser. La meilleure décision pour lui, mais la plus dure décision à prendre pour nous, est donc de mettre fin à sa souffrance.
Chien extrêmement agressif et violent
D’emblée, il convient de dire que l’euthanasie est dans ce cas pratiquée généralement sans l’accord de son maître. En effet, il arrive que des chiens deviennent trop agressifs, à tel point qu’ils sont très dangereux pour l’entourage et pour les autres. Cela peut arriver soit à cause des traitements infligés par d’autres hommes, soit à cause d’un trouble comportemental inexplicable. Et lorsque la resocialisation par un professionnel n’a aucun effet, le chien est soumis à une évaluation comportementale. Cette évaluation comportementale est également obligatoire lorsque le chien a mordu quelqu’un. Ainsi, lorsque le vétérinaire chargé d’évaluer le comportement du chien déclare que celui-ci constitue un danger grave et immédiat, l’autorité communale (maire, préfet) fait procéder à son euthanasie.
Chien dans les refuges
Il arrive malheureusement que les refuges pour animaux soient contraints d’euthanasier certains de leurs pensionnaires lorsque le centre est trop occupé et que le budget ne suffit plus à subvenir aux besoins vitaux (nourritures, soins) des animaux qui y sont hébergés.

L’euthanasie n’est absolument pas une solution parmi d’autres. Elle ne doit être prise que lorsqu’il n’y a plus d’autres alternatives et que tous les recours pour sauver la vie du chien sont épuisés. L’euthanasie n’est pas également un moyen pour se débarrasser d’un chien encombrant. C’est seulement dans le cas d’une décision de justice ou de la préfecture que vous n’avez plus le choix que d’euthanasier le chient. Vous devez discuter avec le vétérinaire qui propose de passer à l’euthanasie lorsqu’il estime que laisser le chien en vie ne lui apportera que souffrance. La décision n’est pas facile pour le maître, toutefois, cette solution, aussi douloureuse soit-elle permet d’ :

  • abréger les souffrances du chien lorsqu’aucune guérison n’est possible,
  • éviter que le brave animal ait à vivre dans la douleur longtemps lorsque son état de santé se détériore au jour le jour.
  • éviter des traitements lourds et coûteux tels que des interventions chirurgicales importantes alors que celles-ci n’apporteront pas l’amélioration espérée.

Pour être sûr d’avoir tenté tout ce qui est possible, vous pouvez demander l’avis de plusieurs vétérinaires ne travaillant pas dans un même cabinet.

C’est le vétérinaire qui se charge de cette opération. Au préalable, un sédatif est administré à l’animal pour le calmer pour éviter l’agitation et une éventuelle anxiété. Puis, il est allongé et maintenu sur la table. Après quoi, le vétérinaire lui injecte une surdose d’anesthésique afin qu’il s’endorme en douceur (il ne ressent aucune douleur à partir de cette étape). Une seconde dose de produit lui est injectée afin d’arrêter ses fonctions vitales. S’il est encore en vie après un quart d’heure, une nouvelle dose lui sera administrée.
Le barbiturique peut servir également à euthanasier le chien. Pour ce faire, le vétérinaire procède d’abord à l’administration d’une anesthésie générale qui permet d’endormir complètement le toutou. C’est une fois que ce dernier s’endort que le barbiturique est administré par injection. Il existe une solution qui permet à la famille et au chien de partager les derniers instants de la vie de ce dernier : injecter le produit à distance à l’aide d’un cathéter. Lorsque l’animal est déclaré cliniquement décédé, le maître se charge de préparer son inhumation.

Votre absence ou votre présence relève d’une décision personnelle. Cela dépend de votre ressenti. Certains maîtres veulent accompagner leur compagnon jusqu’au bout tandis que d’autres ne supportent tout simplement pas de voir leur fidèle ami mourir sous leur yeux.
Le vétérinaire respecte votre choix et vous laisse faire ce qui vous semble mieux. D’ailleurs, étant un professionnel expérimenté et ayant déjà assisté à mainte reprise à cet évènement douloureux, il peut vous accompagner tout au long du processus, dès la prise de la décision jusqu’à la mort du chien.
A noter que l’euthanasie peut être pratiquée à domicile afin que le chien reste dans un environnement familier, entouré des siens et dans un lieu qui lui soit agréable durant les derniers instants de sa vie. C’est au vétérinaire de venir chez vous pour s’occuper de l’opération comme il se doit.

L’euthanasie a un coût. Son prix dépend du gabarit de votre chien, du tarif du vétérinaire et aussi d’autres critères comme la distance (cas du vétérinaire qui intervient à domicile). En règle générale, cette opération coûte entre 30 à 90 €. Il faut également prévoir le prix de la crémation (entre 40 à 200 €) ou le frais de l’inhumation en fosse commune qui est moins chère.