Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chien : les coups de chaleur

  • Qu’est-ce que le coup de chaleur, comment se manifeste-t-il chez le chien ?
  • Quels sont les conséquences du coup de chaleur chez les chiens ?
  • Comment détecter les coups de chaleur chez le chien ?
  • Comment prévenir et guérir le coup chaleur chez le chien ?
  • Nos amis les bêtes, principalement les chiens, peuvent être victime de coup de chaleur. C’est un problème de santé causée par l’élévation de sa température corporelle consécutive à une température extérieure excessive. Avec l’été qui va bientôt pointer son nez, il est important de connaître l’hyperthermie canine afin de réagir à temps et d’épargner notre animal de compagnie des pires souffrances voire le décès qui en résultent.

    L’homme dispose de plusieurs moyens et de plusieurs techniques pour se protéger pendant les périodes de forte chaleur. Ce qui n’est pas le cas pour le chien qui n’a que son organisme pour survivre pendant une canicule. Même au niveau organisme, le chien est lésé par rapport à l’homme car privé de la transpiration, notre compagnon à quatre pattes régule sa température corporelle en expirant de l’air chaud et en inspirant de l’air fraiche. Cette capacité naturelle est limitée. Le chien n’arrive plus à gérer sa température corporelle quand le thermomètre grimpe et que l’air externe est aussi chaud que celui qu’il expire. La température de son corps monte très vite et cela va provoquer des dérèglements voire des lésions au niveau de ses organes vitaux.
    En cas d’hyperthermie ou d’insolation, le chien connaît une sensation de chaud extrême. Il halète tant bien que mal pour se rafraîchir mais son halètement devient de plus en plus marqué et son rythme respiratoire s’accélère. L’animal bave et des mousses se forment sur sa gueule. Il se déshydrate de plus en plus vite. Voici quelques cas qui peuvent aggraver cette pathologie, surtout si le maître de l’animal ne remarque pas à temps l’anomalie ou s’il est tout simplement absent :

    • Le chien est attaché et il ne peut ni se réfugier à l’ombre ni aller chercher à boire à tout prix.
    • Le chien est en train de faire une activité physique intense sous le soleil (chasse en battue, longue marche sur le bitume.
    • Il est confiné dans un espace (voiture, chenil, etc.) qui est doublement dangereux car les métaux et les vitres font augmenter la chaleur au-delà de 50°C sous l’effet du soleil et que la réserve d’air y est très peu.

    Le coup de chaleur peut survenir brutalement chez le chien surtout quand l’animal est dans l’incapacité de trouver une solution. C’est le cas lors d’un voyage en voiture sur des centaines de kilomètres pendant les vacances estivales. La victime présente en premier lieu un problème de circulation sanguine. Ses vaisseaux sanguins se dilatent dans le but d’évacuer le surplus de chaleur mais cela entraine inéluctablement une accumulation de sang dans le cerveau. Ce phénomène provoque un œdème cérébral qui va entrainer à son tour des difficultés motrices et une baisse de vigilance. Le chien est pris de convulsion et il peut ainsi sombrer dans le coma.
    Des troubles de coagulation sanguine peuvent apparaître en même temps que la congestion cérébrale. Cela entraine d’autres complications telles que le dysfonctionnement de la moelle osseuse, la nécrose de la muqueuse intestinale, l’atteinte du système hépatobiliaire. Le coup de chaleur provenant d’une activité physique intensive par forte chaleur peut engendrer la destruction des fibres musculaires. Il en est par exemple le cas de la fuite d’un chien de petite taille harcelé par un molosse. Ici, la situation de stress complique le syndrome. Cela peut provoquer aussi une arythmie cardiaque, une hypoglycémie ou une insuffisance rénale aigüe. Le coup de chaleur peut entrainer la mort de l’animal mais une prise en main rapide et efficace peut sauver sa vie. À noter que les brûlures sur la peau sont d’autres lésions provoquées par l’exposition au soleil.

    Pendant les saisons chaudes, il faut rester vigilant et bien observer le comportement de nos meilleurs amis les bêtes. C’est la période où il reste beaucoup de temps dehors et ils sont exposés sous la menace permanente de piqûre d’insecte pouvant causer d’œdèmes ou l’attaque des chenilles processionnaires. Au début et tout au long du coup de chaleur, la température du chien augmente. Si l’on vérifie à l’aide d’un thermomètre, celui-ci peut afficher plus de 40° C.
    Plusieurs symptômes de problème de santé canine peuvent être visible à œil nu tandis que d’autres se fient encore à la vieille méthode de la température de la truffe pour détecter si son animal de compagnie n’est pas en forme. En ce qui concerne le coup de chaleurs, voici les symptômes qui devraient alerter le propriétaire :

    • Halètement plus prononcé suivi d’accélération de la respiration ;
    • Forte salivation avec l’apparition de mousses sur son museau ;
    • Agitation inhabituelle du chien comme s’il est en train de montrer qu’il est dans une situation inconfortable ;
    • Cyanose : les babines, les gencives et d’autres muqueuses visibles deviennent bleues ou violacées car le sang manque d’oxygène ;
    • Des tremblements violents peuvent apparaître ;
      • À noter que ce sont les chiens en surpoids, ceux à poils épais, qui sont sujets au problème cardio-vasculaire, les brachycéphales (chien à museau écrasé). Les vieux toutous sont les plus fragiles en période caniculaire.

        L’hyperthermie canine peut survenir quand le chien est exposé à une forte chaleur ou quand il fait des activités physiques intenses en temps chaud. Ainsi, il faut éviter d’attacher ou d’enfermer le chien dans un lieu sans ombrage. Il faut toujours laisser de l’eau fraiche et propre à sa portée. Si on est en voyage, il faut profiter d’une pause-pipi des enfants ou d’une halte dans une aire de stationnement pour lui offrir vite fait de l’eau. Le propriétaire ne doit jamais l’enfermer dans un coffre de voiture. Si on le met derrière, il faut suffisamment la vitre pour qu’il puisse s’aérer convenablement. Il convient aussi de ne pas mettre un chien en attente dans la voiture car sous le soleil, la température peut monter jusqu’à 70°C du moins. Il ne faut pas le laisser là-dedans plus de 10 minutes. Si on emmène les chiens à la chasse ou à la randonnée, il faut toujours se mettre en tête que les chiens se réchauffent plus vite que les humains. Il faut donc leur donner beaucoup plus de temps et de moyens pour se rafraîchir.
        Le traitement de coup de chaleur commence chez soi sans oublier de l’emmener le plus vite possible chez le vétérinaire. On doit commencer par ôter le chien des conditions qui ont causé sa crise et le mettre au frais (l’allonger sur le carrelage par exemple). Il convient aussi de le recouvrir d’une serviette froide pour baisser graduellement sa température. Il faut toutefois faire attention qu’un changement brusque de température peut provoquer un choc thermique donc pas de glace ni d’eau glaciale. Il est préférable de proposer de l’eau à l’animal tout en lui laissant l’initiative de boire. Il est plus que nécessaire d’appeler le vétérinaire tout en surveillant le chien ; le vétérinaire prendra les mesures nécessaires. Il mènera des diagnostics pour évaluer les risques et les complications et effectuera les traitements symptomatiques adéquats.