Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chiens : les vermifuges

L’administration d’un vermifuge pour son chien ou son chiot est un acte à recommander pour la santé de l’animal et pour celle de son propriétaire. En effet, les maladies causées par les parasites et les vers des animaux de compagnie son très graves et peuvent infecter les adultes et surtout les enfants. En plus, ces vers ne sont pas forcément visibles à l’œil nu et quand ils se reproduisent massivement, cela pourrait provoquer la mort du chien. Pour que ce dernier soit toujours en bonne santé, il convient ainsi de penser à sa vermifugation régulière afin de le protéger contre les parasites et pour qu’il ne contamine pas à son entourage.

C’est un traitement qu’on donne à son animal de compagnie (chien et chat) pour la prévention de l’apparition des vers tels que les ténias, les ascaris, les ankylostomes, les dirofilia, les trichures … Ces vers ou leurs larves peuvent envahir le cœur, l’intestin, les vaisseaux sanguins, les poumons, le cœur, la peau du chien. Ils peuvent causer des maladies mortelles. Le vermifuge n’est pas identique à un traitement antipuce. Bien que ces deux traitements soient essentiels pour le bien-être de son animal, ils ont chacun leur fonction. L’anti puce prévient l’installation des puces, tiques et compagnies dans le poil de l’animal tandis que le vermifuge prévient la formation ou le développement des vers dans son organisme. Les vermifuges sont sous forme de pâte, de comprimé, de liquides, de pipettes etc. Grâce à ce traitement, les parasites seront détruits et expulsés par les voies naturelles.

Notons d’abord que cette pathologie n’est pas souvent discernable à vue d’œil. Mais il existe quand même des symptômes indiquant que le chien est contaminé. Ces signaux d’alarme peuvent ne pas se présenter en même temps chez l’animal :

  • gros ventre ou ballonnement : le ventre de l’animal surtout le chiot est dur et rond
  • vomissements et diarrhée
  • maigreur : contraire aux chiens contaminés qui ont le ventre gonflé, certains animaux peuvent perdre l’appétit et s’amaigrissent malgré la quantité d’aliments ingérée. En effet, ils sont tout le temps affamés à cause des vers qui prélèvent les nutriments dans leurs intestins. Des problèmes de coagulation et de constipation peuvent également apparaître.
  • l’animal frottant le derrière par terre
  • le pelage terne et une diminution d’immunité
  • les parasites visibles dans les selles molles

Le jeune chien doit être vermifugé toutes les deux semaines quand il est âgé de 15 jours à 2 mois. Quand il atteint 2 mois jusqu’à 6 mois, il faut encore le vermifuger une fois par mois. Le traitement du chien adulte, quant à lui, dépend de son mode de vie. Au minimum, il faut le faire deux fois par an. Même si l’animal vit en appartement, il y a des risques de contaminations s’il y aurait un moment où il séjourne chez des amis, ou en sortant en laisse, il renifle les selles de ses congénères laissés dans la nature, ou en consommant des herbes infestées etc.
Pour les chiens qui vivent souvent en dehors et qui courent le risque de contamination par des vers, il convient de les vermifuger 4 fois par an. La vermifugation des chiens de chasse est également à recommander, au moins 2 à 4 fois pendant l’année. Quant à la femelle en gestation, il faut la vermifuger quelques jours avant la saillie, puis deux semaines après. A noter que les actions de ces vermifuges ne sont pas permanentes. D’où l’intérêt de faire le traitement régulièrement. La fréquence dépend en fait de l’infestation de l’animal, et de son mode de vie. Le traitement idéal serait une fois par mois jusqu’à l’âge de 6 mois de son chien, puis une fois tous les trois mois.

Tous les vermifuges n’ont pas la même action. Ainsi, tous ne traitent pas le même type de parasites. En achetant un produit, il est judicieux de vérifier si son action s’étend sur les nématodes (vers ronds ressemblant aux spaghettis incluant les ascaris, les ankylostomes) et sur les cestodes (des vers plats ressemblant à des rubans, ceux-ci comprennent les dilipédidés, les échinocoques). La forme d’administration de vermifugation ou le dosage dépend du type de vers, de l’âge de l’animal, de son poids.( La dose d’un traitement préventif ne ressemble pas à celui d’un soin curatif). Il est également conseillé de vermifuger tous ses animaux domestiques car le chien contaminé peut contaminer l’infection. Pour ce, il convient de faire appel à son vétérinaire pour avoir plus de précisions sur le traitement le plus adapté et les conseils.
En général, il existe 4 traitements de vers.

  • Les comprimés : de format réduit, il est possible de les cacher dans la nourriture du chien. D’ordinaire, les chiens gourmands les avalent sans problèmes si on les met dans des mets appétissants.
  • Les pâtes et les liquides : sous forme de seringue buccale ou de flacons avec liquide pour lutter contre les parasites intestinaux des chiots
  • Les pipettes : elles agissent sur un nombre de vers assez étendu. L’avantage de cette solution c’est qu’on dépose son contenu dans le cou ou dans la peau de l’animal. Elles conviennent aux animaux difficiles à manipuler ou à ceux qui perdent l’appétit à cause de l’invasion des vers. Il faut seulement prendre quelques précautions à savoir l’animal ne doit pas lécher le produit sur son pelage. Il faut également s’abstenir de faire son toilettage le jour après la pose de vermifuge. Sinon, on ne doit pas oublier de se laver les mains après la pose de ce médicament.
  • L’injection : l’usage de cette solution n’est pas très courant. Mais le vétérinaire entreprend l’injection si l’administration du médicament ne peut se faire que par ce moyen ou si l’infestation est massive. Dans ce cas, le vermifuge peut rendre l’animal malade mais cela ne durera pas.

NB : la vermifugation de son chien doit se faire une semaine avant la vaccination pour que le système immunitaire de l’animal ne soit pas aux prises avec la réaction au vaccin et qu’il a du mal à lutter contre les parasites. Le chien de retour du chenil doit également être vermifugé dans la semaine suivant son retour. Quand on souhaite prendre des vacances dans certaines zones à risques dans les régions sud de la France ou à l’étranger (en Royaume-Uni), il est également indispensable de vermifuger son animal.

Lors de l’apparition des symptômes indiqués ci-haut, il est possible de donner régulièrement de l’ail ou autres vermifuges naturels à son chien. Mais il ne faut pas oublier qu’un laxatif permet d’éliminer les vers intestinaux mais son spectre d’action ne s’étend pas sur les parasites dans l’estomac, dans les poumons ou dans les muscles. Seul un traitement de comprimés et consorts peut être efficace. C’est pourquoi, il est préférable de faire confiance à un cabinet vétérinaire. Pour que le coût de soins et de consultation chez le médecin des animaux n’ait aucun impact sur son budget, la souscription à une mutuelle animaux est à préconiser. Elle permet d’obtenir un remboursement des actes de soins de son animal en cas de maladie, hospitalisation, opération chirurgicale etc.