Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Bien vivre avec les animaux de compagnie

Comment assurer son animal de compagnie et les nouveaux animaux de compagnie ( NAC )



Souscrire une mutuelle ou une assurance pour un animal de compagnie n'est pas obligatoire. C’est toutefois recommandé si vous possédez un chien, un chat ou un Nouvel animal de compagnie (NAC). Faisons une distinction pour l'assurance responsabilité civile dédiée aux animaux considérés comme dangereux. Un tiers peut être mordu ou blessé par ces derniers. Dans ce cas, le propriétaire des chiens de catégorie 1 et 2 doit souscrire une assurance spécifique. Parmi les animaux de compagnie les plus adoptés en France, on compte aussi les oiseaux, les furets, les poissons, les rongeurs, etc.

Une mutuelle pour chien est une bonne idée pour prévoir et minimiser les dépenses de santé de votre animal de compagnie. Faites toutefois attention à bien choisir votre compagnie d’assurance en fonction des conditions d’éligibilité, comme l’âge du chien, sa race ou encore ses antécédents de santé. Certains assureurs exigent un bilan de santé préalable avant de proposer des forfaits pour les chiens, ce qui peut retarder les prises en charge. C’est particulièrement le cas s’il y a des délais de carence à respecter.

À première vue, cela peut sembler une dépense superflue, mais si l'on tient compte du coût d’une hospitalisation d’un chien pouvant aller jusqu’à 1000 euros, il est indéniable que l'assurance de ses animaux permet également d’alléger son budget. Si vous hésitez sur la mise en place d’une mutuelle pour votre animal de compagnie, lisez le guide suivant.

Offrir une bonne couverture santé à votre animal de compagnie
Une assurance pour animaux garantit une couverture des soins médicaux de votre animal. Cela peut englober la visite chez le vétérinaire, les rappels de vaccins, les soins en cas d’infections ou d’accidents. Trois avantages sont mis en avant : premièrement, le maître est protégé. Ensuite, l'animal est assuré, et enfin, l'investissement est rentabilisé en cas de pépin. L'animal peut être soigné sans se soucier de la dépense car les frais seront partiellement ou totalement pris en charge par la mutuelle.

Cette souscription est utile non seulement pour les petites interventions, mais aussi pour les pathologies chroniques des animaux qui nécessitent un traitement continu. Si la maladie chronique est apparue au cours de l’adhésion à la mutuelle, l'assureur n'a pas le droit de refuser le remboursement du coût du traitement. Il n’est pas dit qu’un animal doit tomber malade. Il peut vivre pendant une dizaine d’années sans avoir des soucis de santé, mais quand un problème survient, il serait alors difficile de se libérer seul des charges qui en résultent.

Avoir des dépenses santé allégées
Si votre chien aime se rouler dans l’herbe, courir après les moustiques, sauter en hauteur et s'est fracturé la patte, un scanner et un traitement lui seront alors impératifs, dont le coût peut s'élever jusqu’à 800 euros. Si l'animal n’est pas assuré, son propriétaire doit assumer seul cette somme. Or, les infections et les allergies chez les animaux domestiques sont nombreuses. Certains parasites comme la leishmaniose peuvent même contaminer le maître à l’occasion d’une griffure ou d’une écorchure si l’animal n’est pas traité. Par ailleurs, les caresses, les promenades, une bonne alimentation ne sont pas les seules exigences lors de l'adoption d'un chien ou d'un chat. Ces compagnons, idéaux pour une personne âgée ou une personne seule, ont aussi besoin de soins de santé.

Profiter de conseils avisés pour le bien-être de votre animal de compagnie
En accueillant un animal dans son foyer et dans son cœur, son propriétaire ne devrait pas négliger les besoins sanitaires de l’animal, tels que :

  • Les vaccinations
  • Le puçage
  • L’usage de vermifuge
  • La stérilisation
  • Les consultations chez le vétérinaire, etc.


Ne pas administrer des médicaments permettant à son chien ou à son chat de lutter contre les maladies et les infestations de parasites risque de compromettre sa santé à long terme. Et ceux qui ont déjà souscrit leur animal de compagnie auprès d’une mutuelle savent que parfois ces établissements en ligne offrent plus qu'une simple couverture. Certains proposent des conseils utiles pour soigner son chien ou son chat. D'autres assurent une prise en charge à 100% dans n'importe quelle situation. En cas de doute sur le choix de la mutuelle, privilégiez toujours l'utilisation d'un comparateur en ligne. Cet outil permet d’analyser, de mettre en concurrence plusieurs mutuelles et également de souscrire en ligne. Tout cela se fait gratuitement et sans engagement pour celui qui remplit les informations en ligne.

La souscription à une assurance pour animaux de compagnie varie en fonction de chaque compagnie d'assurance en ligne. Pour certaines, l’adhésion de son chat ou de son chien ne requiert pas d’examen médical. Il n'y a pas toujours une limite d’âge pour l'animal, et l’assurance peut lui offrir des garanties à vie. Ces avantages seront maintenus jusqu’à la mort de l'animal. La majorité des assurances prennent en charge les frais vétérinaires en cas d’accident, de blessure ou d’opération chirurgicale, selon la formule choisie et le budget du propriétaire. Le niveau de couverture peut varier entre 50% et 100% des frais de soins. Une prise en charge totale pourrait parfois nécessiter un paiement de prime plus élevé.

Protection pour son animal de compagnie
Lors de la souscription de l’assurance pour son animal, le propriétaire doit considérer plusieurs éléments tels que le budget qu'il peut allouer à cette opération, les besoins spécifiques de son animal, et la formule la plus adaptée pour son chat ou son chien. Une fois qu'il a déterminé les besoins de son animal, il peut utiliser un comparateur en ligne pour optimiser sa recherche d’assurance. Un devis gratuit peut être obtenu en remplissant un formulaire fournissant les informations suivantes :
  • L'âge de l'animal de compagnie
  • La race de l'animal
  • Le passé de santé de l’animal
  • Les informations concernant le propriétaire
Il existe deux principaux types d’assurance pour les animaux de compagnie. La première est l’assurance santé qui couvre les soins de l'animal.

Protection pour autrui
La deuxième est l'assurance de responsabilité civile qui protège le propriétaire. Cette dernière option est particulièrement recommandée pour les animaux considérés comme dangereux. Si l'animal s'échappe ou mord une personne, l’assurance peut intervenir. En général, les cotisations d'assurance, que ce soit pour l'assurance santé ou l'assurance responsabilité civile, ne dépassent pas une vingtaine d'euros par mois. Il existe même des assurances pour chats ou chiens à partir de 5 euros par mois. Lors de la sélection du contrat, il est essentiel de bien comprendre les avantages offerts.

La prise en charge et les exclusions
L'information concernant la prise en charge et les exclusions est souvent incluse dans le contrat d'assurance. Si les détails ne sont pas clairement indiqués, il est recommandé de consulter les conditions générales de vente. Ces documents peuvent être demandés gratuitement à l’assureur. Il est important de vérifier les maladies et les interventions non couvertes par l'assurance. Certaines assurances n'incluent pas des interventions comme la stérilisation ou la césarienne. Il est également crucial de noter que les animaux domestiques doivent avoir leurs vaccins à jour. L'omission d'une primo-vaccination pourrait entraîner l'exclusion de certaines maladies de la couverture. Si plusieurs assurances offrent des garanties similaires, le coût de la cotisation pourrait être un facteur décisif dans le choix de l'assurance.

Le délai de carence
Quelle est la durée pendant laquelle l'animal n'est pas couvert en cas de maladie ou d’accident après la signature du contrat? Ce délai, appelé délai de carence, est instauré par l'assureur pour s'assurer que l'animal n'est pas atteint d'une maladie chronique ou qu'il ne subit pas un accident juste après l'adhésion. Les frais vétérinaires pendant cette période ne sont pas remboursés.

Les franchises
Certains contrats incluent une franchise annuelle, généralement entre 75 euros et 150 euros par an. Cette somme est déduite une fois par an du premier remboursement pour les soins courants suite à une maladie ou un accident (opérations, radiographies, analyses, etc.). Pour éviter les mauvaises surprises, il est recommandé de lire attentivement les conditions de remboursement de la franchise et les types de soins couverts. Il est également important de comprendre le mode de remboursement - si celui-ci est annuel, par intervention, ou par maladie, et s’il est limité par un plafond annuel.

Le forfait de prévention
Certains contrats d'assurance incluent un forfait de prévention pour des actes tels que les analyses complémentaires, les radiographies, les scanners, etc. Ce forfait peut également couvrir des traitements tels que le détartrage ou le traitement antiparasitaire. Cette formule peut aussi être renouvelable chaque année. Une bonne compréhension de tous les avantages est recommandée pour obtenir un bon remboursement.

Le plafond de remboursement
Il est important de connaître la limite de prise en charge, même si ce plafond est rarement dépassé. Cette limite peut varier entre 1000 et 2000 euros selon les contrats. Certains actes coûteux pour les chiens et les chats peuvent avoir un plafond spécifique dans certaines assurances.

L’évolution du contrat
Le souscripteur devra également tenir compte des changements possibles du contrat au fil des années, tels que :
  • Une hausse de la prime d'assurance
  • Une baisse du plafond de remboursement
  • Un risque de résiliation du contrat lorsque l'animal atteint un certain âge
En effet, certaines compagnies d'assurance fixent une limite d’âge pour la souscription. Par exemple, elles peuvent refuser d'assurer un bouledogue français ou d'autres races de chiens de plus de 7 ans, les animaux étant souvent plus vulnérables aux maladies en vieillissant. Certaines compagnies d'assurance Un recours est donc possible dans ce cas. Par conséquent, il est conseillé de bien lire son contrat pour éviter ces mauvaises surprises.

L’assurance animal de compagnie, une nécessité
Pour terminer, il est important de souligner que l’assurance pour son animal de compagnie est devenue une nécessité. Non seulement, cela permet de couvrir les dépenses liées aux soins vétérinaires qui peuvent parfois être coûteux, mais cela garantit aussi le bien-être de l’animal. Les animaux domestiques font partie de la famille et leur santé est aussi importante que celle des membres de la famille.


Il est important de noter que non seulement un animal peut être consulté par un vétérinaire, mais il peut également être assuré par une compagnie d'assurance. Cela concerne une large variété d'animaux, allant des poissons rouges et perroquets jusqu'aux chevaux. Selon l'animal et la formule choisie, diverses garanties peuvent être incluses, comme l'assurance en cas de décès, la garantie en cas de perte ou de chute. Dans ces derniers cas, le propriétaire reçoit une indemnité si l'animal est victime d'un accident. Si l'animal est perdu, l'assurance peut participer à sa recherche, et si malheureusement il décède, elle peut prendre en charge son inhumation.

Par ailleurs, les assurances pour animaux de compagnie proposent généralement trois formules de garantie : la formule essentielle de base, la formule intermédiaire et la formule tout confort. Les deux premières formules couvrent les soins de routine les plus fréquents, avec une prise en charge variant de 50 à 80%. La troisième formule offre une couverture plus étendue avec une prise en charge pouvant atteindre 100%. Comme on pourrait s'y attendre, plus la cotisation est élevée, plus les garanties sont vastes. Il revient au propriétaire de déterminer la formule la plus adaptée à la santé de son animal et à ses ressources financières. Quelle que soit la formule de base choisie, des options supplémentaires peuvent y être ajoutées, comme une franchise, un forfait de prévention, etc.

Lors d’une visite chez le vétérinaire, le propriétaire doit avancer les frais pour régler le professionnel. En effet, le système de tiers payant n'est pas généralement appliqué pour les soins vétérinaires, bien que des essais pour sa mise en place soient en cours.
Que doit-on faire pour obtenir un remboursement des soins vétérinaires ?
Après avoir réglé les frais vétérinaires, le propriétaire doit demander au praticien de remplir une feuille de soins. Cette feuille énumère les traitements administrés à l’animal. De plus, il faut également récupérer les factures des soins, car elles seront nécessaires pour le remboursement par l’assurance. Enfin, il faut envoyer la facture et la feuille de soins à l’assureur. L'envoi des documents doit se faire dans le délai indiqué dans le contrat. Il est important d'envoyer les documents originaux, les photocopies ou les scans ne sont généralement pas acceptés. Le propriétaire doit également inclure dans la demande de remboursement les références de l’animal, y compris son nom et son numéro d’assuré. Cela permettra à l’assureur de trouver plus facilement le dossier de l’animal.

Combien de temps faut-il attendre pour le remboursement ?
La durée de traitement des dossiers varie mais généralement quelques jours sont nécessaires pour l’étude et le remboursement des soins. L'assureur peut envoyer un décompte au souscripteur pour lui indiquer le montant à rembourser. Puis, ce montant sera transféré sur le compte bancaire du souscripteur. Il faut se rappeler que le montant remboursé dépend du taux de remboursement, du type de soin prodigué, du contrat d’assurance et de la formule choisie. Une assurance plus chère peut proposer un remboursement intégral.

Afin de choisir l'assurance la plus adaptée à ses besoins, il peut être utile de faire appel à un comparateur de mutuelles. Une fois le formulaire rempli, plusieurs propositions seront envoyées au futur souscripteur. Ces offres sont basées sur les informations qu'il a fournies. Si les résultats ne sont pas satisfaisants, il peut modifier les données pour trouver l'assurance la plus adaptée à son animal. Ensuite, il doit demander un devis à la mutuelle de son choix. Il ne sera engagé que lors de la signature du contrat.

Une assurance pour animal de compagnie est-elle vraiment intéressante ?
L'avantage de souscrire à une assurance pour animal de compagnie est que la cotisation peut être relativement faible par rapport aux frais remboursés. En moyenne, pour la cotisation la moins chère, cela peut revenir à 60 euros par an. Si des remboursements sont perçus tout au long de l'année, l'investissement peut s'avérer rentable. Même s'il existe un plafond de remboursement, on peut tout de même recevoir plusieurs centaines d'euros. Il faut également prendre en compte le fait que les frais de traitement pour un chat ou un chien peuvent rapidement s'accumuler. Pour les ménages ou les personnes avec un budget limité, les frais de santé d'un animal peuvent être une charge significative. Grâce à l'assurance, on peut réaliser des économies sur les frais de santé de son animal. En France, les animaux de compagnie sont divers et variés. Au-delà des choix classiques comme les chiens et les chats, certains propriétaires font preuve de plus d’originalité, optant pour les NAC, ou Nouveaux Animaux de Compagnie. Quels sont-ils ?

Diverses espèces animales
Les NAC regroupent une variété d’espèces animales. Ce sont entre autres les :
  • Rongeurs
  • Reptiles, dont les lézards et les serpents
  • Insectes
  • Arthropodes
  • Crustacés
  • Mollusques
  • Amphibiens
  • Gallinacés
  • Oiseaux exotiques
  • Poissons exotiques
  • Furets
  • Tortues exotiques.
Cependant, l'affirmation que les NAC regroupent 16 espèces est incorrecte. Les NAC désignent toutes les espèces animales de compagnie qui ne sont ni des chiens, ni des chats. Il est important de noter que certains NAC nécessitent des autorisations spécifiques pour être détenus.

Une adoption pas si facile
Pour simplifier, les NAC sont des animaux souvent considérés comme exotiques que vous pouvez adopter et élever chez vous. Cependant, certains peuvent être dangereux ou nécessiter des soins spécifiques. Il faut parfois un permis pour détenir certains de ces animaux et une formation spécifique peut être requise pour leur prise en charge. C'est le cas par exemple des reptiles, des araignées ou encore des scorpions. Certaines espèces sont même interdites en France. Il est donc recommandé de se renseigner auprès des professionnels avant de signer l’acte d’adoption. L'assistance d'un vétérinaire NAC est également conseillée pour le suivi de la santé de votre animal.

Une tendance grandissante
En France, les NAC sont de plus en plus populaires. Les gallinacés sont de plus en plus présents dans les foyers français, les poissons rouges restent une option populaire, et les rongeurs sont de plus en plus appréciés. Cependant, il est inexact de dire qu'ils sont plus populaires que les chiens ou les chats. Ces animaux de compagnie ont l’avantage d'exiger souvent moins d'entretien, de soin et d’équipement que les chiens ou les chats. Leur coût d'entretien est également généralement plus faible.
Quels sont les risques en courus pour l’abandon d’un chien ou d’un chat ?

L’abandon d’un chien ou d’un chat est un fléau qui sévit notamment pendant l’été. Selon les estimations, le nombre de chiens et chats abandonnés atteint 60 000 chaque année.

Voir plus
Faut-il faire identifier obligatoirement son chat ou pas ?

Le fait d’identifier un animal représente plus de sécurité pour son propriétaire. En effet, en cas de disparition, d’accident, de vol ou de fugue, il est plus facile de retrouver son chien ou son chat.

Voir plus
Un chien qui chevauche est-il dominant ?

Le chevauchement est un comportement canin qui ennuie les propriétaires. La plupart mettent cet acte sur le compte d’une pulsion sexuelle commune à tous les mammifères.

Voir plus
Les 10 meilleures raisons pour avoir un chien

C’est prouvé scientifiquement que passer une trentaine de minutes avec votre chien augmente le taux de dopamine et de sérotonine dans votre cerveau. Ces animaux vous rendent heureux.

Voir plus
Pourquoi mon chat pétrit et malaxe avec ses pattes ?

Le pétrissage ou le malaxage est-il normal chez le chat ? Quelles sont les causes de ces mouvements ? L’intervention d’un vétérinaire est-il nécessaire si l’animal fait des dégâts ?

Voir plus
Quelques records remarquables autour des chiens

Certains chiens ont un gabarit impressionnant tandis que d’autres détiennent le record du monde des chiens les plus véloces.

Voir plus
Que doit-on faire si son chien a mordu quelqu’un ?

Adopter un chien demande une réflexion sérieuse, compte tenu de leur comportement parfois imprévisible. Face à une morsure, le propriétaire doit assumer ses responsabilités.

Voir plus
Est-il utile de castrer définitivement son chien ?

63 % des chiennes et 39 % des chiens font l’objet d’une stérilisation en France. Les chiens obsessionnels ou les nombreuses portées figurent parmi les raisons pour lesquelles leurs propriétaires choisissent de castrer leur chien.

Voir plus
Quelles sont les différences entre un chien bâtard et un corniaud ?

Avant d’adopter un chien, il est peut-être nécessaire de s’informer s’il s’agit d’un chien bâtard, un chien croisé ou un chien corniaud.

Voir plus