Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Les assurances pour les Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC)

Avoir les Nouveaux Animaux de Compagnie dans les foyers est de plus en plus courant actuellement en France. En effet, on compte de nos jours plus de 4 millions de ces animaux qui sont classés dans cette catégorie de NAC. En effet, les hamsters, les furets et même des reptiles sont entrés dans les foyers français en tant qu’animaux de compagnie, à coté des habituels chiens et chats. Ces NAC y vivent en parfaite harmonie, mais leur présence soulève de nombreuses questions comme celle qui concerne leur assurance maladie.

Avec la tendance à la hausse du nombre des NAC adoptés comme animaux de compagnie, les compagnies d’assurances ont diversifié leurs offres en matière de couverture santé. Ces NAC font l’objet d’une attention particulière de la part de ces établissements d’assurances qui ont élaboré des garanties destinées aux NAC. Ces garanties se rapprochent de celles destinées aux chiens ou chats. Ainsi, l’assurance santé pourrait être effective aussi bien pour un chien ou chat que pour un furet par exemple. Le furet étant un animal de compagnie très courant en France après le chien et le chat, les compagnies d’assurances ont opté pour une facilitation des procédures de souscription à des garanties semblables. Toutefois, l’animal doit impérativement être marqué au moyen d’une puce, vacciné et enregistré. Ce sont des conditions préalables pour souscrire à une assurance maladie pour NAC.

Comme cité auparavant, la catégorie des NAC regroupe diverses espèces d’animaux tels que l’hamster, l’iguane, le lapin ou d’autres rongeurs…. Les compagnies d’assurance ont élaboré divers types de contrat pour chaque espèce de NAC. Pour certains types d’animaux, le contrat d’assurance maladie animaux ne prend pas en compte des justificatifs trop compliqués. C’est le cas par exemple des rongeurs et des lapins qui n’auront besoin que d’un certificat de vaccination. Le coût de la souscription à une assurance maladie varie également selon la taille de l’animal à assurer. Pour les animaux de petite taille par exemple, les cotisations mensuelles ne coûtent qu’environ 5 euros par mois. Ces dispositions ont été mises en place afin de faciliter la souscription des NAC. Certaines assurances maladies préfèrent encore ne pas adhérer à ces nouvelles démarches. Ce qui explique la moindre importance des garanties spécifiques aux NAC. La raison de cette réticence est basée sur la présumée dangerosité de certains NAC comme les serpents ou d’autres reptiles.

Les dépenses de santé pour les furets ou les autres NAC sont pareilles que pour les chiens et les chats en tant qu’animaux de compagnie. Ils ont autant besoin de consultation, de traitements ou d’opérations chirurgicales en cas de maladie ou d’accident. C’est pour ces raisons que certaines assurances maladies pour animaux ont mis sur le marché des garanties similaires à celles pour les chiens et les chats. Une assurance maladie animaux qui couvre les frais de vaccination, les frais de consultation et les interventions chirurgicales.

Le terme NAC est un concept né vers les années 1980. Actuellement, plus de 4 millions de foyers français disposent de NAC chez eux. Selon les informations recueillies, les furets sont les plus prisés, sans négliger les perroquets, les araignées, les lapins, les serpents, et tant d’autres espèces. Parmi les NAC, il y a les espèces autorisées et les espèces particulières.

Les espèces autorisées doivent faire l’objet d’une demande de certificat de capacité, lequel est délivré par l’administration compétente. Le foyer qui veut avoir un NAC chez soi doit être préalablement autorisé, que ce soit un carnivore, un rongeur, un primate, un reptile, un lézard, un insecte, un crustacé, un amphibien, un arthropode, un oiseau, un poisson, un gallinacé ou un mollusque. L’assurance Santé NAC n’est pas obligatoire, mais le propriétaire a intérêt à souscrire pour éviter les frais onéreux en cas d’incident de toutes sortes, en cas de dommage à autrui causé par le NAC, etc.

Il y a également les espèces particulières d’animaux que les particuliers n’ont pas le droit de détenir chez eux, comme les animaux qui appartiennent à la catégorie des espèces dangereuses et celles qui appartiennent à la catégorie des espèces protégées dont seuls les établissements d’élevage sont habilités à les garder.

En ce qui concerne l’assurance NAC, c’est effectivement une part de marché supplémentaire et non négligeable pour les assureurs. Plusieurs sont les compagnies d’assurance santé animale qui proposent des contrats spécialement appropriés aux NAC. Pour certaines espèces, il y a des clauses spécifiques, par exemple, pour les araignées, les serpents, les iguanes, etc. Le propriétaire doit se présenter chez l’assureur avec l’autorisation ou certificat délivré par l’administration. En tout cas, il doit se renseigner sur la formule adéquate, en faisant une simulation en ligne, une simulation d’assurance NAC. En retour, plusieurs compagnies sont susceptibles de proposer des offres. Effectivement, le marché de l’assurance destinée aux animaux de compagnie est voué à une croissance exponentielle.