Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chien : les colites

La colite est l’une des infections les plus courantes chez les animaux domestiques, elle touche surtout les petits chiens ou les chiots. Cette inflammation du côlon pourrait engendrer une diarrhée. Si elle n’est pas traitée à temps, il se peut que l’état de l’animal s’aggrave rapidement et cela pourrait lui être fatal. C’est dans ce sens qu’il s’avère judicieux de prendre cette infection très au sérieux. Alors, comment reconnaître qu’un chien souffre de colite ? Quelles en sont les causes ? Comment la prévenir ? Comment peut-on la traiter convenablement ? Les quelques lignes suivantes donneront plus de détails à ces propos.

La colite fait partie des maladies inflammatoires de l’intestin chez un chien. Ses causes peuvent être nombreuses et en voici les plus fréquentes.
La colite peut venir d’un parasite. Plus particulièrement, il existe des vers digestifs entre autres les ankylostomes, les giardia ou les trichures qui entraînent l’irritation du côlon ou de l’intestin du chien. La colite peut également être d’origine bactérienne. Les bactéries comme les Salmonellas et les Campulabacters sont les principales sources de colite.
La colite peut aussi être d’origine alimentaire. Si l’animal a tendance à manger des herbes, il se peut qu’il n’arrive pas à les digérer. Ceci peut alors provoquer l’irritation des fibres, source d’une colite aigue. Les MII ou Maladies Inflammatoires de l’Intestin sont aussi sources de colite. Plus précisément, sa paroi intestinale est enflammée par les cellules de protection de son corps.
Il y a également des colites qui sont d’origine comportementale ou neurologique. Les chiens souvent confrontés à des stress intenses sont susceptibles de souffrir d’un Syndrome du côlon irritable. Son anxiété vient après des voyages ou des orages par exemple. Enfin, la colite peut survenir après que l’animal à quatre pattes à manger un rongeur empoisonné. En effet, le poison administré par ce dernier entraîne chez le chien, à son tour, une diarrhée sanglante qui pourrait lui être fatale.
Si les colites aiguës sont souvent d’origine parasitaire, les colites chroniques quant à elles sont d’origine allergie alimentaire ou de maladies immunitaires dont les MICI ou maladies inflammatoires chroniques de l’intestin. En outre, une occlusion intestinale partielle entraine aussi une colite. Cela se produit généralement quand l’animal a avalé des corps étrangers ou en cas d’une intussusception digestive. En d’autres termes, ses anses intestinales entrent les unes dans les autres et provoquent par la suite des infections au niveau de son intestin.
Il convient également de noter que, dans des cas rares, la pancréatite, le cancer du côlon ou la gastro-entérite hémorragique peuvent causer la colite chez un toutou.

En principe, les signes d’une colite diffèrent d’un chien à un autre et d’une race à une autre. Cependant dans la majorité des cas, la colite se fait remarquée par la diarrhée. Mais il se peut également que l’animal soit constipé. Un animal de compagnie qui en souffre peut avoir envie de déféquer pourtant, il n’arrive à évacuer que de petites quantités de selles. Certaines fois, elles peuvent être imprégnées de sang ou de mucus. Il perd du poids considérablement et commence à se sentir de plus en plus fatigué. Il s’affaiblit par la suite.
Sachez que votre animal de compagnie ressent de la douleur au niveau de son abdomen et ce, surtout lorsqu’il est entrain de déféquer. Il n’en trouve plus d’appétit et on constate qu’il a fréquemment envie de vomir.
Comme les symptômes d’une colite peuvent se confondre à des signes d’autres maladies, il s’avère important de consulter un vétérinaire en cas de diarrhée ou dès que le comportement du chien semble changer. Pour le diagnostiquer, il se peut que le vétérinaire choisisse d’opter pour des examens microscopiques de selles, une radiographie abdominale, une échographie ou encore pour une biopsie intestinale.

Le traitement d’une colite dépend de différents facteurs. Entre autres, il dépend du type de la colite : colite aigue ou colite chronique. Si le premier type ne dure que quelques jours, le second peut se prolonger durant des mois. Il dépend également des causes et des symptômes de la maladie chez l’animal. Ainsi, si elle est d’origine parasitaire, il est probable que le vétérinaire préconise des antiparasitaires adaptées. Si elle vient d’une infection bactérienne, le recours à un traitement par antibiotique sera proposé.
En présence d’une inflammation importante, un pansement intestinal comme le kaomycine peut soulager la douleur de l’animal concerné. En cas de colite d’origine allergie alimentaire, il est incontestable de changer le régime alimentaire du chien. En supprimant l’allergène par le changement de diète de l’animal de compagnie, son propriétaire peut éradiquer les réactions allergiques tout en améliorant la colite. Un jeun de 12 à 24 heures est également à respecter. Ceci est d’une importance capitale pour que le côlon de l’animal puisse se reposer un peu avant qu’il se remettre à nouveau en action.
Au cas où le toutou a digéré un autre animal empoisonné, il se peut que le vétérinaire prescrive une antipoison hotline. Lui faire administrer un charbon actif est aussi efficace. Mais, dès qu’on s’aperçoit qu’il a ingéré du poison, il serait préférable de trouver une solution pour qu’il vomisse rapidement afin de limiter le dégât de celui-ci.
En cas de colite intense, surtout si elle vient d’un corps étranger, autrement dit, s’il a avalé des bouts de métal ou de verre, il se peut que la seule issue soit le traitement chirurgical. Il est d’ailleurs à préciser que dans une telle situation, rien ne sert de perdre du temps à attendre une occasion pour l’opérer. En effet, cela risque de compliquer davantage le cadre clinique.
Quoi qu’il en soit, il faut toujours donner fréquemment de l’eau à un chien souffrant de colite puisqu’il en perd beaucoup à cause de la diarrhée. Faute de quoi, son corps pourrait se déshydrater rapidement. Ceci induirait à d’autres problèmes beaucoup plus graves.

Afin d’arriver à prévenir l’arrivée d’une colite chez un animal de compagnie, il s’avère d’une importance capitale de bien choisir les aliments qu’on lui donne quotidiennement. Il est alors déconseillé de lui donner les restes de table des hommes. En effet, il se peut qu’il n’arrive pas à les digérer convenablement. Dans les pires des cas, cela entraînerait l’irritation de son intestin.
Il est donc d’une importance capitale de revoir l’alimentation du chien. Il faut éviter de lui donner des aliments riches en lipides. Il faut également éliminer le maïs, le soja ainsi que le blé puisqu’ils ne sont pas facile à digérer et entraînent des gaz au niveau de l’intestin de l’animal. Le fait de lui privé des aliments épicés est aussi une prévention à ne pas négliger pour lutter contre la colite.
En bref, il ne faut alimenter un chien qu’avec des nutritions de haute qualité plus exactement des aliments premium pour chien. Il faut respecter le rappel des vermifuges étant donné que la majorité des chiens souffrant de colite présentent des parasites au niveau de son tube digestif. En outre, il est important de bien ranger tout ce qui pourrait être toxique à un animal de compagnie. Citons entre autres les insecticides ou les produits de vaisselles.