Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chien : Que faire en cas d’anorexie chez son chien ?

Chez un chien, l’anorexie se définit comme une perte d’appétit. Elle empêche une boule de poils de se nourrir convenablement. Seulement, elle peut engendrer différentes maladies voire être mortelle si elle n’est pas traitée à temps. Mais quels sont les types d’anorexies ? Quelles en sont les causes chez un toutou ? Comment diagnostiquer une anorexie chez un chien ? Comment réagir face à cela et quel type de traitement pour résoudre le problème de perte d’appétit chez un chien ? Voyons les détails à travers les paragraphes suivants.

Quand un chien devient tout maigre et refuse de manger, quel que soit le type de nourriture qu’on lui propose, on dit qu’il est anorexique. Il est possible de recenser trois sortes d’anorexie chez les animaux à quatre pattes à savoir : l’anorexie primitive, l’anorexie secondaire et la pseudo-anorexie.

  • L’anorexie primitive est le type qui affecte le plus souvent la majorité des chiens. Elle vient d’un stress, d’une anxiété ou encore d’un trouble du comportement alimentaire. L’animal perd alors son appétit après un événement ou encore un grand changement dans son quotidien. Cela peut s’agir de l’arrivée d’un nouvel animal domestique à la maison, d’un déménagement ou encore la perte d’un être cher à ses yeux. Plus exactement, une fois que le centre de la faim se trouvant dans le cerveau du chien est inhibé ou si son centre de la satiété est stimulé, le chien ne veut plus manger. C’est dans ce cas qu’on parle d’anorexie primitive chez un toutou.
  • L’anorexie secondaire est une perte d’appétit qui vient d’un problème de santé de la boule de poils. Elle est caractérisée par l’existence de lésions du système nerveux de la boule de poils. Ce sont surtout la fièvre, le diabète sucré, le cancer ainsi que tant d’autres douleurs qui sont les plus souvent sources d’anorexie secondaire chez un toutou.
  • Quant à la pseudo-anorexie, elle se tient lieu quand l’animal ne mange pas vu que quelque chose lui empêche de se nourrir avec aisance. Plus exactement, cela vient lorsqu’il ressent une gêne au niveau de sa gueule, qu’il s’agit d’un tartre, d’une lésion interne ou tout simplement d’un problème de dentition surtout chez les chiots. En d’autres termes, en cas de pseudo-anorexie, le chien ne parvient pas à manger même s’il a faim.

Il est possible de recenser différentes causes de l’anorexie chez un animal de compagnie. Entre autres, elle peut venir de plusieurs troubles de la prise alimentaire résultant d’une affection douloureuse de sa gueule, de son pharynx ou encore de son œsophage. Cette perte d’appétit peut également venir d’une fièvre qui a persisté. Il se pourrait aussi qu’un chien devienne anorexique quand une substance anormale qui est produite par son organisme affecte son centre cérébral de la faim. A part cela, plusieurs maladies infectieuses qui sont principalement dues à une transmission de bactérie, d’un parasite, d’un champignon ou encore d’un virus engendrent également une anorexie chez un animal à quatre pattes.

 Un dysfonctionnement du foie, connu sous le nom d’insuffisance hépatique, peut par ailleurs provoquer une perte d’appétit chez un toutou. Certaines maladies métaboliques qui viennent d’une diminution de la concentration de potassium ou de l’augmentation du taux de calcium dans le sang de l’animal risquent également d’induire une anorexie. En outre, une occlusion intestinale qui est une source de perturbation mécanique du transit digestif empêche le chien à vouloir manger. Cela vient après qu’il ait avalé un corps étranger, le plus souvent un petit os pointu, une balle ou encore une ficelle. Bref, l’anorexie peut avoir différentes origines. C’est dans ce sens qu’il s’avère d’une importance capitale de faire appel à un vétérinaire pour qu’il procède à un diagnostic permettant de détecter sa vraie cause.

Afin de diagnostiquer convenablement l’anorexie chez un chien, le vétérinaire procède en premier temps à la consultation proprement dite de l’animal. L’objectif est alors de se renseigner sur l’alimentation, le mode de vie ainsi que les précédents problèmes de santé du toutou. Ensuite, il se pourrait que le spécialiste de santé entame des examens. Les plus usuels sont les palpitations, l’inspection de la bouche. Il procède aussi à la prise de température. Ils sont en principe suivis d’analyses. Selon le cas du chien, il se pourrait que le vétérinaire choisisse une analyse de sang, d’urine ou parfois, une radiographie, une endoscopie voire une échographie. À titre de remarque, il est probable que toutes ces analyses soient nécessaires pour identifier l’origine de l’anorexie. Ce n’est qu’une fois sûre de la source de l’anorexie de l’animal que le vétérinaire peut proposer le traitement adapté à un tel ou tel chien anorexique. Selon le cas, il se pourrait que des mesures correctives doivent être apportées pour résoudre le problème de perte d’appétit chez un toutou.

Le traitement d’une anorexie chez un toutou dépend surtout de son origine. En effet, rien ne sert à donner des médicaments à l’animal si l’anorexie vient d’un trouble comportemental. Dans un tel cas, le vétérinaire donnera tout simplement quelques conseils permettant de modifier l’alimentation, l’environnement ou le ressenti du chien. Le plus important consiste alors à trouver une solution pour que le chien mange dans le calme. Parfois, il suffit tout simplement d’arrêter de lui donner des friandises, c’est le cas de chien dont la famille d’accueil en consomme énormément. Certaines fois, mieux vaut aussi modifier les fréquences du repas de la boule de poils. L’idéal est de repartir son repas quotidien en deux et lui donner le matin et le soir. D’ailleurs, il est conseillé de laisser la nourriture à sa disposition durant environ 5 minutes, puis de lui retirer. Le maitre ne doit plus lui en redonner dans la journée en dehors de ces deux repas. Un tel rythme strict devrait le forcer à s’alimenter normalement. En cas d’anorexie suite à un changement d’alimentation, il est important de lui offrir une alimentation beaucoup plus appétissante dans un certain temps. À titre de remarque, une fois que l’animal retrouve son appétit, il faut revenir petit à petit à sa nourriture habituelle afin que le chien ne s’habitue pas aux délicieux repas.

Un menu spécial sera élaboré par le vétérinaire pour soigner le problème de perte d’appétit d’un chien. Par contre, si les examens ont révélé que l’anorexie d’un chien vient d’un problème de santé ou plus exactement d’une maladie, le spécialiste en santé animal prescrira des médicaments adéquats. Parfois, il prescrit des vitamines, des oligo-éléments ou d’autres médicaments qui stimulent l’appétit du chien. Dans la majorité des cas, le vétérinaire propose un traitement symptomatique afin que les symptômes ne reprennent plus surface plus tard. Il se pourrait cependant, qu’un traitement par médicament ne soit pas suffisant pour traiter une anorexie chez un chien. En effet, si l’animal a ingéré un corps étranger qui reste bloquer dans son corps, seule la chirurgie peut le sauver. Outre l’hospitalisation de l’animal, il se pourrait qu’il soit maintenu sous perfusion ou qu’une alimentation par sonde buccale voire par naso-oesophagienne soit indispensable.