Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chiens : les maladies cardiaques

On peut recenser un grand nombre de maladies cardiaques chez les animaux à quatre pattes y compris les chiens. Si on n’en prend pas soin rapidement, elles peuvent amener l’animal à un état grave voire lui être fatal. Mais quelles sont les maladies cardiaques qui touchent le plus un chien ? Quelles pourraient être leurs causes et comment les traiter ? Y a-t-il des symptômes permettant de reconnaître les maladies cardiaques d’un chien? Afin d’avoir d’amples informations relatives aux maladies cardiaques d’un toutou, suivez les quelques lignes suivantes.

Il s’avère d’une importance capitale de reconnaître les divers signes permettant de reconnaître une maladie cardiaque afin qu’on puisse la traiter convenablement et rapidement. Tout d’abord, il est à noter que les maladies cardiaques peuvent toucher la majorité des chiens notamment les chiens de race ou encore les petits chiens. Elles touchent surtout les chiens âgés et ceux qui présentent un patrimoine génétique avec un antécédent cardiaque.
En principe, il est possible de distinguer un grand nombre de signes permettant de savoir si un animal de compagnie souffre ou non d’un problème cardiaque. Entre autres, un chien souffrant d’une maladie cardiaque à un problème de battements du cœur. Plus exactement, le rythme de ses battements cardiaques devient irrégulier. Il peut être beaucoup plus rapide ou encore très lente par rapport à celui d’un chien normal. On parle dans ces cas d’arythmie.
Un autre signe le plus courant est la toux. En effet, un toutou ayant un problème respiratoire à cause d’une maladie cardiaque tousse fréquemment. Amis à part cela, une boule de poils qui souffre d’une maladie de cœur ne supporte pas les exercices physiques qui nécessitent autant d’efforts et il refuse d’obéir à son maitre en choisissant de se coucher au lieu de s’exercer. Si on lui force à le faire, il se peut qu’il s’évanouisse. Ainsi, si on remarque qu’un chien a du mal à faire des exercices physiques qu’il a arrivé à réaliser sans problème auparavant, il se peut alors qu’il souffre d’une maladie cardiaque.
Il convient également de noter que les vomissements fréquents sont des signes qui pourraient indiquer une maladie cardiaque. Cependant, on peut recenser mille et une maladies provoquant des vomissements, ainsi n’est pas un signe particulier donc à ne pas considérer qu’en l’associant avec les autres signes ci-dessus. Enfin, étant donné que cette maladie lui provoque un état d’inconfort, il se peut l’animal de compagnie s’affaiblisse petit à petit. Il peut même devenir léthargique. Certains chiens souffrant d’une affection cardiaque perdent de poids et d’appétit. On peut constater aussi que leurs muqueuses deviennent très pâles. La présence de vertiges ou encore de syncopes peut également conduire à penser que l’animal de compagnie présente des signes de maladie cardiaque.

Comme on ne peut pas confirmer une maladie cardiaque à partir des symptômes qui pourraient se confondre avec les signes d’autres maladies, il serait beaucoup plus important de consulter un vétérinaire pour faire un diagnostic complet. Pour cela, le vétérinaire pourrait recourir à un ou plusieurs examens cliniques. Il se peut par exemple qu’il procède à une auscultation du cœur du chien. De cette manière, il vérifiera le souffle cardiaque du sujet et cet examen lui permet également de connaître si ce dernier a un problème d’arythmies.
Certaines fois, il recourt à l’électrocardiogramme pour étudier les arythmies d’un chien. Il se peut aussi que le vétérinaire réalise une radiographie pour vérifier la présence ou non d’un œdème pulmonaire ou d’importante dilation vasculaire. Des examens beaucoup plus sérieux sont également à prévoir pour diagnostiquer des maladies cardiaques comme l’échographie. Cette dernière permet de voir de près toute structure intracardiaque de l’animal. Elle est aussi importante pour suivre l’évolution d’une maladie cardiaque. Il existe d’ailleurs une échographie permettant de vérifier les flux sanguins d’un chien. On l’appelle ainsi une « échographie Doppler ». Par cet examen, on peut évaluer la durée, la vitesse voire les turbulences des flux sanguins à l’intérieur du cœur d’une boule de poils.

On peut détecter deux maladies cardiaques qui touchent les plus couramment les chiens. D’une part, la cardiomyopathie connue sous le signe « DCM ». Il s’agit d’une affection cardiaque qui affecte surtout les chiens de grandes races notamment les Dogues Allemand, les Dobermans, les Rottweiler, les Terre Neuve ou encore les Irish Wolfhund. Les chiens touchés ont des cavités cardiaques dilatées et leurs parois du myocarde s’amincissent.
La DCI provoque une insuffisance rénale qui pourrait induire le décès prématuré de l’animal si elle n’est pas traitée à temps. D’une part, une des maladies cardiaques les plus fréquentes chez un chien est la Maladie Valvulaire Dégénérative Mitrale ou « MVD ». En effet, elle représente 75% jusqu’à 80% des maladies cardiaques des animaux de compagnie. Si la cardiomyopathie dilatée touche surtout les chiens de grande race, la maladie valvulaire dégénérative mitrale quant à elle, affecte d’autant plus chiens de petite taille surtout les Teckel et les Cavaliers King. Plus exactement, elle touche dans la majorité des cas les chiens de 5 ans environ et ayant au moins 15 kg.
La « MVD » affecte la valvule mitrale du chien sur la partie gauche de son cœur entre son ventricule et son oreillette. La maladie valvulaire dégénérative mitrale entraîne l’épaississement de sa valvule. De ce fait, elle n’est plus élastique et n’arrive plus à se fermer étanchement provoquant ainsi des flux sanguins dans son cœur. On parle dans ce cas de régurgitation mitrale. En cas de non traitement, cette maladie cardiaque pourrait engendrer des œdèmes pulmonaires ou d’autres complications beaucoup plus importantes.

Il n’est pas aussi facile de traiter une maladie cardiaque chez un animal de compagnie. Mais en principe, un traitement à base de médicaments sera préconisé par un vétérinaire. Dans un premier temps, il vise à soulager le travail du cœur de l’animal dans le but de prolonger le plus que possible son espérance de vie.
Si le spécialiste affirme que le toutou souffre d’une maladie valvulaire dégénérative mitrale, il préconise alors les médicaments en fonction de la phase de la maladie cardiaque du chien. Plus concrètement, s’il souffre d’une maladie cardiaque de phase compensatoire, un traitement à renouveler à suivre sans rupture. Cela peut durer soit tous les 6 mois, soit tous les ans. Par contre, si l’animal de compagnie présente des signes indiquant la maladie cardiaque, il est en phase décompensée. Dans ce cas, le traitement devient indispensable et ce, à vie. Il est à noter qu’aucun traitement curatif ne peut soigner une maladie cardiaque surtout s’il s’agit d’une Cardiomyopathie.
Le traitement vise seulement à améliorer le confort de vie du chien et à augmenter son espérance de vie. Des supplémentations en taurine peuvent également être préconisé pour aider l’animal se sentir dans sa peau. Sinon, en cas de maladie valvulaire dégénérative mitrale, il est tout à fait possible de recourir à la chirurgie. Elle est efficace pour resserrer la valvule mitrale du chien. Il est toutefois à noter que cette opération demande une capacité optimale du vétérinaire mais une fois réussie, elle permet une guérison totale de l’animal à quatre pattes.