Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Comment faire la cicatrisation de plaies de son chat ?

Les études ont montré que la cicatrisation de plaies d’un chat est plus lente que celle d’un chien et des complications pourraient survenir en fonction de leur localisation et de leur origine. En effet, si la blessure provient d’une fracture, d’un accident entraînant une perte de conscience ou si elle mesure plus de 1 cm, il convient de consulter rapidement un vétérinaire d’où l’importance d’une mutuelle pour chat. Ce dernier évaluera si l’infection affecte d’autres organes. Mais s’il s’agit d’une éraflure ou d’une écorchure peu grave ne nécessitant pas de points de suture, vous pouvez la traiter chez vous sans craindre les séquelles. Pour vous aider à comprendre comment se fait la cicatrisation de plaies chez un chat, nous allons voir les points essentiels à savoir sur les blessures ou morsures de votre boule de poils ainsi que les premiers gestes à faire.

Avant d’ouvrir votre boîte à pharmacie, vous devez d’abord tenir compte de l’état de santé de votre chat et de la nature de la blessure. En effet, une plaie peut être superficielle ou profonde. De plus, le chaton ou un matou en bonne santé guérit plus vite qu’un chat âgé ou souffrant. Ainsi, si la plaie n’est pas pénétrante et il n’y a pas de rougeur ni de pus dans la zone aux alentours et si l’animal n’est pas souffrant, vous pouvez traiter la plaie par vous-même. Commencez par couper les poils autour de la blessure, puis rincez la plaie avec une compresse imbibée de sérum physiologique pour enlever les corps étrangers. Utilisez ensuite un désinfectant iodé avant de recouvrir la zone blessée avec un pansement pas trop serré. Le pansement doit être propre et sec et changé autant que nécessaire pour faciliter la formation de croûte et la cicatrisation. Si le chat montre des signes de douleurs après le pansement, vous devez tout de même l’amener chez le vétérinaire.

Remarque : si la plaie est assez étendue, vous devez utiliser plusieurs compresses et une bande protectrice pour empêcher le chat de retirer le bandage. Si le chat ne se laisse pas aussi faire, vous devez mettre une cache autour du museau de l’animal pour qu’il ne vous morde pas. Vous pouvez également utiliser un pantalon enfant que vous avez préalablement troué pour faire passer la queue de l’animal.

Par contre, si la plaie est très souillée, profonde ou si elle est causée par un traumatisme grave ou elle fait suite à d’autres lésions, l’intervention d’un médecin des animaux est nécessaire. Une blessure sur le cou, la face, le thorax, le crâne et une plaie causant la boiterie de l’animal ne doivent pas également être traité à domicile. Tout comme la plaie survenant à la suite d’une bagarre d’animaux ou celle causée par un couteau ou une arme à feu. Si l’animal émit des gémissements ou s’il a l’air très fatigué, vous ferez mieux aussi de consulter le professionnel de santé des animaux. Le vétérinaire décidera après nettoyage de la plaie si une radiologie ou une opération chirurgicale est indispensable. Il prescrira ensuite le traitement antibiotique ou anti analgésique nécessaire pour se prémunir contre le risque d’infection. Vous devez amener l’animal chez le vétérinaire dans les 6 heures après l’apparition de la plaie grave pour éviter la gravité de l’infection. Dans tous les cas, vous devez garder l’animal à l’intérieur pendant au moins une semaine.

S’il n’y a pas d’inflammation, de trace de diabète ou de risque d’infection, la réparation cutanée de votre chat peut intervenir dans les 4 à 5 jours selon la taille de la plaie, son âge, son état de santé et l’habitude de l’animal (par exemple, il gratte ou lèche la zone autour de la plaie). S’il s’agit d’une suture peu compliquée, la guérison peut prendre une dizaine de jours contre 1 à 3 semaines pour les lésions des yeux. Pour les sutures entraînant une surinfection, ou des lésions causant une perte de peau, comptez jusqu’à un mois ou plus selon le système immunitaire de l’animal.