Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Quels sont les symptômes d’une cystite ou d’une infection urinaire du chat ?

Les problèmes de santé comme les difficultés à uriner ou les miaulements plaintifs en urinant sont assez courants chez les chats. Cette pathologie peut être causée par la malpropreté de l’animal ou une infection urinaire. Les causes de la cystite sont nombreuses. Pour vous aider à y voir plus clair, nous allons voir dans cet article les symptômes de cette infection urinaire féline ainsi que les mesures à prendre pour éviter l’aggravation de la maladie.

Cette pathologie peut d’abord causer de la gêne et de douleur pour votre minet. Elle peut entraîner aussi des complications plus sérieuses qui nécessitent une prise en charge rapide. Le terme médical cystite désigne en fait, une inflammation de la vessie chez le chat ou chaton. En d’autres termes, des bactéries prolifèrent dans la vessie de l’animal. Des cristaux et des calculs peuvent se développer dans cet organe si l’animal ne boit pas assez. Ce qui pourrait boucher complètement l’urètre chez les mâles car ce conduit est plus étroit chez eux.
Voici la liste des signes indicateurs de cette maladie :

  • l’animal a des difficultés à uriner. Il fait des grimaces ou des miaulements lorsqu’il va dans sa litière. S’il s’agit d’un chat propre par nature, il commence à se soulager en petites quantités dans tous les coins.
  • l’urine peut contenir du sang.
  • le chat perd l’appétit et il s’amaigrit à vue d’œil.
  • il vomit et peut miauler de douleur lors de la palpation de ses reins.
  • l’animal fait des miaulements rauques en urinant.
  • il lèche continuellement la zone génitale.
  • il fait de signes d’apathie et fait des plaintes sans raison apparente.
  • sa litière sent l’ammoniac.
  • en cas de défaillance de reins à cause d’une obstruction urinaire, l’animal peut tomber dans le coma qui entraînera à son tour, la mort.

Il est recommandé de réagir vite et de ne pas attendre le stade terminal d’une cystite pour amener l’animal chez le vétérinaire.

Cette maladie peut être due à l’une des causes suivantes :

  • la vessie de l’animal accumule des cristaux ou des cailloux.
  • sa vessie est siège d’une multiplication de bactéries.
  • son urètre est obstrué.
  • il est victime d’une blessure suite à un accident ou une opération chirurgicale.
  • l’échographie de son appareil urinaire affiche une tumeur ou une lésion.
  • l’animal a une malformation congénitale ou une inflammation suite à l’ingestion des médicaments ou des produits chimiques.
  • l’animal souffre d’un stress chronique.

Si votre compagnon à quatre pattes souffre d’une cystite, vérifiez d’abord que son bac à litière est bien propre et que l’endroit où se pose ce bac est bien en sécurité. Cela est un point important surtout si vous avez plusieurs chats à la maison. Pour deux chats, mettez trois bacs à litière. Si le chat continue à miauler en urinant, il vous faut passer chez le vétérinaire. Ce dernier fera l’examen clinique nécessaire pour rechercher les signes de douleur. Puis, il réalisera un prélèvement d’urine. Cette urine sera ensuite analysée sur une bandelette urinaire ou dans un analyseur. Cette étape permet au vétérinaire d’indiquer la présence ou non de bactéries, de cristaux… et de savoir l’identification des bactéries. Pour vérifier si la vessie du chat a des calculs, le véto fera une radiographie. Si besoin est, en fonction des symptômes, il peut aussi faire des analyses sanguines pour vérifier si le chat souffre de diabète ou d’hypothyroïdie. Enfin, il peut prescrire le scanner pour vérifier si la moelle épinière du chat n’est pas atteinte. Dans ce dernier cas, seule l’opération chirurgicale de l’appareil urinaire peut guérir l’animal.