Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

La mutuelle pour chien et les vaccinations

Avoir un chien comme animal de compagnie soumet son propriétaire à des obligations concernant sa santé. Les chiens doivent être vaccinés contre les maladies auxquelles ils sont vulnérables. Toutefois, il n’est pas toujours évident de savoir quels sont les vaccins qu’il faut faire, lesquels sont obligatoires et lesquels peuvent être couverts par une assurance chien.

Généralement, la vaccination d’un chien peut se faire à partir de l’âge de 2 mois. Une deuxième injection est réalisée 1 mois après cette première injection et ceci pour chaque vaccin. À partir de cette deuxième injection, un rappel sera nécessaire tous les ans.
Toutefois, il existe une exception d’importance : le vaccin contre la rage se fait uniquement à partir de l’âge de trois mois. En outre, il n’y aura pas de rappel annuel pour le vaccin contre la rage car une seule injection suffit pour protéger le chien durant toute sa vie.

Il existe des règles bien claires en France concernant la vaccination des chiens. En effet, il faut savoir que les vaccins ne sont obligatoires que lorsqu’un chien a été cédé ou vendu à un nouveau propriétaire. En d’autres mots, les vaccins sont facultatifs avant que le chien change de propriétaire. Toutefois, biens qu’ils soient facultatifs, certaines vaccinations sont fortement conseillés afin de réduire le risque d’infection par des virus dangereux et mortels. En voici une liste de ces maladies contre lesquelles les chiens doivent être vaccinés :

  • La maladie de Carré
  • La Maladie de Rubarth ou hépatite contagieuse canine. Comme son nom l’indique, c’est une maladie qui affecte en particulier le foie et les reins chez les chiens
  • La parvovirose qui est la cause de diarrhées hémorragiques chez les chiens
  • La leptospirose ou communément connue sous la dénomination de maladie du rat. Elle est transmise par une bactérie présente dans l’urine des rongeurs et pouvant provoquer une hépatite ou une infection rénale chez les chiens.
  • La piroplasmose qui est la forme de jaunisse pour le chien. Transmise par les tiques, elle peut être mortelle.
  • La « toux du chenil » est une toux violente que le chien peut attraper au sein d’un élevage ou d’un chenil.

La vaccination des chiens est facultative en France, aucun vaccin n’est obligatoire. Il existe toutefois des circonstances obligenat les propriétaires à faire vacciner leurs chiens. En effet, le vaccin contre la rage est obligatoire en cas de voyage à l’étranger et pour les chiens de 1ère et 2ème catégories même s’ils ne voyagent pas.
Il y a d’autres cas où le vaccin est obligatoire. Si le chien est mis en refuge ou en chenil, par exemple, il est alors obligatoire de le vacciner contre la rage, la parvovirose et la toux du chenil.
Il n’y a cependant pas de raison de paniquer car ces vaccins sont pris en charge si le chien à une souscription mutuelle santé pour animaux.

Il est nécessaire de savoir que la vaccination du chien doit obligatoirement être effectuée par un vétérinaire et matérialisée dans un carnet de santé animal. Selon les propriétaires chevronnés, il faut compter entre 60€ et 80€ minimum par an pour protéger les animaux de compagnie et le chien en particulier contre diverses maladies. Cependant, dans un contrat de garantie auprès d’une mutuelle Santé Chien, il est possible que certains vaccins supplémentaires, non prévus par la loi, soient imposés.

En effet, au même titre que les mutuelles santé destinées aux humains, les assurances pour animaux de compagnie et celles du chien en particulier ont été créées afin d’assurer la prise en charge toute ou partie des dépenses de santé. Par conséquent, le montant de la prime mensuelle est fonction du niveau de garantie souscrite. A noter qu’il existe une liste de formules dont le choix doit être effectué selon l’état de santé du chien.

Si le chien est en bonne santé, la formule économique peut être suffisante. En général, il est possible d’obtenir entre 50% et 80% de remboursements sur les dépenses de santé du chien, et surtout les vaccinations, les produits thérapeutiques et la stérilisation.

Une formule plus complète, donc plus coûteuse, peut couvrir les frais de consultations chez le vétérinaire, les frais des médicaments prescrits, les frais chirurgicaux, les frais d’hospitalisation, les frais des radios et échographies, les frais d’analyses et éventuellement les frais d’euthanasie. Ces formules plus coûteuses peuvent faire bénéficier de remboursement jusqu’à 100% des frais engagés. Cependant, il faut noter que les assureurs fixent généralement un plafond annuel de remboursement par chien ou par animal de compagnie.

Toutefois, certaines dépenses de santé ne sont pas couvertes, notamment si le chien contracte la rage et surtout s’il est justifié qu’il y a un manquement de vaccination. L’assurance refuse de rembourser les dépenses engagées. C’est le même cas, s’il est justifié que le chien subit de mauvais traitement.