Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Le taux de remboursement d’une assurance santé pour animaux

Les deux premiers paramètres, lorsqu’on choisit une mutuelle chien, sont le taux de remboursement et le montant de la franchise. Le taux de remboursement varie en fonction de la formule choisie, quoi qu’il en soit, il y a une limite au montant remboursé, c’est-à-dire un plafonnement que la mutuelle ne peut pas dépasser. C’est ainsi très important de connaître ce taux de remboursement afin d’éviter un mauvais choix et de profiter des avantages offerts par le contrat de mutuelles. Et à propos de la franchise, il faut la surveiller, car il indique le reste à charge du propriétaire de chien.

En choisissant une formule, il faut d’abord faire un petit bilan de l’état santé du chien, car une formule économique peut être suffisante s’il est en bonne santé. A cet effet, il s’agit de négocier le taux de remboursement. Pour avoir un meilleur taux de remboursement, il faut payer une formule relativement couteuse.

Il existe donc deux facteurs majeurs sur lesquels dépend le taux de remboursement : l’organisme de santé animalière et la formule choisie par le souscripteur. Les calculs du coefficient d’indemnisation ou le taux de remboursement seront basés sur ces deux critères de base. En moyenne, les taux varient entre 50% et 80%, mais si on paye plus pour les formules, le taux peut osciller jusqu’à 100%.

Les formules sont de différents types selon le niveau de couverture santé qu’elle offre aux souscripteurs. Le taux de remboursement varie de 50 à 80% pour une formule économique. C’est le niveau le plus bas. Pour la formule intermédiaire ou la formule de haut de gamme, le niveau de couverture est plus élevé et le taux de remboursement varie de 80 à 100% des frais dépensés pour les soins de chien ou du chat.

A propos des formules, ou plutôt de la prime mensuelle pour se faire rembourser au maximum, les garanties traditionnelles font payer le propriétaire de chien entre 7€ et 20€ par mois. A partir du deuxième chien, il est possible de bénéficier d’une réduction. Si la formule choisie doit couvrir plusieurs postes, c’est-à-dire en sus des produits thérapeutiques, des vaccinations et de la stérilisation, le propriétaire souscrit aussi les consultations chez les vétérinaires, les coûts des médicaments, les frais chirurgicaux, les frais d’hospitalisation, les analyses en laboratoire et les radios, l’échographie et l’euthanasie, la prime va être plus conséquente. Ce n’est plus la formule classique. En espérant un taux de remboursement jusqu’à 100%, la prime va au-delà des deux chiffres. Pourtant il faut s’attendre à une limite du plafond, du montant remboursable par la mutuelle chien.

Il est donc évident que le souscripteur doit connaître les détails auxquels il faut prêter une attention particulière avant de signer un engagement avec une mutuelle santé pour animaux. Parmi ces détails il y a le plafonnement des remboursements et le niveau de franchise. Les remboursements annuels d’une mutuelle santé pour animaux ne pourront pas dépasser une certaine somme dans la même année. C’est une limite fixée par la mutuelle santé au montant total remboursé pour chaque année de souscription.

En consultant les niveaux de remboursement lors du choix, il faut aussi confirmer le remboursement d’autres postes de soins susceptibles de se produire, par exemple la rage. La perte (égarement), le dommage causé par le chien, etc. Egalement, il faut demander le délai de carence, et les autres services d’assistance, car ce n’est pas uniquement le taux de remboursement le souci du propriétaire mais les frais récurrents pendant la durée de vie du ou des chiens.

En ce qui concerne la franchise, il s’agit des frais qui n’ont pas été couverts par l’assurance santé pour animaux. Ces frais restent à la charge du propriétaire de ces animaux. Le montant de la franchise dépend donc de la formule choisie lors de la souscription : économique, intermédiaire et haut de gamme. Ce sont des détails très importants qui peuvent causer de mauvaises surprises si l’on n’y prête pas assez attention.

Un propriétaire d’un chien qui a accidentellement avalé un noyau de pêche, a dû par exemple payer 1 200 euros pour les frais de consultation chez un vétérinaire. Ces frais couvrent la consultation d’urgence, les séances de radiographie, l’intervention chirurgicale, l’hospitalisation, le suivi des traitements et l’achat des médicaments. C’est une grosse dépense imprévue à laquelle le propriétaire du chien devait faire face. Avec son assurance santé pour animaux, il recevra par virement bancaire un remboursement de 960 euros sur ces frais. Dans ce cas précis, même s’il n’y a pas de franchise, le taux de remboursement est à 80%.

C’est ce montant de la franchise qu’il faut bien considérer avant de souscrire à une mutuelle et avant d’opter pour une formule.