Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Les bonnes réactions face à l’intoxication d’un chien ou d’un chat

Face à une intoxication, la réaction doit être immédiate. Cette intoxication peut provenir du contact avec une substance toxique ou de son absorption. Le premier réflexe est de l’amener chez le vétérinaire. Heureusement que les frais de soins sont remboursables.

Les risques d’intoxication des chiens et des chats

Les chiens et les chats sont exposés à plusieurs risques d’intoxication tels qu’un produit ménager ou un produit chimique (pesticide …). Ils peuvent être intoxiqués par le contact ou l’ingestion d’une plante, d’un médicament ou d’un aliment comme les champignons. Un aliment qui comporte un défaut de fabrication peut également empoisonner les animaux.

Les chiens et les chats ne se comportent pas de la même manière lors d’une intoxication. En effet, les chiens sont plus exposés que les chats car ces derniers se méfient plus des produits qu’ils ne connaissent pas.

Grande variété de symptômes d’empoisonnement

Les symptômes sont très variés, selon la nature et l’origine des produits toxiques. En cas de contact, la peau s’irrite et se gonfle au niveau de la surface touchée.

Les premiers secours en cas de contact avec un produit toxique est de laver abondamment la zone touchée avec de l’eau. Il faut ensuite amener d’urgence l’animal chez le vétérinaire.

Les symptômes sont aussi très variés en cas d’ingestion de produits toxiques, entre autres, les vomissements, la diarrhée, les embolies respiratoires, la toux ou la cyanose des muqueuses…. La gravité de l’empoisonnement dépend de la nature et de la quantité du toxique ingéré.

Certains symptômes n’apparaissent que tardivement, 10 jours après l’ingestion, comme le cas d’empoisonnement au raticide. Dans ce cas précis, les symptômes se présentent sous forme de saignement des gencives ou la présence de sang dans les selles ….

Les gestes à éviter

Quand l’origine et la nature du produit toxique ne sont pas connues de façon exacte, il ne faut pas le faire vomir ni lui donner du lait. Ces gestes ne feront qu’aggraver les effets de l’empoisonnement et peuvent causer de graves nuisances chez l’animal.

Toute automédication est à proscrire.

Avertir la clinique
Il faut mettre l’animal bien au chaud, dans une bonne couverture dans le cas où il reste inerte après l’empoisonnement. En position couchée, sa tête doit être placée plus bas que le reste de son corps. Il ne faut pas hésiter à appeler la clinique pour avoir plus de conseils sur ces premiers secours et prévenir la clinique avant d’y emmener l’animal.

Au cas où l’animal s’agite beaucoup avec des convulsions, le fait de le placer dans une couverture, avec la même technique qu’auparavant, aidera à le maîtriser et à l’empêcher de se blesser.

Aider le vétérinaire dans son diagnostic

Le propriétaire de l’animal pourra aider le vétérinaire à faire son diagnostic en apportant tout ce qui se trouvait près de l’animal et qui aurait causé l’intoxication.