Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chiens : la malabsorption intestinale

La malabsorption intestinale est une des maladies digestives les plus courantes chez les chiens. Cependant, il ne faut pas la prendre à la légère puisqu’elle est très douloureuse pour l’animal et pourrait même lui induire d’autres problèmes de santé beaucoup plus graves. Il serait alors intéressant d’avoir d’amples informations relatives à la malabsorption intestinale chez un toutou. Quelles en sont les causes de ce problème de santé d’un chien et quels peuvent être ses symptômes ? Quelles en sont les premières précautions à prendre ? Enfin, quel traitement peut-on faire suivre à l’animal concerné pour le guérir complètement ? Les détails à travers les paragraphes suivants.

La malabsorption intestinale est un trouble de l’absorption intestinale des nutriments. De ce fait, elle est surtout d’origine alimentaire. En principe, c’est l’excès de glucides, de protéines ou/ et de lipides qui entraine cette maladie. Il se peut aussi qu’il n’arrive pas à absorber les vitamines ou les sels minéraux qui sont contenus dans sa nourriture. Une malabsorption intestinale pourrait d’ailleurs être la suite d’une consommation de nourriture rance ou avariée. Elle pourrait aussi être la conséquence de la consommation d’un corps étranger ou d’une plante toxique. Dans ces cas, l’animal souffre d’une gastroentérite. En d’autres termes, il ressent une inflammation au niveau de son tube digestif, plus particulièrement au niveau de ses intestins. De plus, une allergie alimentaire peut aussi conduire à une malabsorption intestinale.
En outre, elle pourrait venir d’un problème d’atteinte de la paroi de l’intestin de l’animal à quatre pattes. D’autres causes sont également envisageables comme une affection microbienne empêchant l’organisme du chien de digérer convenablement les aliments qu’il absorbe. Il est aussi possible qu’elle soit d’origine parasitaire. Un déficit en enzyme digestive importante mais qui est utile à l’absorption peut favoriser cette maladie de l’intestin.
Un trouble de la motilité intestinale est aussi un facteur à ne pas négliger. En d’autres termes, la surface de son intestin diminue anormalement. Ceci empêche ainsi à certaines quantités et qualités de ses nutritions de ne pas être absorbées par son organisme. Enfin, une malabsorption intestinale peut venir d’un obstacle au niveau de l’abdomen même de l’animal.
En somme, on peut recenser de multiples causes d’une malabsorption intestinale chez un toutou. De ce fait, il s’avère judicieux de prendre l’avis d’un vétérinaire pour en savoir davantage sur la ou les sources de ce problème de santé d’un chien.

La malabsorption intestinale peut présenter différents symptômes d’un chien à un autre en fonction de sa taille, de son âge mais également de sa race. Ces symptômes sont aussi en fonction de la sévérité, de la durée et surtout de la cause de cette maladie de l’intestin du chien. Mais dans la majorité des cas, un animal de compagnie qui en souffre présente les signes suivants :

  • Il a de la diarrhée. Ses selles deviennent molles et il a un envie beaucoup plus fréquent que d’habitude de faire ses besoins si l’origine de sa maladie est bactérienne ou parasitaire. La diarrhée est aussi un signe évident après que l’animal a mangé des aliments pour humains et les restes de tables en font partie. En effet, ces derniers ne conviennent pas à l’organisme du chien, entrainant ainsi une malabsorption intestinale.
  • Il a fréquemment envie de vomir. Étant donné que cette maladie intestinale provoque une accumulation de gaz au niveau de son estomac et de ses intestins, il a des nausées mais il n’arrive pas à sortir quoi que ce soit.
  • Il perd du poids considérablement. Comme il ressent de la douleur intense et qu’il a du mal à avaler des nourritures, il perd son appétit entrainant ainsi une perte de poids petite à petite.
  • Il s’affaiblit très vite. Étant donné qu’une partie des substances nécessaires à son organisme ne sont pas admises par son intestin, il ressent un manque pourtant il ne veut rien manger. C’est alors normal qu’il s’affaiblisse rapidement.
  • +

Il est toutefois à noter que ces symptômes peuvent se confondre à d’autres signes de certaines maladies canines. De ce fait, seul le diagnostic d’un vétérinaire sera en mesure de déterminer s’il s’agit ou non d’une malabsorption intestinale.

Il consiste à traiter chaque symptôme et origine de ce trouble intestinal tout en essayant de remédier aux éventuelles carences alimentaires de l’animal de compagnie. Ainsi, en cas de diarrhée, il est possible que le vétérinaire préconise un antibiotique, surtout si elle est d’origine microbienne. Si le trouble est d’origine parasitaire, un vermifuge serait prescrit en fonction du type de vers responsable de la maladie.
Il se peut par ailleurs que le vétérinaire propose des suppléments alimentaires pour combler l’insuffisance alimentaire de l’animal de compagnie. Le spécialiste pourrait en guide d’exemple prescrire des probiotiques qui sont à base de bactéries. Ils sont nécessaires pour aider l’animal à digérer ses nutritions tout en boostant son système immunitaire. Il convient aussi de noter que les antibiotiques tuent toutes les microbes qu’elles soient mauvaises ou non. De ce fait, il s’avère d’une importance capitale de reconstruire la flore intestinale de l’animal après un traitement à base d’antibiotique. À part cela, les enzymes digestives sont aussi importantes dans le processus de digestion de la nourriture. Contenant de protéase, de lipise et d’amylase, les enzymes digestives sont en mesure de digérer les protéines, les lipides et les hydrates de carbone qui sont en excès dans l’organisme de l’animal à quatre pattes.
Certaines additions alimentaires peuvent également aider le chien à se rétablir en cas d’une malabsorption intestinale. En principe, il suffit d’ajouter à sa nourriture quotidienne des aliments doux comme une citrouille, des bananes ou des flocons d’avoine.

Afin de pouvoir parler de l’état général de l’animal au vétérinaire, il faut tout d’abord essayer de comprendre l’origine de sa souffrance. Il faut entre autres prendre en compte tout ce qu’on a donné à manger au toutou récemment avant qu’il ne se sente plus dans sa peau. Est-ce qu’on lui a donné des friandises, des restes de nourritures pour homme ou encore une nouvelle nourriture ? Il faut également l’observer attentivement pour voir si son comportement habituel à changer. En cas d’extrême détresse, il ne faut plus perdre du temps avant de l’emmener directement voir un vétérinaire.
Si le chien vomit tout le temps et s’il a des selles liquides, il faut vérifier s’il est déshydraté ou non. Pour ce faire, il faut se rendre compte de l’élasticité de sa peau en soulevant à l’aide de deux doigts une petite section de sa peau et de la laisser par la suite retomber. Si sa peau ne revient pas à son état initial rapidement, c’est un mauvais signe et il faut consulter aussi tôt que possible un vétérinaire. Autrement dit, si sa peau reprend sa place lentement ou pas du tout, l’état de l’animal est grave.
En cas de diarrhée, un jeun durant 1 jour sera nécessaire pour permettre à son système digestif de se reposer pour mieux se remettre en fonction. Durant cette période, il ne faut lui en donner que de l’eau propre.